Le ministre sud-coréen des finances a déclaré que les autorités présenteraient des incitations fiscales détaillées dans le cadre des réformes des entreprises visant à accroître la valeur des sociétés cotées en bourse, après avoir sollicité davantage de commentaires de la part des acteurs du marché dans les mois à venir.

Le ministre Choi Sang-mok s'est également engagé, dans un rapport publié mardi, à ce que le gouvernement poursuive ses efforts pour soutenir l'industrie cruciale des puces électroniques du pays.

Il est temps de discuter de mesures concrètes pour le "Value-up Programme". Nous prévoyons d'organiser au moins deux réunions en juin et juillet pour recueillir des avis avant de proposer des révisions annuelles du code des impôts", a déclaré M. Choi dans le rapport du pool.

M. Choi a déclaré aux journalistes que les autorités s'efforceraient de trouver un équilibre entre l'équité et l'efficacité lorsqu'elles prépareront les avantages fiscaux pour les entreprises participant au "Programme de valorisation des entreprises" proposé pour la première fois en février et visant à augmenter la valeur des entreprises cotées en bourse.

La proposition initiale n'ayant pas répondu aux attentes du marché, la Corée du Sud a déclaré qu'elle poursuivrait avec des réductions d'impôts sur le revenu des sociétés pour les entreprises qui augmentent le rendement des actionnaires et sur les dividendes pour les actionnaires de ces sociétés.

Le gouvernement publiera également le mois prochain des mesures détaillées pour soutenir l'industrie des semi-conducteurs du pays et continuera d'améliorer un ensemble de politiques de soutien récemment annoncé, visant à soutenir la compétitivité mondiale des entreprises nationales, a-t-il déclaré.

M. Choi a déclaré que la Corée du Sud, dont l'économie est axée sur les exportations, se félicitait des signes de soutien à un accord de libre-échange (ALE) tripartite avec le Japon et la Chine. Lors d'un sommet trilatéral qui s'est tenu lundi, les dirigeants des trois pays ont soutenu l'accélération des négociations en vue d'un ALE trilatéral.

En ce qui concerne l'économie nationale, M. Choi a déclaré que l'inflation des prix à la consommation se stabiliserait probablement dans la fourchette moyenne à inférieure de 2 % au cours du second semestre de l'année. Il a également déclaré que les recettes fiscales en 2024 seraient plus élevées que l'année dernière, bien que les revenus de l'impôt sur les sociétés aient été jusqu'à présent plus faibles que prévu. (Reportage de Jihoon Lee, édition d'Ed Davies)