Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

La Fed pourrait annoncer un "tapering" en août ou en septembre

11/06/2021 | 11:17
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
LA FED POURRAIT ANNONCER UN

BANGALORE (Reuters) - La Réserve fédérale devrait présenter en août ou en septembre la stratégie qu'elle entend mener pour réduire ses achats d'obligations sur les marchés mais elle devrait attendre le début de l'an prochain pour la mettre en application, montre une enquête de Reuters auprès d'économistes.

Bon nombre des spécialistes interrogés estiment toutefois que la banque centrale américaine pourrait attendre encore plus avant de s'engager sur la voie du "tapering", la réduction progressive de ses achats, devenue l'une des principales préoccupations des marchés dans le contexte de l'amélioration de la situation sanitaire et de l'accélération de l'inflation.

Menée du 4 au 10 juin auprès de plus de 100 économistes, l'enquête montre aussi une révision à la hausse des perspectives de croissance comme d'inflation.

Près de 60% des participations (29 sur 50) ayant répondu à une question supplémentaire ont déclaré que l'annonce du "tapering" devrait intervenir avant fin septembre, dont 13 tablent sur une telle annonce lors du séminaire de banquiers centraux de Jackson Hole, fin août.

Les 21 autres prévoient l'annonce après la fin du troisième trimestre.

La Fed achète pour l'instant pour 80 milliards de dollars par mois d'obligations du Trésor et de prêts immobiliers titrisés (mortgage-backed securities, MBS) dans le cadre de sa stratégie d'assouplissement quantitatif (quantitative easing, QE).

"Nous nous attendons à entendre lors de la Conférence de Jackson Hole des indices clairs suggérant que la Fed est en train de débattre d'un tapering du QE, ce qui serait développé davantage lors du FOMC de septembre, tout juste quatre semaines après", explique James Knightley, chef économiste international d'ING.

"Nous supposons qu'à ce stade, la Fed indiquera que le marché doit se préparer à une annonce formelle d'un tapering du QE, dont les modalités seraient détaillées lors du FOMC de décembre."

Près de 40% (29 sur 45) des économistes ayant répondu à une question sur le calendrier du début de la réduction des achats ont dit tabler sur le premier trimestre 2022 et la médiane des estimations de l'ampleur de cette réduction est de 20 milliards de dollars.

Les participants à l'enquête tablent sur une croissance en rythme annualisé de 10% au deuxième trimestre, 7% au troisième et 5% au quatrième, contre 9,5%, 6,7% et 4,7% respectivement dans l'enquête précédente.

"Les Etats-Unis sont bien partis pour rattraper sur le trimestre en cours l'activité perdue et pour finir l'année avec une économie au-dessus du niveau qu'elle aurait atteint sans la pandémie et avec une croissance restée sur la tendance de 2016-2019", estime James Knightley.

Le taux de chômage devrait ainsi reculer régulièrement d'ici la fin de l'année pour ressortir à 5% en moyenne sur 2021. Il resterait supérieur à 4% en 2022, contre 3,5% juste avant la crise du coronavirus.

L'indice des prix "core PCE", la mesure de l'inflation privilégiée par la Fed, devrait afficher une hausse de 2,5% en moyenne cette année et de 2,2% l'an prochain selon l'enquête. Le mois dernier, elle était attendue à 2,1% pour 2021 comme pour 2022.

"Même si une bonne partie de ce que nous observons actuellement est bien temporaire, des changements structurels sont à l'oeuvre dans l'économie mondiale et dans la politique budgétaire intérieure qui pourraient conduire à une inflation durablement plus élevée", explique Philip Marey, stratège senior de Rabobank.

Plus de 60% des participants à l'enquête (23 sur 38 sur cette question) considèrent l'inflation comme le principal risque pour l'économie des Etats-Unis alors que six seulement citent le chômage. Et les deux tiers environ se disent eux-mêmes préoccupés par l'augmentation de l'inflation.

(Version française Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

par Indradip Ghosh


© Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AUSTRALIAN DOLLAR / US DOLLAR (AUD/USD) -0.53%0.7706 Cours en différé.0.69%
BRITISH POUND / US DOLLAR (GBP/USD) -0.45%1.41056 Cours en différé.3.63%
CANADIAN DOLLAR / US DOLLAR (CAD/USD) 0.00%0.8222 Cours en différé.5.28%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) -0.53%1.2108 Cours en différé.-0.34%
INDIAN RUPEE / US DOLLAR (INR/USD) 0.00%0.013654 Cours en différé.-0.09%
NEW ZEALAND DOLLAR / US DOLLAR (NZD/USD) -0.89%0.7125 Cours en différé.0.11%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
19:15France-30 millions de personnes ont reçu une première injection de vaccin
RE
18:59La france annonce que 2.110 patients sont en reanimation en raison du covid-19, en baisse de 53
RE
18:58L'UE souhaite exporter 700 millions de doses de vaccins d'ici fin 2021
RE
18:58La france annonce que 83.944 personnes sont décédées a l'hopital en raison du coronavirus, un chiffre en hausse de 34
RE
18:57La france annonce que 30,14 millions de personnes ont recu une première dose de vaccin contre le covid-19
RE
18:37Une semaine d'arrêt de travail décrétée à Moscou pour contrer l'épidémie
RE
17:44France-30 millions de personnes ont reçu une première injection de vaccin
RE
17:44La cible des 30 millions de personnes ayant reçu une première injection a été atteinte, annonce jean castex
RE
17:39Coronavirus/GB-Johnson dit sa "grave inquiétude" face au variant Delta
RE
17:33G7-Macron se réjouit auprès de Biden du "retour" des Etats-Unis
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"