La police a été appelée au centre commercial Westfield Bondi Junction, dans l'est de la ville, peu avant 16 heures (0600 GMT) samedi, après que les rapports de l'attaque au couteau aient été publiés.

Des témoins ont décrit comment l'homme, identifié dimanche par la police comme étant Joel Cauchi, portait un short et un maillot de la ligue nationale australienne de rugby. On l'a vu courir dans le centre commercial avec un couteau et attaquer les gens au hasard. Certains clients et employés du centre commercial ont tenté de l'arrêter et la foule s'est réfugiée dans les magasins fermés.

L'assaillant, âgé de 40 ans, a tué six personnes au couteau et en a blessé au moins 12 autres avant d'être abattu par une policière de haut rang qui lui faisait face, a-t-on appris.

"La scène a été terrible", a déclaré le commissaire adjoint Anthony Cooke lors d'une conférence de presse dimanche, confirmant que l'homme était connu de la police du Queensland.

"Il n'y a toujours rien à ce stade, aucune information que nous ayons reçue, aucune preuve que nous ayons retrouvée ou aucun renseignement que nous ayons recueilli qui suggérerait que cela a été motivé par une motivation particulière, idéologique ou autre.

M. Cooke a déclaré qu'il avait été établi que M. Cauchi avait souffert de troubles mentaux dans le passé et que la police avait parlé à sa famille après l'attaque.

Cinq des six victimes tuées étaient des femmes, et plusieurs personnes, dont un bébé de neuf mois, ont été transportées à l'hôpital pour des blessures à l'arme blanche, a indiqué la police samedi. Le bébé est dans un état grave mais stable, a précisé la police.

Les médias locaux ont rapporté que la mère du bébé était décédée à l'hôpital des suites de ses blessures.

"Nous sommes de tout cœur avec les familles et les proches de ceux qui ont été brutalement tués au cours d'une attaque aussi insensée", a déclaré le roi Charles sur le compte X de la famille royale.

L'Australie, un pays d'environ 26 millions d'habitants, possède l'une des législations les plus strictes au monde en matière d'armes à feu et de couteaux, et les attaques telles que celle de samedi sont rares.