Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

La Suisse toujours à la traîne pour l'énergie solaire et éolienne

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
20/05/2020 | 06:21

Berne (awp/ats) - La Suisse fait partie des mauvais élèves en Europe pour la production d'énergie solaire et éolienne, affirme la Fondation suisse de l'énergie (SES). Pour elle, il est urgent d'agir si l'on veut atteindre l'objectif de réduire à zéro les émissions de CO2 d'ici 2050.

La fondation a comparé la production d'électricité en Suisse et dans les 28 pays membres de l'Union européenne l'an dernier. Avec 284 kWh par habitant, contre 250 un an plus tôt, la Confédération gagne un rang et se classe à la 24e place. Seules la République tchèque, la Hongrie, la Slovénie, la Slovaquie et la Lettonie font moins bien, indique la SES dans un communiqué.

La Suisse ne couvre que 4,2% de ses besoins avec l'électricité tirée du vent ou du soleil, contre plus de 50% pour le Danemark et 33% pour l'Allemagne. Si l'on ne tient compte que de l'électricité photovoltaïque, la Suisse monte à la septième place (267 kWh par habitant).

Pour la SES, "la Suisse ferait bien de rattraper son retard". Avec les efforts déployés en matière de protection du climat, le secteur de l'électricité gagne en importance.

L'électrification dans les domaines des transports et des bâtiments, ainsi que l'abandon du nucléaire, vont créer une demande supplémentaire d'électricité indigène, estime Felix Nipkow, chef du secteur énergies renouvelables de la SES, cité dans le communiqué.

La révision partielle de la loi sur l'énergie, mise en consultation en avril, est l'occasion de fixer le cadre nécessaire pour atteindre l'"objectif zéro net". Selon M. Nipkow, le développement des énergies renouvelables est la plus simple de toutes les mesures de protection du climat. "Utilisons ce que nous avons: le soleil, le vent, l'eau - et notre tête", dit-il.

ats/al

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
16:41USA : nouvelle hausse des commandes à l'industrie en juin
CF
16:37BRÉSIL : la production industrielle confirme son rebond
AW
16:34FORD : L'actuel directeur des opérations sera le prochain DG
RE
15:31La FAA publie une directive en vue d'une remise en service du 737 MAX
RE
14:05ZONE EURO : prix à la production supérieurs aux attentes à 0.7%
11:50LA MINUTE MACRO : relax
11:11L'euro repart à la hausse face à un dollar affaibli
AW
10:43ESPAGNE : Premier recul du chômage en juillet depuis février
RE
10:43CORONAVIRUS : Seconde vague "hautement probable" cet automne ou cet hiver en France - Conseil scientifique
RE
10:43CORONAVIRUS : Une seconde vague épidémique "hautement probable à l’automne ou l'hiver prochain" en france - conseil scientifique
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"