Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités
Toute l'actualitéSociétésIndicesDevises / ForexMatières PremièresCryptomonnaiesETFTauxÉconomieThématiquesSecteurs 

La baisse de l'offre d'énergie éolienne et la hausse de la consommation font grimper le prix spot

15/08/2022 | 12:04
FILE PHOTO: Steam rises from the cooling towers of the coal power plant of RWE in Niederaussem

Les contrats européens d'électricité au comptant ont grimpé lundi, avec une prévision de baisse de l'offre éolienne, une hausse de la consommation en Allemagne et une baisse de la disponibilité nucléaire en France.

La production éolienne en Allemagne devrait être proche de zéro pendant plusieurs heures mardi, selon les analystes de Refinitiv, tandis que la production et la consommation solaires devraient toutes deux augmenter, entraînant une hausse de la charge résiduelle d'un jour à l'autre.

La charge de base française de mardi était à 476 euros (485,19 $) le mégawattheure (MWh) à 0907 GMT, en hausse de 21,9% par rapport à la livraison de lundi.

Le contrat allemand équivalent a gagné 21,5% à 480 euros/MWh.

L'offre des éoliennes allemandes devrait baisser de 2,9 gigawatts (GW) à 2,8 GW mardi, tandis que l'offre en France devrait baisser de 1,4 GW à 1,3 GW, selon les données de Refinitiv Eikon.

L'offre solaire en Allemagne devrait augmenter de 2,1 GW pour atteindre 11,6 GW, selon les données.

La disponibilité nucléaire française a baissé de 1,5 point de pourcentage à 48,5 % de la capacité disponible, l'offre nette ayant diminué de 900 mégawatts (MW) par rapport à vendredi. [POWER/FR]

Selon les prévisions, la demande devrait augmenter de 1,1 GW à 56,5 GW en Allemagne mardi et baisser de 2,6 GW à 36,2 GW en France, selon les données.

Le long de la courbe, les contrats d'électricité de base allemands du quatrième trimestre 2022 et du premier trimestre 2023 ont atteint des sommets, suivant la hausse des coûts du gaz [NG/EU].

L'électricité de base allemande pour la livraison en 2023 n'a pas été négociée, la fourchette acheteur-vendeur se situant entre 466 et 476 euros/MWh. Le contrat a atteint un sommet contractuel de 463 euros vendredi.

La position française équivalente était non négociée après avoir clôturé à un sommet de contrat de 612 euros vendredi.

Les quotas européens de CO2 pour l'échéance de décembre 2022 ont augmenté de 1,2 % à 89,91 euros la tonne.

Les flux de gaz russe vers l'Europe via certaines grandes routes de gazoducs étaient stables lundi matin, selon les données des opérateurs.

(1 $ = 0,9811 euros)


© Zonebourse avec Reuters 2022