Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 

La pandémie continue d'alimenter l'inflation, pour le patron de la BoE

01/12/2021 | 18:31
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Londres (awp/afp) - L'impact du Covid-19 sur l'économie, s'il "s'est beaucoup atténué", se fait encore sentir "assez fortement" et contribue à l'inflation mondiale, a estimé mercredi le gouverneur de la Banque d'Angleterre (BoE) Andrew Bailey, répondant à une question sur le variant Omicron.

"Les effets économiques directs du Covid se sont beaucoup atténués depuis la chute du PIB au deuxième trimestre de l'année dernière", a affirmé M. Bailey, après un discours à l'"Institut et Faculté des actuaires".

Mais "nous ressentons encore assez fortement les impacts" de la pandémie, qui contribuent à "l'inflation mondiale" qui sévit actuellement, a-t-il ajouté. L'augmentation de la demande liée à la pandémie "met à rude épreuve les chaînes d'approvisionnement du monde entier" et font "grimper les coûts d'expédition".

Et "dans de nombreuses parties (du monde), dont la Chine, la réponse à de nouveaux foyers de Covid consiste à arrêter certains pans de l'économie", ce qui interrompt "la production de biens et le commerce mondial", a-t-il poursuivi.

L'inflation a bondi au Royaume-Uni en octobre à un niveau plus vu depuis près de dix ans à 4,2%, mais la Banque d'Angleterre a décidé en novembre d'attendre pour resserrer sa politique de taux, à un plus bas historique, préférant ménager la reprise économique.

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a revu légèrement à la hausse mercredi sa prévision de croissance pour le Royaume-Uni en 2021, à 6,9%, mais la hausse du PIB britannique devrait ralentir en 2022 à 4,7%.

L'OCDE a exhorté mercredi les États à accélérer le rythme dans la distribution du vaccin afin d'enrayer la pandémie, pointant "la menace pour la reprise" économique du variant Omicron.

afp/rp


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Taux"
11:38Les actions indiennes reculent pour la troisième journée ; CEAT, Bajaj Auto chutent
ZR
08:53Le bénéfice de Bankinter au quatrième trimestre chute en raison d'éléments exceptionnels, mais les revenus d'intérêts restent stables.
ZR
06:25CHINE : nouvelle baisse des taux pour soutenir l'économie
AW
02:51Wall Street devrait ouvrir en hausse grâce à l'augmentation des bénéfices et au rebond des grandes entreprises technologiques.
ZR
19/01Le directeur général de bank of america déclare que le pipeline de la banque d'investissement reste "assez sain".
ZR
19/01RAIFFEISEN : la filiale Valyo cesse ses activités
AW
19/01Morgan Stanley affiche un bénéfice en hausse grâce à l'essor des fusions et acquisitions
ZR
19/01EMPRUNT : Crédit Agricole next Bank lève 100 millions à 0,22%, échéance 2028
AW
19/01La technologie entraîne les actions indiennes à la baisse alors que la hausse des rendements américains frappe les actions mondiales
ZR
19/01Le taux d'emprunt allemand à dix ans redevient positif
AW
Dernières actualités "Taux"