Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

La Russie démantèle le groupe de hackeurs REvil sur demande américaine

14/01/2022 | 23:33
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

ajoute précisions et commentaire de Washington

MOSCOU (awp/afp) - La Russie a annoncé vendredi avoir démantelé le groupe de hackeurs REvil, considéré comme le groupe de cybercriminels le plus redoutable en manière de rançongiciels, sur demande des Etats-Unis, qui se sont félicités de cette coopération en pleine crise sur l'Ukraine.

Les présidents russe et américain Vladimir Poutine et Joe Biden avaient indiqué lors d'un sommet en juin vouloir renforcer leur coopération dans la lutte contre la cybercriminalité, sur fond de crises et d'accusations à répétition visant Moscou dans ce domaine.

A l'issue d'une opération des services de sécurité (FSB) et de la police russes "il a été mis fin à l'existence de ce groupe criminel organisé", a indiqué le FSB dans un communiqué.

Des perquisitions menées "à la demande des autorités américaines compétentes" ont visé 14 personnes et 25 adresses dans cinq régions russes, notamment dans la capitale Moscou et à Saint-Pétersbourg, la deuxième ville du pays, permettant la saisie de l'équivalent de 426 millions de roubles (4,8 millions d'euros environ) et 20 voitures de luxes, selon le communiqué.

Le FSB ne précise pas combien de personnes ont été arrêtées, mais a diffusé des vidéos d'interpellations musclées. Il indique que les membres du groupe "ont mis au point des logiciels nuisibles, organisé le détournement de fonds depuis les comptes bancaires de citoyens étrangers et les ont encaissés", selon la même source.

"Nous sommes satisfaits de ces mesures initiales", a commenté de son côté une responsable de l'administration américaine à Washington. "Mais je veux que ce soit clair: ceci n'a aucun rapport avec ce qui se passe avec la Russie et l'Ukraine".

"Nous avons toujours été très clairs: si la Russie envahit davantage l'Ukraine, nous lui imposerons des coûts sévères en coopération avec nos alliés et partenaires", a ajouté cette responsable ayant requis l'anonymat.

Elle a confirmé que ces arrestations avaient été le résultat d'une coopération avec les autorités russes. Washington attribue ces arrestations aux "échanges qui ont eu lieu en termes de partage d'informations et d'appels à la Russie à prendre des mesures", a-t-elle dit.

Elle a aussi indiqué qu'un des hackers arrêté était responsable de l'attaque de mai dernier au rançongiciel contre le réseau d'oléoducs Colonial, principale source d'approvisionnement en essence de la majorité de l'Est américain. Le groupe avait versé 4,4 millions de dollars pour récupérer le contrôle de ses installations.

Le même mois, c'est le géant mondial de la viande JBS qui avait été pris pour cible, paralysant notamment les activités du groupe en Australie.

Début juillet 2021, ce groupe de hackeurs russophones, aussi appelé Sodinokibi, avait revendiqué l'attaque au rançongiciel visant la société informatique américaine Kaseya.

Joe Biden avait alors demandé, lors d'un échange téléphonique, à Vladimir Poutine d'agir contre les attaques menées depuis la Russie, sous peine de voir les Etats-Unis prendre "les mesures nécessaires".

Début novembre, les autorités européennes et américaines ont annoncé l'arrestation de sept pirates informatiques au cours d'une opération internationale qui a visé REvil et le groupe de rançongiciels GandCrab.

Les rançongiciels sont une forme de plus en plus lucrative de prises d'otages numériques dans laquelle les pirates informatiques chiffrent les données des victimes, puis demandent de l'argent pour remettre les choses en ordre.

Selon le Trésor américain, 590 millions de dollars de rançons ont été versées rien qu'aux Etats-Unis au premier semestre 2021, contre 416 en 2020.

mp/alf/lpt/sl/ube


© AWP 2022
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
FEEDER CATTLE?FUTURES (GF) - CMG (ELECTRONIC)/C1 -0.56%160.275 Cours en clôture.-3.42%
LIVE CATTLE (LE) - CMG (ELECTRONIC)/C1 -0.20%138.05 Cours en clôture.-0.98%
US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB) 0.21%77.74 Cours en différé.2.44%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
02:33Le bitcoin chute de 9,3 % à 36 955 $.
ZR
00:35Brésil-Le défilé du carnaval de Rio reporté à avril à cause du coronavirus
RE
21/01empowerDX, filiale d'Eurofins lance PFAS Exposure™ aux États-Unis, premier test sanguin effectué à domicile pour détecter et mesurer plus de 40 perfluorés (PFAS)
BU
21/01Nouveau Monde annonce le dépôt d'un supplément de prospectus pour un placement au cours du marché
BU
21/01Le pétrole se replie dans le sillage de la chute du marché boursier
AW
21/01TIKEHAU CAPITAL : Acquisition ou cession des actions de l'émetteur / Information relative au contrat de liquidité
PU
21/01Les marchés corrigent, nerveux avant la Fed et crispés par les résultats
AW
21/01CANADIAN NATIONAL RAILWAY : Supplément de données 2020 - Index GRI et SASB
PU
21/01Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices
AW
21/01DBRS confirme le triple A de la Suisse et la perspective "stable"
AW
Dernières actualités "Sociétés"