Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

La différence entre un vaccin et une baguette magique

13/11/2020 | 09:06
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
2

L'ambiance de fin de semaine est moins euphorique qu'elle ne l'était lundi et mardi, car les financiers sentent bien qu'il peut encore se passer pas mal de choses sur le front du coronavirus entre la mi-novembre et le moment où les vaccins auront écarté tout risque de chaos de type déconfinement / reconfinement. Pour autant, la semaine devrait être très positive boursièrement parlant, et très négative "contaminationellement" parlant.

Ce matin, j'étais parti bille en tête pour faire une sorte de bilan de la semaine des places financières mondiales, en imaginant écrire quelques chose du genre "les marchés flambent en début de semaine avant de se faire plus prudents". Mais en réalité, les indices mondiaux ont réagi très différemment à l'annonce lundi des données vaccinales prometteuses de Pfizer et BioNTech. Sur le CAC40, les variations sont allées de +7,57% lundi à -1,52% hier. Mais sur le S&P500, les extrêmes sont limités à +1,17% et -1%, autant dire une semaine quasiment normale. Ce type de schéma disparate se répète un peu partout, à l'exception peut-être des indices riches en valeurs technologiques comme le Nasdaq, qui ont subi de lourdes prises de bénéfices mais qui n'ont probablement pas dit leur dernier mot.

L'arrivée prochaine des vaccins – il y aura d'autres bonnes nouvelles sur ce front assez rapidement – ne suffit pas à rassurer totalement les marchés. Ni sur les dégâts durables causés par la pandémie, ni sur les tendances des contaminations à court terme. Parce que même si ma mamie est sûre que tout va rentrer dans l'ordre, puisqu'ils "ont dit dans le poste qu'on allait tous être sauvés", nous faisons face à deux problèmes majeurs.

D'abord, l'accroissement des contaminations qui mine le moral des troupes et accroît la probabilité de dommages irréversibles sur certains pans de l'économie. Si la mécanique de contamination est respectée, et l'on voit mal comment il pourrait en être autrement, les Etats-Unis se dirigent vers une fin d'année compliquée. Avec ses mesures de confinement, l'Europe a peut-être sauvé la période des fêtes, mais les risques pesant sur l'économie restent extrêmement élevés.

L'autre problème, et pas le plus mince, c'est qu'il va falloir plus que des annonces pour développer une immunité suffisante pour enterrer la pandémie. Basiquement, deux facteurs déterminent l'efficacité de l'immunité : le taux de reproduction de base (combien de personnes contamine une personne malade) et l'efficacité du vaccin (un pourcentage de personnes vaccinées qui n'attrapent pas la maladie). Ainsi compte tenu des statistiques actuelles (taux de reproduction moyen de 2 à 3 fois), un vaccin efficace à 90% (celui de Pfizer et BioNTech) nécessite la vaccination de 55 à 75% de la population pour atteindre un seuil d'immunité collective, c’est-à-dire pour que le coronavirus passe sous le seuil de reproduction de 1 et s'éteigne progressivement. Je cite là une note produite hier par Edoardo Campanella, un économiste milanais d'Unicredit, qui montrent que sur la base des projections actuelles de production de vaccins, il faudrait attendre la fin 2021 pour atteindre l'immunité collective. Si bien sûr la population joue le jeu puisque de nombreuses études montrent une vraie défiance vis-à-vis du vaccin dans certains pays, notamment aux Etats-Unis ou en France. Et si la logistique suit, car les conditions de stockage et de distribution des vaccins de la classe de celui développé par Pfizer et BioNTech nécessitent une conservation à au moins -70°C, contre -2 à -8°C pour un vaccin antigrippal classique. De là à dire que des mesures restrictives resteront en place une bonne partie de l'année 2021, il n'y a qu'un pas qu'il est aisé de franchir.

Ce matin, le CAC40 cédait 0,25% à 5349 points peu après l'ouverture.

Les temps forts économiques du jour

Après l'inflation d'octobre en France (8h45), Eurostat publiera les chiffres de l'emploi et du PIB au 3e trimestre (11h00). Aux Etats-Unis, les prix à la production (14h30) et l'indice du sentiment des consommateurs de l'Université du Michigan viendront clôturer la journée (16h00).

L'euro et le dollar se neutralisent à 1,18 USD. L'once d'or reste proche de 1880 USD. Le pétrole recule, avec un Brent à 42,85 USD le baril et un WTI à 40,33 USD le baril. Le rendement de la dette américaine à 10 ans baisse à 0,87%. Le Bitcoin dépasse ses meilleurs niveaux récents, à 16 434 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Adidas : RBC passe de surperformance à performance sectorielle en visant 290 EUR.
  • Airbus : J.P. Morgan passe de souspondérer à neutre en visant 75 EUR.
  • Alstria : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 14,49 à 14 EUR.
  • Bilfinger : DZ Bank reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 20 à 26 EUR.
  • ElringKlinger : DZ Bank reste à la vente avec un objectif de cours relevé de 5,20 à 6 EUR.
  • Fevertree : Société Générale démarre le suivi à la vente en visant 1850 GBp.
  • GlaxoSmithKline : Morgan Stanley passe de souspondérer à pondération en ligne en visant 1665 GBp.
  • GN Store : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé à 590 DKK.
  • Groupe ADP : J.P. Morgan relève son objectif de cours de 80 à 107 EUR.
  • JCDecaux : Barclays passe de souspondérer à pondération en ligne en visant 20 EUR.
  • KPN : Jefferies passe de sousperformance à conserver en visant 2,66 EUR.
  • M6 Métropole Television : Barclays passe de pondération en ligne à surpondérer en visant 13,50 EUR.
  • Natixis : AlphaValue reste à alléger avec un objectif de cours relevé de 2,15 à 2,56 EUR.
  • Rolls-Royce : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 500 à 110 GBp.
  • Safran : J.P. Morgan relève son objectif de cours de 71 à 100 EUR.
  • Siemens : J.P. Morgan reste à surpondérer avec un objectif de cours relevé de 125 à 134 EUR.
  • SMA Solar : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 48 à 57 EUR.
  • Subsea 7 : Arctic Securities passe de conserver à acheter en visant 84 NOK.
  • Technogym : Exane BNP Paribas passe de sousperformance à neutre en visant 8,60 EUR.
  • Ubisoft : Morgan Stanley reste à surpondérer avec un objectif de cours relevé de 90 à 100 EUR. Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 85 à 90 EUR.
  • William Hill : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 272 GBp.

L’actualité des sociétés

En France

Résultats des entreprises

  • Akwel : l'équipementier automobile a renoué avec la croissance au T3, ramenant la contraction de l'activité sur neuf mois à 19,1 %, à 649,1 M€. Le management souligne que la visibilité reste faible, mais qu'il peut s'appuyer sur la souplesse du modèle économique de l'entreprise et une situation de trésorerie nette positive.
  • Electricité de France : les revenus se contractent de 1,8% au T3. Les objectifs annuels sont confirmés sur la base d'une production nucléaire comprise entre 325 et 335 TWh.
  • Engie : le groupe a confirmé ses prévisions 2020 en marge de la publication de ses résultats du T3.

Annonces importantes

  • Air France-KLM a "suffisamment de liquidités pour le court terme", mais travaille avec ses actionnaires à renforcer son bilan "à moyen terme", a expliqué le directeur général Ben Smith aux Echos.
  • Vinci revoit en baisse ses projections de trafic autoroutier pour la fin de l'année, ce qui pèsera sur ses performances.
  • Ardian a publié un communiqué pour affirmer être "attentif aux différents scénarios qui pourraient résulter de la situation actuelle du groupe Suez", mais n'a arrêté aucune position pour le moment, ni formulé de prix.
  • S&P a abaissé à "BBB+" la notation de la dette d'Unibail-Rodamco-Westfield, tandis que Moody's place ses propres notes sous surveillance négative.
  • Fitch a abaissé de "BBB-" à "BB+" la notation crédit d'Accor, scellant son passage de la catégorie d'investissement à la catégorie spéculative. La page de Fitch concernant Accor se trouve ici.
  • Du sang neuf au conseil de surveillance de Michelin.Stef acquiert les activités du Groupe Nagel en Italie, en Belgique et aux Pays-Bas.
  • Engie songe à céder tout ou partie de ses actions GTT.
  • Sanofi va investir 50 M€ dans le fonds biotech Jeito Capital.
  • Nexans a confirmé discuter avec Cenergy Holdings d'une opération, encore au stade préliminaire. Auparavant, Cenergy avait annoncé travailler avec le Français sur un rapprochement de son activité dans les câbles.
  • Green Yellow (Casino) installe une ferme solaire de 14 MWc en Colombie.
  • AdVini signe un crédit syndiqué de 230 M€.
  • Europlasma signe un accord sur la restructuration de la dette de CHO Morcenx comportant une part d'instruments dilutifs.
  • Cellectis s'agrandit à Paris avec Gecina.
  • Innate reçoit le statut Prime de l'EMA pour acutamab dans le syndrome de Sézary.
  • L'actionnaire majoritaire d'Olmix veut retirer la société de la cote à 5,80 EUR l'action.
  • ECA (Groupe Gorgé) va développer un véhicule autonome pour le groupe de logistique IDEA.
  • Medincell va boucler plus tôt que prévu la phase III du premier antipsychotique utilisant sa technologie.
  • Erytech et Deinove interviennent sur des conférences investisseurs.
  • Total Gabon, SII, Lexibook, Geci, UTI Group, Inventiva, Innelec, Lacroix, Jacques Bogart, Hiolle, Cafom, Genomic Vision, Esso, Olympique Lyonnais, Micropole, Société Anonyme d'Explosifs et Produits Chimiques ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Résultats des entreprises

  • Cisco : les trimestriels rassurent les investisseurs, ce qui permet à l'action de rebondir de plus de 7 % hors séance aux États-Unis.
  • The Walt Disney Company : le marché est rassuré par les résultats trimestriels, ce qui permet au titre de gagner 3,3 % après la séance. Cela n'empêche pas l'entreprise d'afficher des pertes lors du dernier trimestre écoulé, mais moins lourdes que prévu.

Annonces importantes

  • Qui arrêtera Cellnex ? La star espagnole des antennes relais va mettre la main sur la division européenne dédiée de CK Hutchison pour 10 Mds€, dont 8,6 Mds€ en numéraire.
  • Xi Jinping serait intervenu en personne pour bloquer l'introduction en Bourse d'Ant (Alibaba), rapporte le Wall Street Journal.
  • Les États-Unis interdisent aux investisseurs américains d'être présents au capital d'entreprises contrôlées ou apparentées à l'armée chinoise, ce qui fait couler certaines actions, à l'image de China Mobile ce matin.
  • Les Etats-Unis accordent un délai à TikTok pour négocier sa cession.
  • Implenia signe plusieurs contrats en Allemagne.
  • NTT va placer 4,7 Mds$ d'obligations pour financer le rachat de Docomo.
  • S&P abaisse de "A" à "A-" notation crédit d'ABB Ltd.
  • Givaudan a signé un partenariat avec Novozymes dans le développement d'ingrédients et technologies innovants.
  • Allianz Care, la CSS, Visana et Zur Rose lancent une plateforme de santé numérique globale.

Ça publie aujourd'hui. The Charles Schwab Corporation, Mitsubishi UFJ, Sumitomo Mitsui, Engie, Deutsche Wohnen, Atlantia, Ageas, Aedifica

Lectures


© Zonebourse.com 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
2
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ACCOR 0.07%30.13 Cours en temps réel.1.79%
AEDIFICA SA 0.42%96.3 Cours en temps réel.-2.03%
AIR FRANCE-KLM 0.32%5.084 Cours en temps réel.-0.70%
AIRBUS SE -0.75%92.55 Cours en temps réel.3.09%
ALIBABA GROUP HOLDING LIMITED 0.20%243.46 Cours en différé.4.61%
ATLANTIA SPA -1.66%13.64 Cours en différé.-7.31%
BILFINGER SE -2.25%28.66 Cours en différé.10.83%
CAC 40 -1.22%5611.69 Cours en temps réel.2.34%
CASINO, GUICHARD-PERRACHON -0.68%27.84 Cours en temps réel.10.52%
CELLECTIS -0.78%25.5 Cours en temps réel.4.51%
CELLNEX TELECOM, S.A. -1.25%46.58 Cours en différé.-5.17%
CHINA MOBILE LIMITED -0.11%47.1 Cours en clôture.6.56%
CISCO SYSTEMS, INC. 0.62%45.43 Cours en différé.0.89%
CK HUTCHISON HOLDINGS LIMITED -0.96%56.85 Cours en clôture.5.08%
DEUTSCHE WOHNEN SE -1.43%41.3 Cours en différé.-5.47%
ELRINGKLINGER AG -5.31%14.98 Cours en différé.-5.43%
ENGIE -1.66%13.615 Cours en temps réel.8.75%
ERYTECH PHARMA 3.02%8.88 Cours en temps réel.24.89%
FEVERTREE DRINKS PLC -0.09%2334 Cours en différé.-7.64%
GECINA -2.63%122.2 Cours en temps réel.-3.25%
GENOMIC VISION 1.89%0.861 Cours en temps réel.9.13%
GIVAUDAN SA -2.79%3548 Cours en différé.-4.88%
GN STORE NORD A/S -1.15%463.5 Cours en différé.-4.86%
GROUPE ADP 0.83%97.55 Cours en temps réel.-8.06%
GTT - GAZTRANSPORT ET TECHNIGAZ -0.12%86.7 Cours en temps réel.9.47%
HIOLLE INDUSTRIES -0.53%3.72 Cours en temps réel.1.09%
IMPLENIA AG -1.73%24.96 Cours en différé.3.83%
INNATE PHARMA 1.70%3.834 Cours en temps réel.10.75%
INVENTIVA S.A. -2.80%13.18 Cours en temps réel.12.46%
JACQUES BOGART S.A. 0.50%10.05 Cours en temps réel.-4.29%
JCDECAUX SA 1.42%16.39 Cours en temps réel.-12.02%
KPN PROPERTY FUND 0.00%7.3 Cours en clôture.2.10%
LEXIBOOK LINGUISTIQUE ELECTRONIC SYSTEM -0.70%1.415 Cours en temps réel.3.66%
MEDINCELL S.A. -2.09%14.05 Cours en temps réel.37.75%
MICHELIN SCA -0.91%108.85 Cours en temps réel.3.72%
NASDAQ COMP. -0.87%12998.502287 Cours en différé.1.87%
NATIXIS 2.44%3.149 Cours en temps réel.12.91%
NEXANS -2.88%64.1 Cours en temps réel.8.19%
NOVOZYMES A/S -2.27%348.7 Cours en différé.-0.23%
OLYMPIQUE LYONNAIS GROUPE 0.48%2.09 Cours en temps réel.-3.24%
PFIZER INC. -0.14%36.7 Cours en différé.-0.30%
ROLLS-ROYCE HOLDINGS PLC -0.61%105.9 Cours en différé.-4.81%
SAFRAN -1.88%114.75 Cours en temps réel.-1.03%
SANOFI 0.69%81.53 Cours en temps réel.3.60%
SMA SOLAR TECHNOLOGY AG -3.40%62.5 Cours en différé.11.71%
SUBSEA 7 S.A. -2.19%86.66 Cours en temps réel.-1.34%
SUEZ SA 0.41%16.95 Cours en temps réel.4.50%
TECHNOGYM S.P.A. -2.07%8.745 Cours en différé.-5.36%
THE WALT DISNEY COMPANY -1.15%171.44 Cours en différé.-5.38%
UBISOFT ENTERTAINMENT -1.37%83.54 Cours en temps réel.5.96%
UNIBAIL-RODAMCO-WESTFIELD SE -1.64%62.5 Cours en temps réel.-3.22%
VINCI SA -2.08%84.72 Cours en temps réel.4.13%
ZUR ROSE GROUP AG 3.45%359.5 Cours en différé.27.03%
Réagir à cet article
gillest - Il y a 2 mois arrow option
Un vaccin existe désormais mais on ne peut pas le transporter .Par conséquent il ne sert à rien .
  
  
fon - Il y a 1 mois arrow option
plandémie great reset klaus schwab guildestones bill gates event 201/666
  
  
  • Publier
    loader