Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

La baisse des capacités de réserve préoccupe l'Opep, dit Barkindo

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
11/10/2018 | 18:27
LA BAISSE DES CAPACITÉS DE RÉSERVE PRÉOCCUPENT L'OPEP, DIT BARKINDO

LONDRES (Reuters) - Le secrétaire général de l'Opep a déclaré jeudi que les pays producteurs de pétrole étaient "très préoccupés" par la question des capacités de production excédentaires dans un contexte de réduction des investissements dans le secteur.

Les prix pétroliers ont sensiblement monté dans l'attente des sanctions américaines qui doivent affecter les exportations pétrolières de l'Iran, troisième producteur de l'Opep, à partir du 4 novembre.

Le Brent de mer du Nord a atteint la semaine dernière 86,74 dollars le baril, son plus haut niveau depuis 2014.

"Nous sommes très préoccupés", a dit Mohammed Barkindo, le secrétaire général de l'Organisation de pays exportateurs de pétrole, en réponse à une question sur les capacités de production inexploitées, évoquant une diminution constante des investissements dans le secteur après plusieurs années de marasme.

Mohammed Barkindo, qui s'exprimait lors de la conférence "Oil & Money" à Londres, a ajouté que le marché pétrolier était sous l'influence de plusieurs facteurs indépendants des fondamentaux et sur lesquels les producteurs n'avaient aucune prise.

Il avait déclaré auparavant que l'Opep voulait s'assurer que le marché ne manquerait pas de pétrole, l'organisation, la Russie et d'autres producteurs ayant accepté en juin d'augmenter leurs extractions.

L'Arabie saoudite, leader de fait de l'Opep, est le seul pays producteur capable de déployer de nouvelles capacités importantes en cas de besoin.

Le royaume investira 20 milliards de dollars (17,3 milliards d'euros) dans les années qui viennent pour préserver voire accroître ses capacités de réserve, a dit ce mois-ci son ministre de l'Energie, Khalid al Falih.

(Alex Lawler; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
02:57Brésil-La police fédérale demande l'inculpation de Michel Temer
RE
01:54Londres veut une période de transition post-Brexit plus longue-Times
RE
01:43USA/Ouragan Michael-Le bilan s'alourdit à 29 morts
RE
00:16Brésil-Pas de débat de l'entre-deux-tours pour Bolsonaro, dit un conseiller
RE
16/10Une nouvelle compagnie aérienne en Polynésie française
RE
16/10USA : la balance des flux de capitaux largement excédentaire en août
AW
16/10Barnier ouvert à une prolongation d'un an de la transition post-Brexit - Financial Times
RE
16/10Michel barnier est prêt à prolonger d'un an la période de transition post-brexit, rapporte le financial times citant des diplomates européens
RE
16/10L'euro se stabilise face au dollar après quelques hésitations
AW
16/10TRUMP : Le prince héritier d'Arabie ne sait pas ce qui est arrivé à Khashoggi
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité