Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

"La seule raison d'être baissier, c'est qu'il n'y a pas de raison d'être baissier"

17/02/2021 | 09:03
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email

En surface hier, l'attentisme a dominé sur les marchés. Mais des poches d'animation continuent à rythmer la cote, entre un bitcoin à 50 000 USD, une obligation d'Etat américaine dont le rendement monte à 1,3% sur 10 ans, les derniers arbitrages de Warren Buffett ou la folie des SPAC. Et bien sûr les publications des entreprises avec quelques têtes d'affiche comme Kering ou Rio Tinto à l'heure du petit-déjeuner.

Les places financières ont connu hier une nouvelle journée de ce que les commentateurs appellent parfois une consolidation horizontale, c'est-à-dire des indices qui varient peu, à la hausse comme à la baisse. Mais rien qui n'entrave la marche en avant des actions, toujours plébiscitées par les investisseurs car elles constituent le choix le plus évident pour disposer d'un couple risque / rendement prometteur. L'interventionnisme des banques centrales reste à la base de tout, puisque ce sont elles qui assurent l'abondance de liquidités et qui permettent aux gouvernements de dépenser sans compter pour neutraliser les effets de la pandémie. Jusqu'à présent, aucun banquier central n'a osé siffler la fin de la récréation, au contraire même puisque leur tâche principale depuis des mois est de répéter à l'envi que les vannes resteront grandes ouvertes.

Ces nouveaux potentats ne modifieront leur stratégie que si des facteurs macroéconomiques imposent de le faire. C'est la raison pour laquelle les financiers ont les yeux rivés sur les indicateurs d'inflation et sur la courbe des taux en ce moment, car une surchauffe des prix est l'élément déclencheur le plus évident d'un changement de politique monétaire. Une inflation trop élevée pousserait les banques centrales à réduire la quantité de liquidités disponibles, par le biais d'une hausse des taux directeurs et/ou d'une réduction des programmes de rachats d'actifs.

Mais les feux ne clignotent pas encore à l'orange et l'horizon le plus proche pour les investisseurs est une réouverture des économies, synonyme d'accélération de la croissance, et pas un changement de politique monétaire. "La seule raison d'être baissier, c'est qu'il n'y a pas de raison d'être baissier", résume de façon assez efficace Bank of America Merrill Lynch après avoir interrogé les gérants de fonds richement dotés qui constituent sa clientèle. Vous vous rappelez peut-être les débats qui avaient lieu à la fin du printemps dernier sur la forme que prendrait la reprise, en V, en U, en W, et K et que sais-je encore. Et bien les professionnels interrogés par la banque d'affaires sont désormais 34% à penser que c'est bien une reprise en V qui se profile. Ils n'étaient que 10% en mai dernier. D'où des paris sur les cycliques, les matières premières, les marchés émergents et les petites et moyennes valeurs.

Pour être parfaitement complet, je me dois de souligner que ces investisseurs professionnels conservent aussi précieusement des expositions à la santé et aux valeurs technologiques, ce dernier pari recueillant toujours les lauriers de "trade le plus embouteillé" du monde. Pour l'anecdote, les technologiques ne se sont fait ravir ce titre qu'une seule fois au cours des dix derniers mois. Il y a un mois, par le bitcoin. Attention, cela ne signifie pas que la cryptomonnaie a envahi tous les portefeuilles institutionnels. BofA Merrill Lynch demande juste aux gérants leur sentiment, ce qui signifie soit qu'ils ont eux-mêmes investi, soit plus probablement que d'autres l'ont fait ou qu'ils ont le sentiment que d'autres l'ont fait. Mais cela donne une idée de l'intérêt suscité par le bitcoin.

Le CAC40 est étale à 5787 points à l'ouverture. 

Les temps forts économiques du jour

Une grosse série d'indicateurs est programmée aux Etats-Unis : les ventes de détail et les prix à la production de janvier (14h30), la production industrielle (15h15), l'indice immobilier NAHB et les stocks d'entreprises (16h00) puis les minutes de la dernière réunion de la Fed (20h00). Ce matin, le Japon a annoncé une progression un peu moins importante que prévu de ses exportations en janvier, mais une balance commerciale moins déséquilibrée que redouté, à cause d'une forte contraction des importations.

L'euro recule à 1,2092 USD. L'once d'or déprime à 1793 USD. Le pétrole reste ferme, à 60 USD le baril WTI et à 63,41 USD le baril de Brent. Le rendement de la dette américaine à 10 ans monte à 1,29 %. Le Bitcoin navigue toujours entre 49 000 et 50 000 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Accor : J.P. Morgan passe de surpondérer à neutre en visant 34 EUR.
  • Bunzl : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 3050 à 3000 GBp.
  • Commerzbank : Morgan Stanley passe de surpondérer à pondération en ligne en visant 6 EUR.
  • Deutsche Börse : UBS passe d'acheter à conserver.
  • Dufry : UBS reste neutre avec un objectif de cours relevé de 35 à 48 CHF.
  • Entra : SEB Equities passe d'acheter à conserver en visant 200 NOK.
  • EssilorLuxottica : Stifel passe d'acheter à conserver en visant 142 EUR.
  • Euronext : AlphaValue reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 117 à 120 EUR.
  • Hapag-Lloyd : Berenberg reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 43 à 87 EUR.
  • ING Groep : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 10,70 à 11,60 EUR.
  • Intertrust : J.P. Morgan passe de neutre à surpondérer en visant 16 EUR.
  • Johnson Matthey : AlphaValue passe de vendre à alléger en visant 2878 GBp.
  • Meyer Burger : Jefferies reprend le suivi à l'achat en visant 0,56 CHF.
  • Nexi : AlphaValue reste à accumuler avec un objectif de cours relevé de 17,20 à 17,40 EUR.
  • Norsk Hydro : Carnegie passe de conserver à acheter en visant 50 NOK.
  • Roche : UBS passe d'acheter à neutre en visant 330 CHF.
  • Shaftesbury : Jefferies passe de conserver à acheter en visant 660 GBp.
  • Société Générale : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 22 à 27 EUR.
  • Straumann : J.P. Morgan passe de souspondérer à neutre en visant 953 CHF.
  • Rexel : AlphaValue passe de vendre à accumuler en visant 16,50 EUR.
  • Workspace : Jefferies passe de conserver à acheter en visant 930 GBp.

L’actualité des sociétés

En France

Résultats des sociétés

  • Bic : en marge de la publication de ses résultats annuels, le groupe a annoncé viser une croissance organique comprise entre 5 et 7 % cette année, pour une marge d'exploitation en hausse.
  • Eramet : malgré un rebond de l'activité au second semestre, la perte nette atteint 675 M€ en 2020. L'Ebitda est attendu autour de 600 M€ cette année, contre 398 M€ en 2020.
  • Kering : le bénéfice net recule moins que les revenus en 2020, qui ont souffert d'une fin d'année en repli, plus dégradée que prévu. Un dividende de 8 EUR par action sera proposé.
  • Métropole Télévision (M6): le bénéfice net 2020 est en vive hausse à 277 M€, grâce à la plus-value de cession de 123 M€ dégagée sur la vente de plusieurs actifs. Un dividende de 1,50 EUR sera proposé.
  • Nexans : les résultats ont été grevés par la crise, mais ils devraient rebondir cette année avec un Ebitda qui sera compris entre 410 et 450 M€, après 347 M€ en 2020. La dette nette a touché un plus bas de 10 ans, à 179 M€. Un dividende de 0,70 EUR sera proposé aux actionnaires.

Annonces importantes

  • Air Liquide cède ses activités en Grèce à SOL Group.
  • Entre Veolia et Suez, le bras de fer continue devant les tribunaux.
  • Phitrust dénonce les critiques adressées à Danone.
  • Le plan de départs chez Hop! (Air France-KLM) retoqué par l'administration à cause de propositions de reclassement insuffisantes.
  • Stéphane Dedeyan va prendre les rênes de CNP Assurances à la direction générale le 16 avril.
  • Vestas s'équipe chez Nexans pour électrifier ses futures éoliennes terrestres.
  • Groupe ADP fait état d'un trafic en baisse de 67,1 % en janvier 2021 dans ses aéroports.
  • Akka coordonne le consortium Mobidatalab.
  • Argan poursuit l'extension de son site de Meung-sur-Loire.
  • AST Groupe annonce une réorganisation de sa gouvernance.
  • Le CEA rempile avec ATM Group (Delta Drone) pour 2,3 M€ sur cinq ans.
  • Hologic propose une OPA simplifiée à 1,50 EUR sur la société en grandes difficultés Supersonic Imagine.
  • Biocorp signe deux nouveaux partenariats autour de Mallya.
  • Biophytis étend le recrutement des patients pour la partie 2 de sa phase II/III COVA en France et en Belgique.
  • Median Technologies renforce son positionnement dans le diagnostic précoce avec un nouveau plan de développement clinique sur le dépistage du cancer du poumon (en preuve de concept).
  • Pherecydes Pharma obtient deux brevets aux Etats-Unis.
  • IGE+XAO, Implanet, Microwave Vision, Poxel, Lysogène, Micropole, Kumulus Vape, Olympique Lyonnais ont publié leurs comptes et/ou leurs prévisions.

Dans le monde

Résultats des sociétés

  • Akzo Nobel : le résultat opérationnel du T4 est largement supérieur aux attentes, tandis qu'un programme de rachat d'actions de 1 Md€ a été annoncé.
  • General Electric : prévoit un flux de trésorerie négatif au 1er trimestre mais ne remet pas en cause ses prévisions.
  • Rio Tinto : l'Ebitda ajusté 2020 a atteint 23,9 Mds$, au-dessus du consensus.
  • Schindler : les résultats 2020, en baisse, sont proches des attentes. Cette année, le chiffre d'affaires devrait se situer dans une fourchette 0 à 5 % de croissance en monnaie locale. Les prévisions de résultats seront fournies ultérieurement.

Annonces importantes

Ça publie aujourd'hui. Shopify, Rio Tinto, Baidu, CSL Limited, British American Tobacco, Kering, Ahold Delhaize, Schindler, Capgemini, Beiersdorf, Akzo Nobel, CNP Assurances

Lectures


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ABBVIE INC. -5.96%134.21 Cours en différé.-0.88%
AHOLD DELHAIZE N.V. 0.48%26.135 Cours en temps réel.-13.27%
AMERIHOME, INC. 0.00%Cours en clôture.0.00%
ARGAN, INC. -0.43%32.17 Cours en différé.-16.85%
AÉROPORTS DE PARIS -1.86%119 Cours en temps réel.5.03%
BANK OF AMERICA CORPORATION -1.50%30.2 Cours en différé.-31.09%
BERKSHIRE HATHAWAY INC. -0.06%406470 Cours en différé.-9.76%
BIOCORP 3.25%14.3 Cours en temps réel.-50.69%
BIOPHYTIS S.A. -0.42%0.0707 Cours en temps réel.-85.71%
BRISTOL-MYERS SQUIBB COMPANY -0.86%71.09 Cours en différé.14.02%
CHEVRON CORPORATION -0.76%143.67 Cours en différé.22.43%
COMMERZBANK AG 2.37%7.342 Cours en différé.9.76%
DELTA DRONE -0.67%0.149 Cours en temps réel.-99.26%
DUFRY AG 0.10%30.37 Cours en différé.-32.74%
DXC TECHNOLOGY COMPANY -0.77%24.48 Cours en différé.-23.95%
ENTRA ASA 1.86%101.5 Cours en temps réel.-48.81%
EURONEXT N.V. 1.15%65.1 Cours en temps réel.-28.66%
HAPAG-LLOYD AG 2.76%174.7 Cours en différé.-36.93%
IMPLANET SA -3.12%0.18 Cours en temps réel.-41.46%
INTERTRUST N.V. 0.00%19.54 Cours en temps réel.-0.31%
JOHNSON MATTHEY PLC 0.60%1832.5 Cours en différé.-10.44%
KINNEVIK AB 2.71%147.6 Cours en différé.-54.27%
KROGER -2.08%43.75 Cours en différé.-3.34%
LYSOGENE 1.87%0.599 Cours en temps réel.-68.67%
MARSH & MCLENNAN COMPANIES -0.90%149.29 Cours en différé.-14.11%
MERCK & CO., INC. -0.60%86.12 Cours en différé.12.37%
MEYER BURGER TECHNOLOGY AG -0.60%0.3956 Cours en différé.-2.80%
MICROWAVE VISION 0.00%Cours en clôture.2.36%
MORGAN STANLEY -1.06%79.01 Cours en différé.-19.51%
NORSK HYDRO ASA 1.31%58.84 Cours en temps réel.-15.36%
OCCIDENTAL PETROLEUM CORPORATION -1.06%61.45 Cours en différé.114.25%
PHERECYDES PHARMA 2.24%2.28 Cours en temps réel.-66.96%
POXEL -1.27%1.56 Cours en temps réel.-68.27%
SCHINDLER HOLDING AG 1.63%150 Cours en différé.-38.63%
SHOPIFY INC. 0.64%26.94 Cours en différé.-80.44%
T-MOBILE US -0.35%134.17 Cours en différé.15.68%
TEMENOS AG 4.85%67.44 Cours en différé.-46.50%
THE GOLDMAN SACHS GROUP, INC. -1.03%293.05 Cours en différé.-22.60%
UBS GROUP AG 0.80%14.475 Cours en différé.-11.85%
VESTAS WIND SYSTEMS A/S 1.97%141.62 Cours en différé.-29.19%
WESTERN ALLIANCE BANCORPORATION 0.34%65.74 Cours en différé.-39.14%
WTI -2.49%79.673 Cours en différé.5.74%
ZALANDO SE 4.20%20.23 Cours en différé.-71.56%
Plus d'actualités
Les investisseurs en PLS
Les investisseurs en PLS
Ça s'emballe derrière la Banque d'Angleterre
Ça s'emballe derrière la Banque d'Angleterre
KO debout
KO debout