Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

La Bulgarie toujours dans l'incertitude après les législatives anticipées

11/07/2021 | 21:31
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

par Tsvetelia et Tsolova

SOFIA, 11 juillet (Reuters) - La formation anti-système du chanteur Stanislav Trifonov était au coude-à-coude avec le parti de centre-droit du Premier ministre sortant Boïko Borissov à l'issue des élections législatives anticipées de dimanche en Bulgarie, selon des sondages sortie des urnes.

L'institut Gallup International crédite de 23% GERB, la formation du dirigeant conservateur, 62 ans, au pouvoir depuis dix ans, juste derrière ITN ("Un tel peuple existe") de l'animateur de télévision Stanislav Trifonov, "Slavi", 54 ans, qui recueillerait 23,2% des suffrages.

L'institut Alpha Research crédite ITN de 24% et GERB de 23,5%.

Les Bulgares votaient dimanche pour la deuxième fois en trois mois afin de pourvoir les 240 sièges du Parlement.

Arrivé en tête lors du scrutin d'avril (26,2%), Boïko Borissov, confronté en 2020 à des manifestations d'ampleur contre la corruption qui gangrène cet Etat le plus pauvre de l'Union européenne, n'avait pu trouver de partenaire pour former une coalition gouvernementale.

Le gouvernement intérimaire en place depuis avril a accusé l'équipe de Borissov de pratiques illégales.

Selon les observateurs politiques, ses chances de former un gouvernement sont de nouveau très minces.

ITN pourrait bénéficier de l'appui de deux mouvements nés de la fronde de 2020 : "Bulgarie démocratique", classé à droite, et "Debout! Mafia dehors", classé à gauche.

Des semaines de tractations s'annoncent désormais, voire de nouvelles élections.

"Nous allons continuer de travailler pour ce en quoi nous croyons, quel que soit le rôle que les électeurs aient décidé pour nous. Etre dans l'opposition est une façon juste et honorable de défendre ses principes", a commenté Tomislav Donchev, le numéro deux du GERB, concédant sa faible marge de manoeuvre.

Pour le politologue Daniel Smilov, le parti de "Slavi" Trifonov ne disposera pas du nombre de sièges nécessaires pour espérer gouverner sans le soutien des socialistes et du parti de la minorité turque (MRF), des partis traditionnels que désavoue ITN. (Reportage Tsvetelia Tsolova, version française Sophie Louet)


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
21:39France - cette décision exceptionnelle est justifiée par la gravité exceptionnelle des annonces effectuées le  15 septembre par l’australie et les etats-unis - le drian
RE
21:37La france rappelle ses ambassadeurs aux etats-unis et en australie pour consultations - le drian
RE
21:33L'armée américaine admet avoir tué par erreur dix civils afghans
RE
21:24Le dollar au plus haut depuis plus de trois semaines face à l'euro
AW
21:10Un vol de civils en provenance de Kaboul atterrit au Qatar
RE
20:56Le conseil d'administration de Naturgy estime que l'offre d'IFM est "raisonnable".
ZR
20:43Sécurité renforcée à Washington avant une manifestation pro-Trump
RE
19:47DEVISES : le $ poursuit son redressement, rendement en soutien
CF
19:44Les livraisons de pétrole iranien violent la souveraineté du Liban, dit Mikati
RE
19:14La france annonce 7.373 nouveaux cas de coronavirus
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"