Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Taux

Actualités : Taux
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

L'emploi aux Etats-Unis, pas si reluisant qu'il n'y paraît (président de la Fed)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
12/02/2020 | 23:02

Washington (awp/afp) - Le taux de chômage aux Etats-Unis est certes à un plus bas historique, mais le tableau est loin d'être parfait et le marché du travail américain montre d'importantes failles, a relevé mercredi le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell.

Le nombre de personnes qui doivent cumuler les emplois pour avoir un salaire décent est "désormais à un niveau très très élevé", a ainsi reconnu le président de la Banque centrale américaine, interrogé par des sénateurs.

Un peu plus de 5% des travailleurs aux Etats-Unis ont plusieurs emplois.

Par ailleurs, l'évolution du salaire moyen est tombée en décembre sous la barre des 3% (+2,9%) par rapport à décembre 2018, pour la première fois depuis un an et demi, selon les données officielles.

"On aurait pu attendre une hausse plus élevée" compte-tenu du faible taux de chômage, de 3,6%, a souligné Jerome Powell, qui estime que "c'est un peu une surprise" que les salaires n'aient pas plus augmenté.

Le taux de chômage est en effet à son plus bas niveau depuis près de 50 ans.

Les personnes qui ont arrêté leurs études à l'équivalent américain du lycée font les frais de cette faible croissance, puisque leurs salaires "stagnent depuis longtemps", a détaillé Jerome Powell.

L'une des lacunes du système réside, selon lui, dans la formation initiale et continue des salariés afin qu'ils puissent avoir un niveau adapté aux évolutions technologiques.

Une meilleure formation permet d'occuper des emplois offrant un meilleur salaire, et conduit ainsi à réduire les inégalités.

"C'est ce qu'ont fait les Etats-Unis pendant très longtemps", avant de se faire rattraper par d'autres pays, a regretté le président de la Fed.

Les plus touchés par le chômage sont les Afro-Américains, puisque le nombre de personnes sans emploi "est pratiquement deux fois plus élevé que celui de l'ensemble de la population", a-t-il souligné, jugeant ce fait "inquiétant".

Jerome Powell s'est toutefois montré optimiste pour l'économie américaine, en croissance pour la 11e année d'affilée.

afp/rp

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Taux"
07/04TAUX : la forte hausse de Wall Street plombe T-Bonds et Bunds
CF
07/04EMPRUNT : Eurofima lève 200 millions à 0,125%, échéance 2027
AW
07/04EMPRUNT : le groupe Coop lève 320 millions de francs à 0,75%, échéance 2023
AW
07/04La pandémie ravive les craintes de faillites des pays fragiles
AW
06/04TAUX : la flambée de WStreet plombe T-Bonds, pas les Bund/OAT
CF
06/04CORONAVIRUS : l'Argentine reporte le paiement de 9,8 mrd USD de dette à 2021
AW
03/04TAUX : dégradation en Europe malgré PMI et hausse chômage US
CF
03/04Les marchés mondiaux sur la défensive après les chiffres de l'emploi américain
AW
03/04EMPRUNT : Korea National Oil Corp lève 200 millions à 0,875% échéance 2025
AW
02/04TAUX : détente sur T-Bonds et BTP italiens (aide de l'Europe)
CF
Dernières actualités "Taux"