Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Taux

Actualités : Taux
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

L'encours de la dette verte française a quasiment triplé depuis janvier 2017

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
19/07/2019 | 13:52

Paris (awp/afp) - Deux ans et demi après son émission inaugurale, l'encours total de la dette verte française a quasiment triplé pour atteindre 19 milliards d'euros, soit le montant le plus conséquent au monde pour ce type d'obligation, selon un rapport de l'Agence France Trésor (AFT) publié vendredi.

La France a été, le 24 janvier 2017, le premier pays à émettre un emprunt vert pour une taille de référence puisque 7 milliards d'euros ont alors été levés, sur 22 ans.

Les obligations vertes (ou "green bonds") sont des titres de dettes dont le montant doit financer des investissements en faveur de la transition énergétique et écologique.

Depuis début 2017, la demande ne s'est pas démentie, l'OAT verte française ayant été réabondée à plusieurs reprises, à des taux décroissants depuis avril 2018, pour atteindre un encours total de 19 milliards d'euros début mai 2019, "ce qui en fait l'obligation verte la plus volumineuse au monde", indique le deuxième rapport d'allocation et de performance de l'OAT verte publié par l'AFT.

"Après deux abondements, son encours atteignait 9,7 milliards d'euros fin 2017. Courant 2018, l'OAT verte a fait l'objet de deux autres abondements, pour un montant total de 5,1 milliards d'euros, dont 4 milliards émis par syndication au mois de juin 2018", détaille le directeur général de l'AFT, Anthony Requin, cité dans le rapport, qui porte sur les fonds levés au cours de l'année 2018.

Ces derniers se sont élevés à 5,096 milliards d'euros l'an dernier, qui ont été "alloués à des dépenses réalisées d'une part en 2017, à hauteur de 271,8 millions, et d'autre part en 2018, pour le reste, soit 4,824 milliards", note le rapport.

Enfin, deux nouvelles adjudications, pour un montant cumulé de 4,2 milliards d'euros, ont eu lieu dans les premiers mois de 2019, au terme desquelles "le montant de dépenses éligibles restant disponible pour de nouvelles émissions de l'OAT verte en 2019 s'élève à 3,8 milliards d'euros", relève l'AFT.

Fin janvier, cette dernière avait indiqué avoir identifié 8 milliards d'euros de dépenses éligibles adossées à l'obligation souveraine verte française pour l'année 2019, la même enveloppe qu'en 2018.

afp/al

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Taux"
22/08BONDS EUROPE : le marché attend le discours de Powell
AW
22/08La BCE inquiète d'un ralentissement économique "prolongé"
AW
22/08A Jackson Hole, Jerome Powell se penche sur les défis de la Fed
AW
21/08BONDS EUROPE : flop d'une émission allemande à 30 ans, la première à taux négatif
AW
21/08La Fed veut garder "ses options ouvertes" sur l'évolution des taux (minutes)
AW
21/08Donald Trump perd encore patience avec La Fed et Jerome Powell
AW
21/08"Flop" pour une émission de dette allemande à 30 ans, la première à taux négatif
AW
21/08ZONE EURO : les banques s'essouflent, les emprunteurs sourient
AW
21/08EMPRUNT : La BC d'Argovie lève 100 mio CHF à 0,00% à échéance 2029
AW
21/08EMPRUNT : l'hôpital de Winterthour lève 125 millions à taux nul, échéance 2031
AW
Dernières actualités "Taux"
Publicité