Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Gallien
Girardot

Analyste

30
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

LA MINUTE MACRO : les invisibles

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
24/07/2020 | 11:32

Les bonnes nouvelles concernant le rebond des PMI en Europe et des ventes au détail au Royaume-Uni ont l'air de passer inaperçues ce matin. En effet, l’accroissement des tensions sino-américaines, ainsi que la dégradation du marché de l’emploi semblent avoir capté toute l’attention des opérateurs aujourd’hui.

Un prêté pour un rendu. Les États-Unis ont ordonné il y a trois jours, la fermeture du consulat chinois à Houston, considéré comme un lieu “d’espionnage chinois” et de “vol de la propriété intellectuelle” par Mike Pompeo. Un acte auquel les Chinois avaient promis de répliquer. Aussitôt dit, aussitôt fait, la Chine vient d'annoncer la fermeture du consulat américain à Chengdu.

Même Registre. Mike Pompeo a tenu hier un discours à la bibliothèque Richard Nixon, à Yorba Linda. Il a déclaré que les inquiétudes du président Nixon concernant les relations diplomatiques qu’il avait initiées avec la Chine dans les années 70 étaient justes. Il ainsi précisé “qu’en ouvrant les portes du monde au PCC”, les États-Unis ont créé un “Frankenstein”. Il a appelé tous les alliés des États-Unis, à mettre fin à leur “engagement aveugle” avec la Chine, ajoutant qu’il était nécessaire d’agir maintenant et de manière plus ferme. Il a également - sans citer l’Allemagne - annoncé que “certains petits pays” n’avaient pas “le courage” de les soutenir, notamment concernant les libertés à Hong Kong, “parce qu’ils craignent que Pékin restreigne l’accès au marché chinois”.

Inquiétude confirmée sur le Chômage. Alors que certains économistes s’inquiétaient ces dernières semaines des inscriptions hebdomadaires qui se stabilisent à des niveaux élevés, ces dernières sont ressorties en hausse hier. Il s’agit de la première hausse depuis le pic à 6.648M début avril. Elles sont en effet ressorties à 1.416M, alors que le consensus tablait sur 1.3M.

Une bonne nouvelle passée inaperçue. En dépit de toutes ces mauvaises nouvelles, il se passe également de bonnes choses. Aujourd’hui, c’est la journée des PMI Flash pour le mois de juillet. La France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la zone euro sont ainsi tous passés au-delà de 50, soulignant une amélioration tant sur l’industrie manufacturière, que sur celle des services. Seul l’Indice manufacturier de la France est en baisse, à 52, contre 52.3 au mois précédent. Les PMI Flash pour les États-Unis seront, pour leur part, publiées cet après-midi.

Rebond du commerce. Ce matin le Royaume-Uni a publié les statistiques concernant les ventes au détail pour le mois de juin. Après avoir fortement rebondi en mai, à 12.3% (MoM), ces dernières continuent leur remonté à +13.9%. Même si d’un point de vue annuel, les ventes restent toujours en baisse, elles se rapprochent fortement du point de neutralité, à -1.6% YoY.

À suivre également : ce midi, la banque centrale de Russie publiera sa décision concernant les taux d’intérêt. 


share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader