Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
831
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

L'ambiance s'alourdit sur les marchés

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
29/07/2020 | 09:02

Aujourd'hui, première des deux séances délirantes sur le front des publications d'entreprises, avec les chiffres de plus de 50 sociétés de l'indice STOXX 600 Europe et de 45 du S&P500 américain. Ce soir, la Fed rendra sa décision estivale sur les taux, à l'heure où le monde se remet à douter de la vigueur de la reprise économique. Quant au Covid, les nouvelles sont plutôt bonnes sur le front des essais cliniques vaccinaux, ce qui n'a pas empêché Donald de nous refaire une Trump avec l'hydroxychloroquine.

Les marchés financiers ont visiblement du mal à imaginer de quoi la rentrée sera faite, alors que juillet touche à sa fin. Les investisseurs ont sans doute intérêt à conserver un biais prudent. A ce titre, en compulsant le palmarès du grand indice européen STOXX 600 en 2020, on se rend rapidement compte de l'omniprésence aux avant-postes de deux compartiments économiques qui ne devraient pas surprendre grand-monde. Sur les 25 plus fortes hausses, des 141% d'HelloFresh aux 39% de Cellnex, 21 concernent des valeurs du numérique et de la santé. Dans le numérique, que je prends en considération au sens large, on retrouve des marchands en ligne (HelloFresh et Zalando par exemple), des fournisseurs de technologies (Adyen, Ocado), des créateurs de jeux (Evolution Gaming ou CD Projekt) et même des acteurs des télécoms (Iliad, Cellnex). Pour la santé, le panel est assez large lui aussi, entre fournisseurs d'équipements (Ambu), de diagnostic (bioMérieux, DiaSorin), biotechs (Qiagen, ArgenX) et même fournisseurs de services à valeur ajoutée (Lonza, Sartorius Stedim). Ce sont les stars européennes de 2020.

Parmi les autres détails intéressants de ce palmarès, figure le pédigrée des quatre titres qui ne font pas partie de deux secteurs dominants. L'action la plus incongrue du classement est sans doute celle du fonds d'investissement suédois EQT, dont la présence est contre-intuitive au regard de la crise engendrée par la pandémie. Moins étonnante est la position du spécialiste russe des métaux précieux Polymetal, coté à Londres, bien aidé par sa (très) forte exposition à l'or. Le quatuor est complété de Swedish Match (tabac, une entreprise discrète mais dopée par ses produits alternatifs à base de nicotine sur le marché américain) et de Pandora (bijoux, un dossier en redressement après une passe difficile). On peut aussi noter la prédominance de l'Europe du Nord dans le palmarès, ou le fait que 12 des 25 entreprises n'existaient pas avant 2000, mais ce sont des sujets qui nécessitent plus de place que les quelques lignes qui me sont encore imparties pour ce matin.  

Préparez-vous donc à crouler sous les résultats aujourd'hui. Le CAC est dynamique à l'ouverture, en hausse de 0,5% à 4952 points.

Les temps forts économiques du jour

Grosse séance en vue aux Etats-Unis avec la balance commerciale de juin et les stocks des grossistes (14h30), puis les ventes de logements anciens (16h00) et les stocks pétroliers hebdomadaires (16h30), avant la décision de la Fed sur ses taux (20h00) et la conférence de présentation de la décision à partir de 20h30.

L'euro se stabilise à 1,1725 USD après avoir perdu un peu de terrain hier. L'once d'or tient bon à 1951 USD. Le pétrole varie peu, à 43,22 USD le Brent et 40,94 USD le WTI. Le T-Bond n'est plus rémunéré que 0,58% sur 10 ans. Le bitcoin flirte toujours avec les 11 000 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Almirall : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 19 à 18 EUR.
  • ASML : Bernstein passe de surperformance à performance de marché en visant 292 EUR.
  • BigBen : Genesta reprend le suivi à l'achat fort en visant 19,60 EUR.
  • Castellum : Goldman Sachs passe de vendre à neutre en visant 169 SEK.
  • Elekta : Morgan Stanley passe de souspondérer à pondération en ligne en visant 86 SEK.
  • Faurecia : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 34 à 35 EUR.
  • Leonteq : Research Partners passe de vendre à conserver.
  • LVMH : LBBW passe de conserver à vendre en visant 325 EUR.
  • Pearson : AlphaValue reste à alléger avec un objectif de cours relevé de 523 à 545 GBp.
  • Peugeot : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 19 à 20 EUR.
  • Reckitt Benckiser : J.P. Morgan reste à surpondérer avec un objectif de cours relevé de 8000 à 9000 GBp.
  • Rheinmetall : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 107 à 112 EUR.
  • Roche : UBS reste acheteur avec un objectif relevé de 380 à 390 CHF.
  • Rolls-Royce : Jefferies reste à l'achat mais réduit de 700 à 500 GBp son objectif de cours.
  • Scor SE : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 26,50 à 24 EUR.
  • Sodexo : Deutsche Bank passe de conserver à acheter en visant 70 EUR.
  • Unilever : Société Générale passe de conserver à acheter.
  • Verallia : Berenberg passe de conserver à acheter en visant 31 EUR.
  • Zalando : Société Générale passe de conserver à acheter.

L’actualité des sociétés

En France

Parmi les publications de résultats :

  • Capgemini : le groupe de conseil a enregistré une contraction organique de ses revenus de 3,4% au premier semestre, pour une marge opérationnelle de 10,8 %, contre 11,4 % un an plus tôt. Il s'agit d'une publication anticipée : les résultats définitifs sont attendus le 3 septembre.
  • Carrefour : le résultat d'exploitation est en vive hausse au premier semestre, ce qui n'empêche pas le distributeur de renforcer son plan d'économies, avec pour objectif d'atteindre 3 Mds€ en fin d'année, contre 2,8 Mds€ précédemment.
  • Europcar : la perte nette semestrielle atteint 286 M€, à cause d'un plongeon de 38% du chiffre d'affaires. La société renforce son plan d'économie. Selon des rumeurs qui circulaient hier, Eurazeo, le principal actionnaire, attendrait des offres fermes sur la société en septembre.
  • Kering : comme LVMH l'avait annoncé la veille, le groupe a souffert au premier semestre, avec des marges toutefois moins affectées que son rival. Le management n'est pas en mesure de publier de prévisions 2020, et signale que le retard accumulé au premier semestre au niveau du chiffre d'affaires ne sera pas compensé. Comme LVMH, Kering fait état d'une reprise marquée des ventes à compter du déconfinement.
  • M6 Métropole Télévision : le bénéfice net semestriel de 162,3 M€ a bondi de 84%, dopé par les plus-values de cession. Hors cet élément, il aurait été divisé par deux, à cause d'une contraction du chiffre d'affaires de 22% à 557,3 M€.
  • Neoen : l'énergéticien a fait progresser de 33% à 157 M€ son chiffre d'affaires semestriel, et confirme viser un Ebitda compris entre 270 et 300 M€ sur l'année entière. Les objectifs pour 2021 et 2022 ont été confirmés.
  • Nexity : le promoteur immobilier a enregistré une nette contraction de ses résultats semestriels, mais reste dans le vert. Au second semestre, la direction vise un résultat en progression, quoique inférieur à celui de la même période de 2019. Le carnet de commandes a poursuivi son ascension pour atteindre 5,66 Mds€ à fin juin.
  • Sanofi : le laboratoire a relevé ses prévisions de bénéfice net par action des activités en 2020, après des résultats semestriels en hausse.
  • Schneider : le groupe a refixé des objectifs 2020 après avoir abandonné ses prévisions il y a quelques semaines. Il s'attend à une baisse organique de 7 à 10% de son chiffre d'affaires et à une réduction de sa marge d'EBITA entre 14,5 et 15%. Les objectifs de moyen terme sont confirmés.

Air Liquide va acquérir et opérer le plus grand site de production d'oxygène au monde et en réduire de 30 % les émissions de CO2. Sanofi et GlaxoSmithKline concluent un accord avec le gouvernement britannique pour fournir jusqu'à 60 millions de doses du vaccin contre la Covid-19. Gecina réalise deux nominations au sein de son comité exécutif. Colas réactive finalement un dividende de 6,40 EUR, pendant que Bouygues va proposer 1,70 EUR. Faurecia émet 700 M€ d'obligations. Le Tribunal de commerce de Paris arrête le plan de sauvegarde financière accélérée de Technicolor, qui lance le plan de conversion de la dette en capital. Les augmentations du capital d'EuropaCorp, 193 M€ réservées à Vine et Falcon, sont réalisées. Elis, Abeo et Wavestone communiquent sur leurs assemblées générales. La cotation des actions Orapi est suspendue dans l'attente de la réalisation des opérations de restructuration financière. Uniti va construire 20 résidences seniors avec Primonial Re et Aquarella sur trois ans. OSE Immunotherapeutics présentera des résultats de phase III de Tedopi Atalante lors de l'ESMO. Spie, Nexans, Aperam, Bic, Solvay, Sopra Steria, Lafuma, Alten, SMCP, Solocal, Exel Industries, Ober, SergeFerrari, Keyrus, Société Foncière Lyonnaise, McPhy, Cegedim, Bureau Veritas, Linedata, Maisons du Monde, Séché, Spineway, Selectirente, Metabolic Explorer, Solutions 30, Herige, Enensys, Cafom, Fermentalg, SQLI, Groupe Gorgé, ECA, Prodways, Ekinops, Spir Communication ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Parmi les publications de résultats :

  • Advanced Micro Devices : le rival d'Intel a relevé ses prévisions annuelles, ce qui dope le cours après la clôture du marché américain.
  • Amgen : le laboratoire relève ses prévisions annuelles.
  • Canon : la première perte trimestrielle de l'histoire du Japonais entraîne le titre en baisse de plus de 10% à Tokyo en séance.
  • eBay : les trimestriels n'enthousiasment guère, avec un titre qui perd plus de 3% après la clôture.
  • L Brands : le titre flambait de 17% après la clôture à l'annonce d'une perte plus réduite que prévu.
  • Mondelez : il y a du positif et du négatif dans les résultats trimestriels, qui font peut évoluer la valeur hors séance à Wall Street.
  • Starbucks : l'enseigne américaine de cafés rassure et gagne plus de 5% après la publication de ces trimestriels post-séance.

Les CEO d'Amazon.com, Facebook, Apple et Alphabet s'emploient cette semaine lors d'auditions devant le congrès des États-Unis à démontrer que leurs entreprises ne sont pas les croquemitaines que l'on dépeint généralement, et ça ne va pas être facile. Le Wall Street Journal rapporte que Visa et Mastercard ont régulièrement infligé des amendes à Wirecard par le passé pour des transactions irrégulières. La Corée du Sud ouvre une enquête de sécurité sur des véhicules Tesla. Selon les informations obtenues par le Financial Times, Moderna prévoirait de facturer la dose de son futur potentiel vaccin entre 50 et 60 USD pièce. Altice USA vend 49,99% de Lightpath pour 2,3 Mds$. Intesa Sanpaolo réussit son OPA hostile sur UBI Banca, en sécurisant 67% du capital.

Ça publie. PayPal, Sanofi, Shopify, Rio Tinto, Qualcomm, GlaxoSmithKline, Boeing, Enel, Servicenow, Schneider, General Electric, BASF, Banco Santander, Deutsche Börse, Teleperformance

Lectures

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ADVANCED MICRO DEVICES, INC. -2.15%84.85 Cours en différé.85.02%
AIR LIQUIDE 0.47%140.05 Cours en temps réel.10.97%
ALMIRALL, S.A. 0.63%9.6 Cours en clôture.-34.43%
ALTEN 0.07%67.95 Cours en temps réel.-39.60%
AMAZON.COM, INC. -1.78%3167.46 Cours en différé.71.41%
ARGENX SE 1.79%199.2 Cours en différé.38.72%
ASML HOLDING N.V. 1.85%313.6 Cours en différé.18.92%
BIC -0.45%49.16 Cours en temps réel.-20.71%
BOUYGUES -0.97%31.8 Cours en temps réel.-16.05%
CAPGEMINI SE -0.49%111.3 Cours en temps réel.2.20%
CARREFOUR -1.11%13.39 Cours en temps réel.-10.43%
CELLNEX TELECOM 0.74%52.04 Cours en clôture.35.63%
DEUTSCHE BÖRSE AG 1.00%156.1 Cours en différé.11.38%
DIASORIN S.P.A. 2.72%158.6 Cours en différé.37.44%
EKINOPS 1.21%5.84 Cours en temps réel.-11.65%
ELIS -0.18%11.16 Cours en temps réel.-39.68%
EURAZEO SE -0.81%44.3 Cours en temps réel.-27.38%
EUROPCAR MOBILITY GROUP SA -1.02%1.362 Cours en temps réel.-68.57%
FACEBOOK 1.19%268.44 Cours en différé.30.79%
FAURECIA SE -0.59%33.86 Cours en temps réel.-29.50%
FERMENTALG -1.91%1.642 Cours en temps réel.6.35%
GECINA 1.40%115.9 Cours en temps réel.-27.38%
L BRANDS, INC. 3.09%26.04 Cours en différé.43.71%
LEONTEQ AG -2.89%35.25 Cours en différé.7.34%
LONZA GROUP 0.56%571 Cours en différé.61.66%
LVMH MOËT HENNESSY - LOUIS VUITTON SE 0.00%374 Cours en temps réel.-9.71%
MASTERCARD -0.64%328.02 Cours en différé.9.86%
MCPHY ENERGY 1.65%21.55 Cours en temps réel.480.08%
MONDELEZ INTERNATIONAL, INC 0.20%55.6 Cours en différé.0.94%
MÉTROPOLE TÉLÉVISION -0.19%10.42 Cours en temps réel.-37.90%
NEXANS 0.39%46.5 Cours en temps réel.6.92%
OBER 1.28%7.9 Cours en temps réel.-17.28%
OSE IMMUNOTHERAPEUTICS -1.41%5.6 Cours en temps réel.51.35%
PEARSON PLC -2.94%587.2 Cours en différé.-7.35%
PEUGEOT SA -0.14%14.39 Cours en temps réel.-32.44%
RHEINMETALL 0.07%80.86 Cours en différé.-21.04%
ROLLS-ROYCE HOLDINGS PLC -0.20%252.6 Cours en différé.-63.03%
SCOR SE 1.24%21.18 Cours en temps réel.-43.40%
SELECTIRENTE 0.00%79.5 Cours en temps réel.-12.15%
SERGEFERRARI GROUP 0.00%5.66 Cours en temps réel.-7.21%
SERVICENOW INC. 0.20%431.21 Cours en différé.52.74%
SHOPIFY INC. -3.22%1053.12 Cours en différé.164.88%
SPIE SA 0.71%14.2 Cours en temps réel.-21.81%
SPINEWAY 17.86%0.0033 Cours en temps réel.-56.00%
SQLI 0.98%20.7 Cours en temps réel.-15.51%
UBI BANCA S.P.A. 1.74%3.674 Cours en différé.26.17%
UNITI -33.74%2.16 Cours en clôture.-40.98%
VISA -1.21%196.36 Cours en différé.4.50%
WIRECARD AG -3.16%1.8 Cours en différé.-98.33%
ZALANDO SE 1.37%66.76 Cours en différé.47.76%

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2020
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader