Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

La BCE plus pessimiste pour l'économie de la zone euro

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
12/09/2019 | 15:37

Francfort (awp/afp) - La Banque centrale européenne (BCE) s'est montrée jeudi plus pessimiste dans ses prévisions pour l'économie de zone euro, un diagnostic justifiant à ses yeux le lancement d'un nouveau paquet de mesures anti-crise.

La BCE s'attend à une "faiblesse de plus longue durée" de l'économie en zone euro, a expliqué à la presse son président Mario Draghi.

L'union monétaire souffre de la "faiblesse continue du commerce international dans un environnement d'incertitudes mondiales prolongées", qui affecte particulièrement "le secteur manufacturier", a-t-il détaillé.

Le patron de la BCE a dit juger la probabilité de récession "faible", mais prévenu qu'elle avait "augmenté".

Ces sombres perspectives se reflètent dans les nouvelles prévisions de croissance également annoncées jeudi.

L'institution mise désormais sur une hausse du Produit intérieur brut (PIB) de 1,1% cette année (contre 1,2% prévu auparavant) et de 1,2% l'an prochain (contre 1,4%).

Pour 2021, elle continue à miser sur une hausse de 1,4%.

Côté inflation, elle a abaissé ses prévisions sur les trois années, s'éloignant de l'objectif "proche mais inférieur à 2%" qu'elle a en ligne de mire.

Elle s'attend à voir les prix progresser respectivement de 1,2%, 1,0% et 1,5%, contre respectivement 1,3%, 1,4% et 1,6% lors de ses précédentes prévisions de juin.

Pour rectifier le tir, l'institution a annoncé une série de mesures de relance, marquée par la réactivation de son programme controversé d'achat de dettes publiques et privées.

Elle a aussi annoncé l'abaissement du taux de dépôt frappant les liquidités excédentaires des banques, déjà négatif depuis 2014, pour le porter de -0,40% à -0,50%.

afp/rp

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
06:00Agenda de l'actualité internationale politique et générale
RE
04:00L'essentiel de l'actualite a 02h00 gmt (21/09)
RE
03:22Des millions de jeunes à travers le monde réclament une action pour le climat
RE
02:37Trump aurait fait pression sur le président ukrainien pour enquêter sur Biden
RE
01:13Le Pentagone va envoyer des troupes pour renforcer les défenses saoudiennes
RE
00:39Commerce-Washington évoque de discussions "productives" avec Pékin
RE
00:10Brexit-Johnson s'entretiendra avec des dirigeants de l'UE au sommet de l'Onu
RE
00:01L'essentiel de l'actualite a 22h00 gmt (20/09)
RE
20/09La Fed de New York examine le rôle des banques dans les tensions du marché
AW
20/09La Fed doit jouer au pompier sur le marché interbancaire
AW
Dernières actualités "Economie / Forex"