Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

L'arrivée de mercenaires russes au Mali serait incompatible avec la présence française - Le Drian

14/09/2021 | 20:17
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

PARIS, 14 septembre (Reuters) - L'arrivée de mercenaires russes au Mali serait incompatible avec la présence militaire française dans le pays ouest-africain, a déclaré mardi Jean-Yves Le Drian en réponse à une question sur un éventuel accord entre une société de sécurité privée russe et la junte au pouvoir à Bamako.

Les autorités maliennes sont proches d'un accord avec la société militaire privée russe Wagner, ce qui permettrait à Moscou d'étendre son influence en Afrique de l'Ouest malgré l'opposition de Paris, ont déclaré à Reuters sept sources diplomatiques et sécuritaires.

"Wagner c'est une milice (...). (Ils) se sont illustrés dans le passé en Syrie, en Centrafrique avec des exactions, des prédations, des violations de tout genre qui ne correspondent pas à une solution quelconque. C'est inconciliable avec notre présence. Je le dis pour qu'on m'entende", a déclaré le chef de la diplomatie française lors d'une audition devant la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale.

Lors d'une audition distincte, la ministre des Armées, Florence Parly, a déclaré qu'un tel accord serait "extrêmement préoccupant".

Selon les mêmes sources, la France, qui a annoncé en début d'été une transformation de ses opérations militaires dans le Sahel et une réduction de sa présence au Mali, a lancé une offensive diplomatique pour tenter de dissuader la junte au pouvoir de concrétiser ce rapprochement avec Moscou. (Reportage John Irish; version française Jean-Stéphane Brosse)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
04:05Moody's - si la volatilité du secteur immobilier chinois se prolonge, une baisse des revenus des gouvernements locaux, une pression sur certaines petites banques régionales et des sociétés de fiducie sont probables.
ZR
04:03Moody's - la récente volatilité du secteur immobilier chinois ne risque pas de présenter une menace systémique
ZR
04:00Chine-La croissance du PIB a ralenti au T3 à un plus bas en un an
RE
04:00CHINE-CROISSANCE DU PRODUIT INTÉRIEUR BRUT (PIB) DE 4,9% EN RYTHME ANNUALISÉ AU T3; CONSENSUS : +5,2%
RE
03:28L'opposition vénézuélienne appelle Maduro à reprendre les pourparlers
RE
00:57Coronavirus/Australie-Réouverture des classes et restrictions assouplies à Sydney
RE
00:23GB-Une nouvelle centrale nucléaire pour contribuer à l'objectif zéro émission-presse
RE
00:09L'australien Aristocrat Leisure rachète le britannique Playtech pour 2,9 milliards de dollars.
ZR
17/10Un juge américain rejette une action de GM contre Fiat Chrysler
RE
17/10Biélorussie-L'ambassadeur de France part à la demande de Minsk-AFP
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"