Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités
Toute l'actualitéSociétésIndicesDevises / ForexMatières PremièresCryptomonnaiesETFTauxÉconomieThématiquesSecteurs 

La Corée du Sud envisage d'ordonner aux camionneurs en grève de reprendre le travail

29/11/2022 | 01:33
Unionised truck driver has his hair shaved at a head-shaving protest in Uiwang

Le gouvernement sud-coréen décidera mardi s'il doit prendre la mesure sans précédent d'invoquer des lois sévères de lutte contre la grève pour mettre fin à un arrêt de travail de six jours des chauffeurs routiers qui nuit à l'économie, a déclaré le bureau présidentiel.

Le président Yoon Suk-yeol présidera une réunion du cabinet pour discuter de l'émission d'un ordre de démarrage du travail après que le gouvernement n'ait pas réussi à conclure un accord avec les syndicats lors des pourparlers de lundi.

La grève - la deuxième en moins de six mois par les camionneurs qui réclament un salaire minimum - perturbe l'activité industrielle à un moment où la quatrième plus grande économie d'Asie s'attend à une baisse de la croissance à 1,7 % l'année prochaine.

Le bureau de Yoon a déclaré que le cabinet envisagerait de devenir la première administration sud-coréenne à émettre un ordre pour forcer les travailleurs des transports en grève à reprendre leur travail.

Le non-respect de cet ordre peut entraîner des sanctions telles que l'annulation des licences et trois ans de prison, ou une amende pouvant atteindre 30 millions de wons (22 550 $).

S'il est approuvé, l'ordre sera exécuté sans délai, a déclaré le ministre des Transports Won Hee-ryong.

L'organisateur de la grève, la Cargo Truckers Solidarity Union (CTSU), a qualifié l'ordre d'exécution de "non démocratique et anticonstitutionnel", et de preuve du manque de volonté du gouvernement d'engager le dialogue.

"La CTSU ne cédera pas à cette répression pan-gouvernementale", a déclaré le syndicat dans un communiqué lundi soir.

Le syndicat prévoit d'organiser 16 rassemblements dans tout le pays mardi, a-t-il ajouté.

Le gouvernement n'est pas disposé à étendre un système de salaire minimum au-delà de trois années supplémentaires, alors que le syndicat affirme qu'il devrait être permanent et avoir une portée plus large.


© Zonebourse avec Reuters 2022
Dernières actualités "Économie"
23:15L'optimisme des Bourses mondiales mis à mal, les taux pourraient encore monter
AW
22:59Wall Street en baisse dans l'attente des prochaines décisions de la Fed
RE
22:58Zelensky invité à participer à un prochain sommet de l'UE
RE
22:54L'enquête de la Fed auprès des agents de crédit révèle un resserrement des normes de prêt et une réduction de la demande.
ZR
22:51Marketmind : Les taux commencent à mordre
ZR
22:43Sam Bankman-Fried et les procureurs règlent leur différend sur les conditions de libération sous caution
ZR
22:43La Russie évoque un possible usage d'armes chimiques par l'Ukraine
RE
22:38Spirit Airlines dépasse les estimations grâce à une forte demande de voyages
ZR
22:36Point marchés-Wall Street en baisse dans l'attente des prochaines décisions de la Fed
RE
22:15Exclusif - De nombreuses compagnies aériennes ne respecteront pas le délai de mise à niveau 5G aux États-Unis -IATA
ZR
Dernières actualités "Économie"