Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

L'UE prête à lever les barrières douanières avec les USA

06/02/2014 | 17:50
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

(Actualisé avec détails, citations)

BRUXELLES, 6 février (Reuters) - L'Union européenne va proposer la levée des barrières douanières sur quasiment l'intégralité des produits importés des Etats-Unis dans le cadre des négociations sur un accord de libre-échange transatlantique, a-t-on appris auprès de responsables proches des discussions.

Cette proposition sera formulée lundi, une semaine avant des discussions à Washington entre le commissaire européen au Commerce, Karel De Gucht, et le délégué américain au Commerce, Michael Froman.

La Commission, qui représente les 28 pays membres de l'UE dans ces négociations, va proposer de lever 96% des barrières douanières existantes, ont dit à Reuters des responsables au fait de la position européenne.

"Il s'agit seulement d'une première étape mais cela envoie le message selon lequel aucun secteur ne sera complètement écarté de la libéralisation", a dit un responsable participant à la préparation de l'offre européenne.

"La seule réduction des tarifs équivaudra à cinq fois l'accord commercial entre les USA et la Corée du Sud et cela constitue un énorme enjeu pour les Etats-Unis", a commenté Dan Hamilton, professeur à l'université John Hopkins de Baltimore.

Les tarifs douaniers entre l'Union européenne et les Etats-Unis sont déjà relativement bas mais l'accord de libre-échange transatlantique est perçu comme économiquement favorable pour les deux partenaires.

Selon Dan Hamilton, cette réduction des tarifs joue moins en raison de son ampleur limitée qu'en raison de la taille des marchés européen et américain qui, ensemble, représentent 815 millions de personnes.

L'accord qu'espèrent signer Américains et Européens porterait sur la moitié de la production économique mondiale et pourrait générer un gain économique d'environ 100 milliards de dollars par an pour chacun des deux partenaires.

L'offre européenne se décompose en quatre quatégories.

La première porte sur la suppression de 96% des barrières existantes, avec une mesure similaire prise par les Etats-Unis.

Pour deux autres catégories représentant 3% des biens concernés, incluant notamment les véhicules automobiles commerciaux et certains produits agricoles, une période de transition de trois à sept ans est prévue afin de donner le temps à l'industrie européenne de s'adapter.

Enfin, la quatrième catégorie ne serait pas concernée par cette levée car elle regroupe certains biens jugés sensibles, notamment le boeuf, le porc et la volaille, même si l'UE va proposer aux Etats-Unis d'augmenter leurs quotas d'exportation sur ces biens. L'ampleur de cette augmentation sera décidée ultérieurement. (Robin Emmott et Philip Blenkinsop; Bertrand Boucey et Pierre Sérisier pour le service français)


© Reuters 2014
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
14:38Paris et Riyad expriment leurs convergences après le voyage de Macron dans le Golfe
RE
14:38La france et l'arabie saoudite ont souligné la nécessité pour le gouvernement libanais de mettre en oeuvre des réformes globales, en particulier l’engagement à appliquer l’accord de taëf, qui garantit l’unité nationale et la paix au liban-communiqué
RE
14:37La france a rappelé sa détermination à ce que l’iran ne puisse jamais développer ou acquérir une arme nucléaire-communiqué
RE
14:37La france et l'arabie saoudite ont exprimé leur forte préoccupation face au développement du programme nucléaire de l’iran et à son manque de coopération et de transparence vis-à-vis de l’aiea-communiqué
RE
14:37La france et l'arabie saoudite ont appelé à faire cesser la politique de colonisation israélienne qui menace la solution à deux etats-communiqué
RE
14:36La france et l'arabie saoudite ont confirmé leur soutien aux résolutions de l'onu pertinentes et à l’initiative de paix arabe garantissant le droit des palestiniens à l’instauration d’un etat dans les frontières de 1967, ayant jérusalem-est-communiqué
RE
14:35La france et l'arabie saoudite ont confirmé leur soutien à l’instauration de la paix au moyen-orient, et ont souligné l’importance d’une solution globale au conflit israélo-palestinien, conformément à la solution des deux etats-communiqué
RE
14:34La france et l'arabie saoudite ont réaffirmé l’importance du renforcement et de la consolidation de la coopération franco-saoudienne, de la coordination de leurs positions vis-à-vis des questions d’intérêt commun-communiqué
RE
14:34La france et l'arabie saoudite ont confirmé l’importance de l’évaluation continue des menaces communes envers les intérêts des deux pays, ainsi qu’envers la sécurité et la stabilité de la région-communiqué
RE
14:33La france et l'arabie saoudite ont confirmé l’importance de la poursuite de la mise en oeuvre d’un partenariat économique équilibré à travers les investissements croisés du secteur privé dans les deux pays-communiqué
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"