Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités
Toute l'actualitéSociétésIndicesDevises / ForexMatières PremièresCryptomonnaiesETFTauxÉconomieThématiquesSecteurs 

L'évaluation des récoltes de maïs en France chute alors que la sécheresse s'aggrave

12/08/2022 | 10:57
FILE PHOTO: A field of corn is seen in Schnersheim near Strasbourg

L'état des cultures de maïs en France a fortement baissé la semaine dernière pour atteindre son niveau le plus bas depuis au moins une décennie, selon les données de l'office agricole FranceAgriMer, alors que l'aggravation de la sécheresse et la dernière vague de chaleur ont mis à mal les champs du premier producteur de céréales de l'Union européenne.

Une estimation de 53% du maïs grain français était en bon ou excellent état au 8 août, en baisse par rapport à une révision de 62% pour la semaine précédente, a déclaré FranceAgriMer dans un rapport sur les cultures céréalières vendredi.

Il s'agit du score le plus bas pour le maïs à cette période de l'année dans les données de FranceAgriMer remontant à 2011.

Cette année, la note a perdu environ 30 points de pourcentage au cours du dernier mois, gâchant ce qui avait été un bon début de saison de croissance.

Le maïs fait partie des cultures les plus exposées à la pire sécheresse jamais enregistrée en France, qui a été exacerbée par des vagues de chaleur successives qui ont également attisé les feux de forêt.

Il y a un an, 91 % du maïs était jugé bon ou excellent à la même semaine, selon FranceAgriMer.

Les cultures de maïs pourraient avoir subi davantage de dommages cette semaine en raison de la poursuite du temps torride, les températures devant atteindre près de 40 degrés Celsius (104°F) dans le sud-ouest vendredi.

"Cette semaine a été celle de trop, elle va nous coûter cher", a déclaré Dominique Defay, un agriculteur qui cultive du maïs dans la Sarthe et la Mayenne, dans le nord-ouest de la France.

"Je ne peux pas dire quels seront les rendements, il y aura des cultures qui iront bien et d'autres qui seront désastreuses."

Les agriculteurs français attendent de voir si les orages prévus à partir de ce week-end apporteront de la pluie et des températures plus fraîches pour éviter de nouvelles pertes de maïs.

D'autres régions d'Europe ont également souffert de sécheresse et de chaleur extrême cet été, ce qui a conduit les prévisionnistes à revoir à la baisse leurs prévisions pour la récolte de maïs de l'UE de cette année, cruciale pour l'alimentation du cheptel de l'Union.

Cela a suscité des inquiétudes quant aux tensions d'approvisionnement, car les expéditions en provenance d'Ukraine, le plus grand fournisseur de maïs de l'UE, restent perturbées par la guerre malgré la reprise du commerce maritime dans le cadre d'un accord diplomatique.

L'été chaud et sec devrait entraîner un début précoce de la récolte de maïs en France le mois prochain, après des récoltes plus rapides que d'habitude pour les autres céréales.

Les agriculteurs ont terminé la récolte de l'orge de printemps la semaine dernière, après avoir déjà terminé la récolte du blé tendre, de l'orge d'hiver et du blé dur, selon FranceAgriMer.


© Zonebourse avec Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CORN FUTURES (ZC) - CBE (ELECTRONIC)/C1 0.15%684 Cours en clôture.15.13%
FEEDER CATTLE FUTURE (GF) - CMG/C1 1.13%176.625 Cours en clôture.5.80%
LIVE CATTLE FUTURE (LE) - CMG/C1 0.29%144.625 Cours en clôture.3.56%
WHEAT FUTURES (ZW) - CBE (ELECTRONIC)/C1 0.17%904.5 Cours en clôture.17.16%