Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Louis Lefeuvre

Analyste
Suivre
Quand il n’a pas des crampons aux pieds ou une raquette dans la main, Louis Lefeuvre, jeune rouennais passionné par les mécanismes de la finance, se plonge dans les écrits des célèbres économistes. Alternant à l'ESSEC, Louis a déjà, du haut de son jeune âge, fondé 2 sociétés et un média. Ouvert, méticuleux et animé d'une soif d'apprendre, il met son talent rédactionnel et sa curiosité au service de l'information Zonebourse, en attendant de voguer vers l'entrepreneuriat ou le monde de la gestion.

La FED manipule t-elle les chiffres de l’inflation ?

28/09/2021 | 09:11
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

J.Powell et à la FED manipulent-ils les statistiques de l’inflation afin de les tourner à leur avantages ? Cette entrée en matière musclée peut choquer, mais nous allons examiner ensemble les critères utilisés par la FED afin de guider sa prise de décisions concernant le début du tapering. Afin de commencer la réduction du programme d’achat d’actifs, la FED regarde attentivement deux mesures, à savoir le taux de chômage et l’inflation. Si le taux de chômage est relativement simple à mesurer, l’inflation est une mesure bien plus subjective. En effet, les mesures d’inflation peuvent être très volatiles (IPC : Mars = 2,6% - Avril = 4,2%) et différer fortement d’un indicateur à l’autre. Il semble donc tout à fait logique que le FED n'utilise pas l’IPC pour guider sa prise de décision. Alors, quelles mesures utilise-t-elle ?

Avant toute chose, pour bien comprendre cette article, un petit rappel sur l’IPC et l’IPC Core s’impose :

L’IPC :

L’Indice des Prix à la Consommation (IPC) mesure l’inflation de base. En d’autres termes, il s’agit de mesures l’évolution du prix d'un panier de biens et de services comprenant des choses comme le transport, la nourriture, les soins médicaux, le logement, les vêtements, les loisirs, l'éducation, la communication…

L’IPC Core :

L’Indice des Prix à la Consommation de base (IPC Core) mesure le “noyau dur” de l’inflation en bon français. Cette mesure exclut les coûts de l'alimentation et de l'énergie. Cela peut paraître fou car tout le monde doit acheter de quoi s’alimenter et utilise de l’énergie, alors pourquoi l'exclure ? Ces catégories connaissent en réalité de fortes variations temporaires de leurs prix, à la hausse comme à la baisse. Ces deux groupes peuvent donc considérablement fausser les données de l'inflation d'un mois à l’autre.

Vous l’avez compris, la FED ne peut baser sa prise de décision sur les statistiques de l’IPC. Donc elle utilise l’IPC Core, me direz-vous. Pas tout à fait. L’IPC Core reste une mesure relativement volatile, et baser la politique monétaire d’un pays tout entier sur elle seule est très risqué. La FED va donc chercher à lisser cette mesure et en retirer les variations extrêmes afin d’obtenir la mesure la moins volatile et la plus exacte possible. Cependant, ce que la FED appelle par la mesure la plus exacte possible est en réalité loin de l’être. Je m’explique. Afin d’obtenir les chiffres de l'inflation, tout en réduisant la volatilité intermensuelle,  J.Powell et ses troupes vont effectuer quelques ajustements. Voyons voir quels sont-ils.

En Août, il y a eu de plus fortes hausses et de plus fortes baisses dans les prix des biens et services constituant l’IPC qu'en juillet. L’IPC en Août a donc légèrement augmenté mais le prix médian a diminué. C’est élémentaire, mais les variations extrêmes ont tendance à impacter trop fortement une moyenne, ce qui fausse les mesures médianes. Afin de pallier ce problème de variations extrêmes, pouvant donc considérablement fausser les chiffres de l’inflation sur un mois, la FED utilise la jauge de la Fed de Dallas. Cette jauge élimine 24 % des plus fortes baisses mais aussi 31% des plus fortes hausses des changements de prix des dépenses de consommation personnelle. Ceci permet de lisser l’inflation et d’avoir une mesure proche ou égale de notre objectif à long terme de 2%. Cette jauge fausse bien sûr l'information en faveur des catégories où l'inflation est la plus faible mais ce n’est pas le seul problème.

Une moyenne ajustée vient encore un peu plus lisser les mesures d’inflations. La FED compare l’évolution des prix non pas sur 12 mois comme le fait l’lPC, mais sur 18 mois. Ainsi, en plus de lisser un peu plus l’inflation, J.Powell compare les niveaux actuels à ceux de Février - Mars - Avril 2020 (18 mois) où les niveaux d’inflation étaient proches de 2,4%. Or, il y a 12 mois, l’IPC était compris entre 1,2 et 1,7%.

Enfin, la FED utilise deux mesures qui excluent les biens durables, qui ont contribué à eux seuls à hauteur de 1% au dernier chiffre de l’inflation

Évolution des Indices des Prix à la Consommation sur 12 mois :

Source : Zonebourse

Pour résumer, il est tout à fait compréhensible que la Réserve fédérale n'utilise pas les variations de l'IPC ou même de l’IPC Core sur 12 mois pour guider sa prise de décision. En effet, l’offre et la demande à court terme sont sujettes à de trop fortes variations. Ce sont les raisons pour lesquelles la FED cherche à lisser l’inflation dans le temps en la comparant sur 18 mois et en excluant les biens durables et certains biens ayant fortement évolué à la hausse comme à la baisse. 

Cependant, la moyenne ajustée de la Fed de Dallas, retirant les 31% les plus élevées et les 24% les plus bas des changements de prix des dépenses de consommation personnelle, semble un peu trop accommodante. En prenant la moyenne ajustée de la Fed de Cleveland, ne retirant que les 16% les plus élevées et les 16% les plus basses, vous obtenez 3,2% d'inflation au cours des 12 derniers mois. Une inflation alors bien plus éloignée de l’objectif de 2% de la FED...


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AUSTRALIAN DOLLAR / US DOLLAR (AUD/USD) 0.18%0.7513 Cours en différé.-2.36%
BRITISH POUND / US DOLLAR (GBP/USD) 0.17%1.37574 Cours en différé.0.66%
CANADIAN DOLLAR / US DOLLAR (CAD/USD) -0.01%0.80816 Cours en différé.2.77%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) 0.00%1.15981 Cours en différé.-5.06%
INDIAN RUPEE / US DOLLAR (INR/USD) 0.29%0.01337 Cours en différé.-2.47%
NEW ZEALAND DOLLAR / US DOLLAR (NZD/USD) 0.18%0.71761 Cours en différé.-0.18%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader