Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

L'UE peine à trouver une réponse commune à la flambée des prix de l'énergie

02/12/2021 | 06:34
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

par Kate Abnett

BRUXELLES, 2 décembre (Reuters) - Les ministres de l'Energie des pays de l'Union européenne se réunissent jeudi pour débattre de leur réponse à la hausse des prix du gaz et de l'électricité, le bloc étant toujours divisé sur la question de savoir s'il faut répondre à la récente flambée des prix par une révision des règles du marché de l'énergie.

Les prix de l'énergie en Europe ont atteint des niveaux record cet automne et, bien que les prix du gaz aient baissé par rapport aux pics du mois d'octobre, ils restent relativement élevés.

Les Etats membres de l'UE ont eu du mal à trouver une réponse commune à ces prix élevés, bien que les dirigeants et les ministres aient tenu plusieurs réunions d'urgence ces derniers mois pour débattre de la question.

L'Allemagne, le Danemark, les Pays-Bas et six autres pays ont publié mercredi une déclaration commune s'opposant aux appels des autres gouvernements à réformer les marchés européens de l'énergie.

Le plafonnement des prix ou le passage à un système différent de fixation des prix nationaux de l'électricité pourrait décourager le commerce de l'électricité entre les pays et compromettre les incitations à ajouter des énergies renouvelables au système, ont déclaré ces pays.

De leur côté, l'Espagne, la France et la Pologne figurent parmi les pays favorables aux réformes et proposent des mesures telles que la limitation de la participation des spéculateurs financiers au marché du carbone ou l'achat commun de gaz entre pays pour constituer des réserves stratégiques.

De nombreux pays de l'UE ont eu recours à des mesures temporaires décidées au niveau national pour protéger les consommateurs contre la hausse des prix, comme l'instauration d'un plafond sur les prix et des aides aux ménages pour payer leurs factures énergétiques.

La Commission européenne a déclaré qu'elle étudierait les différentes options à long terme et a demandé aux régulateurs de vérifier que les marchés européens du carbone et de l'électricité fonctionnent correctement.

Les ministres évalueront également les progrès réalisés lors des négociations visant à fixer des objectifs européens plus stricts pour améliorer l'efficacité énergétique et développer les énergies renouvelables au cours de cette décennie.

La "taxonomie financière durable" de l'UE pourrait également faire l'objet de discussions, les pays attendant une décision de la Commission - qui devrait être rendue au début du mois - sur la question de savoir si elle inclura le gaz et l'énergie nucléaire dans son classement des investissements verts. (Reportage Kate Abnett; version française Camille Raynaud)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
19:38Le bitcoin chute de 9,3 % à 36 955 $.
ZR
19:11Les Emirats arabes interdisent les drones après une attaque houthie
RE
19:06La france annonce 389.320 nouveaux cas de coronavirus…
RE
19:03BERLIN : Une taxe sur l'électricité dans le viseur en raison des prix
RE
18:59LIBAN : Début des discussions avec le FMI la semaine prochaine
RE
18:56L'UE est en contact avec ses partenaires pour obtenir plus de gaz
RE
18:53La "fintech" Chime prépare une IPO avec Goldman Sachs
RE
18:04La france annonce que 3.746 patients sont en reanimation en rais…
RE
15:08La compagnie allemande Lufthansa est sur le point d'acheter 40 % des parts d'ITA, le successeur d'Alitalia.
ZR
13:55TUNISIE : Kaïs Saïed s'engage à respecter les libertés, dit l'Elysée
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"