Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Alexis
Colardelle

Analyste

32
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

LA MINUTE MACRO : L’économie indienne en grandes difficultés, Boris Johnson confiant

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
15/01/2020 | 08:00

Le Premier ministre britannique semble être confiant quant à la signature d’un accord commercial avec l’Europe d’ici la fin de l’année. De son côté, l’économie indienne souffre depuis plusieurs mois et l’Iran passe à l’action dans l’enquête concernant le crash d’avion à Téhéran.

 

Boris Johnson confiant sur l’accord commercial avec l’Europe. Le Premier ministre tente de rassurer et a déclaré sur la chaîne BBC qu’un accord commercial avec l’Europe d’ici la fin de l’année était très probable. “Nous serons là pour plaider la cause du libre-échange. Il a permis à plus de personnes dans le monde de sortir de la pauvreté”, a-t-il annoncé. 

Vers la stagflation en Inde. Deux ans auparavant, le Premier ministre Narendra Modi menait l’économie indienne avec optimisme. La croissance était de 8% et le pays était en passe de devenir un acteur clé à l’échelle mondiale. A présent, une période de stagflation (hausse de l’inflation + stagnation de la production) semble se profiler. L’économie se dirige vers son taux de croissance le plus lent depuis plus d’une décennie et l’inflation a atteint un pic, au-dessus du seuil fixé à 4% par la banque centrale, notamment provoqué par la hausse du prix des denrées alimentaires. La consommation des ménages est un facteur important à prendre en considération. La baisse de la consommation a été quelque part influencée par le retrait des billets de 500 et 1000 roupies en 2016, dans l’objectif de faire face au blanchiment d’argent.   

BlackRock privilégie le climat. Le géant mondial de la gestion d’actifs abandonnera les investissements qui ne sont pas "sustainable" (durables) en raison du changement climatique. Larry Fink, PDG de l’entreprise depuis 1988 a déclaré que « la prise de conscience évolue rapidement et je pense que nous sommes au bord d’une refonte fondamentale de la finance ». Un moyen de faire taire les accusations de lobbying concernant la réforme des retraites en France ?

L’Iran dit avoir arrêté plusieurs personnes liées à l’incident du 8 janvier. Le pays le sait, le monde entier observe l’évolution de l’enquête. Le Président Hassan Rohani a déclaré que la politique américaine était à l’origine de cette erreur mais que cela n’excuse en rien l’erreur des responsables iraniens, qui a provoqué la mort des 176 personnes présentes à bord de l’avion de la compagnie Ukrainian International Airlines.

Les « forecasts » d’ING concernant les taux d’intérêts. La banque a donné ses prévisions sur 2020 et 2021 concernant les taux d’intérêts des banques centrales des pays membres du G10, ainsi que de la BCE. Les économistes de la banque néerlandaise ne s’attendent à aucun mouvement de la part de la BCE sur 2020. Concernant la Fed, ils s’attendent à une baisse des taux au deuxième trimestre de l’année 2020.

source : ING

Alexis Colardelle
© Zonebourse.com 2020
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader