Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

La corruption, fléau mortel pour le Parti communiste chinois, dit le nouveau coordinateur

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
11/11/2017 | 04:32

SHANGHAI, 11 novembre (Reuters) - Le combat engagé contre la corruption en Chine a des proportions historiques et un échec pourrait condamner le système politique de la République populaire, déclare samedi le nouveau responsable de la lutte anticorruption.

"Si notre contrôle du parti n'est pas fort et si la gouvernance du parti n'est pas stricte, alors le parti ne pourra éviter d'être effacé par l'Histoire et la tâche historique que le parti porte ne pourra pas être menée à bien", écrit Zhao Leji dans un éditorial publié par le Quotidien du peuple.

Zhao a été promu le mois dernier au comité permanent du Bureau politique lors du Congrès du Parti communiste chinois et a été chargé par le président Xi Jinping de reprendre en main le combat contre la corruption à la place de Wang Qishan, qui était le tout-puissant chef de la Commission centrale de discipline du parti (CCDI).

Depuis son accession au pouvoir, Xi n'a de cesse de présenter la corruption comme un fléau mortel pour le parti. Plus de 1,3 million de responsables du PCC, "tigres" ou "mouches" pour reprendre l'expression du président chinois qui dit vouloir viser aussi bien les élites que les bureaucrates du parti, ont été inquiétés ou poursuivis pour des faits de corruption.

Il n'y aura aucune tolérance pour ceux qui "ne font que ce qu'ils veulent faire", ignorent les directives ou adoptent des comportements illicites, prévient encore le nouveau chef de la CCDI.

Zhao veut aussi que soient rigoureusement examinées les conditions dans lesquelles les promotions sont décidées, plusieurs scandales d'abus de pouvoir et de trafics d'influence ayant ébranlé le parti. (Henri-Pierre André pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
05:19Le projet de réforme de la constitution cubaine présenté à l'Assemblée
RE
04:00Resume de l'actualite a 02H00 GMT (22/07)
RE
03:53Le FBI publie des documents sur la surveillance d'un ancien conseiller de Trump
RE
02:24G20-La France rejette l'ouverture commerciale des Etats-Unis
RE
01:13Xi Jinping au Sénégal pour resserrer les liens économiques avec l'Afrique
RE
00:45France-Benalla déféré pour être présenté à un juge
RE
00:28Les industriels allemands prônent l'ouverture des marchés
RE
21/07LE MAIRE : Pas de discussions commerciales avec les USA sans levée des droits de douane
RE
21/07France-La garde à vue de Benalla levée, vers une information judiciaire
RE
21/07France-une information judiciaire sera ouverte dimanche dans l'affaire benalla-parquet de paris
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité