Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités
Toute l'actualitéSociétésIndicesDevises / ForexMatières PremièresCryptomonnaiesETFTauxÉconomieThématiquesSecteurs 

L'inversion profonde de la courbe de rendement au Canada ajoute au dilemme de la BoC concernant la hausse des taux.

04/12/2022 | 15:03
FILE PHOTO: Governor of the Bank of Canada Tiff Macklem walks outside the Bank of Canada building in Ottawa
Alors que la Banque du Canada envisage de renoncer à des hausses de taux d'intérêt surdimensionnées, elle doit faire face à une économie probablement plus surchauffée qu'on ne le pensait auparavant, mais aussi au signal le plus clair du marché obligataire selon lequel une récession et une inflation plus faible sont à venir.

La banque centrale du Canada affirme que l'économie doit ralentir à partir des niveaux de surchauffe afin d'atténuer l'inflation. Si sa campagne de resserrement dépasse cet objectif, elle pourrait déclencher une récession plus profonde que prévu.

Le marché obligataire pourrait signaler ce risque. Le rendement de l'obligation d'État canadienne à 10 ans a chuté de près de 100 points de base en dessous du rendement à 2 ans, marquant la plus grande inversion de la courbe de rendement du Canada dans les données de Refinitiv remontant à 1994 et plus profonde que l'inversion de la courbe de rendement du Trésor américain.

Certains analystes considèrent les inversions de courbe comme des prédicteurs de récessions. L'économie canadienne risque d'être particulièrement sensible à une hausse des taux après que les Canadiens aient emprunté massivement pendant la pandémie de COVID-19 pour participer à un marché immobilier en pleine effervescence.

"Les marchés pensent que l'économie canadienne est sur le point de subir un triple coup avec l'effondrement de la consommation intérieure, l'affaiblissement de la demande américaine et la baisse des prix mondiaux des matières premières", a déclaré Karl Schamotta, stratège en chef des marchés chez Corpay.

La BoC a ouvert la porte à un ralentissement du rythme des hausses de taux à un quart de point de pourcentage après les multiples hausses surdimensionnées de ces derniers mois qui ont porté le taux de référence à 3,75 %, son plus haut niveau depuis 2008.

Les marchés monétaires parient sur une augmentation de 25 points de base lorsque la banque se réunira pour définir sa politique mercredi, mais une faible majorité d'économistes interrogés par Reuters s'attendent à un mouvement plus important.

UNE ÉCONOMIE RÉSILIENTE

Le rapport sur l'emploi

rapport sur l'emploi

pour novembre a montré que le marché du travail reste tendu, tandis que le

produit intérieur brut

a augmenté à un taux annualisé de 2,9 % au troisième trimestre.

Ce taux est beaucoup plus élevé que le taux de 1,5 % prévu par la Banque du Canada et, avec les révisions à la hausse de la croissance historique, il pourrait indiquer que la demande a dépassé l'offre, selon les économistes.

Mais ils disent aussi que les détails des données du PIB du troisième trimestre, y compris une contraction de la demande intérieure, et un rapport préliminaire indiquant une croissance nulle en octobre sont des signes que les coûts d'emprunt plus élevés ont commencé à avoir un impact sur l'activité.

La BdC a prévu que la croissance stagnerait à partir du quatrième trimestre de cette année jusqu'au milieu de 2023.

La profondeur de l'inversion de la courbe du Canada signale une "mauvaise récession" et non une récession légère, a déclaré David Rosenberg, économiste en chef et stratège chez Rosenberg Research.

Elle reflète un plus grand risque pour les perspectives au Canada qu'aux États-Unis en raison d'un "marché immobilier résidentiel plus gonflé et d'une bulle de la dette des consommateurs", a déclaré M. Rosenberg.

L'inflation est susceptible d'être plus persistante après s'être propagée des prix des biens aux services et aux salaires, où les coûts plus élevés peuvent devenir plus ancrés. Pourtant, les mesures à trois mois de l'inflation sous-jacente qui sont étroitement surveillées par la BoC - IPC-médian et IPC-trim - montrent que les pressions sur les prix s'atténuent.

Elles sont tombées à une moyenne de 2,75 % en octobre, selon les estimations de Stephen Brown, économiste principal pour le Canada chez Capital Economics. C'est bien en dessous des taux à 12 mois plus couramment utilisés.

"La courbe de rendement ne s'inverserait pas à ce point à moins que les investisseurs ne croient également que l'inflation redescendra vers la cible de la Banque", a déclaré M. Brown.

Comme la Réserve fédérale, la BoC a un objectif d'inflation de 2 %.

"La courbe nous dit que la Banque du Canada sera contrainte à une inversion d'ici la fin de 2023, avec des taux qui resteront déprimés pendant des années", a déclaré Schamotta de Corpay. (Reportage de Fergal Smith ; édition d'Andrea Ricci)


© Zonebourse avec Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CANADIAN DOLLAR / US DOLLAR (CAD/USD) 0.02%0.7506 Cours en différé.1.24%
US DOLLAR / CANADIAN DOLLAR (USD/CAD) -0.03%1.3313 Cours en différé.-1.16%
Dernières actualités "Économie"
22:49Prudence sur les marchés européens avant une semaine très chargée, Wall Street
AW
22:31Le PDG de A&W Restaurants prévoit une augmentation plus modérée des coûts cette année
ZR
22:20Point marchés-Semaine de hausse à Wall Street avant les décisions de la Fed
RE
20:57321 chars lourds promis à l'Ukraine, dit l'ambassadeur en France
RE
20:44Sept morts dans l'attaque d'une synagogue près de Jérusalem
RE
20:42L'Indien Gautam Adani : L'homme le plus riche d'Asie dans l'œil du cyclone
ZR
20:35Cinq morts dans l'attaque d'une synagogue à Jérusalem, selon les médias
RE
20:32Amazon bat en brèche l'affirmation selon laquelle les quotas d'entrepôts défavorisent les travailleurs âgés
ZR
20:25La société allemande d'énergie renouvelable PNE déclare que Morgan Stanley ne cherche plus à vendre sa participation.
ZR
20:25La RTS victime d'une escroquerie par un ancien employé
AW
Dernières actualités "Économie"