Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Publicité
Du même auteur
Plus d'articles

Le Graph du Jour : Chez l'AMF, les cryptos supplantent les diamants

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
1
06/07/2018 | 11:53

Focus sur les cryptomonnaies aujourd'hui, grâce à la page 29 de la présentation réalisée par l'Autorité des Marchés hier, sur la thématique de la cartographie des risques de marché. Le régulateur a intégré les "nouvelles vagues d'arnaques" fondées notamment sur les cryptomonnaies parmi les facteurs de risque actuels, dans la catégorie "manque de protection de l'épargnant".

Que redoute précisément l'AMF ? "Il est à craindre que certains acteurs du Forex et des options binaires se redéployent sur d’autres produits tels que les crypto-actifs", indique l'institution, pour contourner le dispositif qui entrera en vigueur le 1er août prochain pour protéger les particuliers des ravages des CFD. L'AMF considère que la fluctuation des crypto-actifs "s'apparente à une bulle", comme le montre la correction de 60% observée depuis le début de l'année.
 

Cartographie des risques 2018/2019

En 2017, près de 88% des 1 670 requêtes (information, signalement, réclamation) reçues par le régulateur portaient sur les plateformes d'investissement dans le diamant, la grande mode des placements atypiques de l'année écoulée. Mais depuis le mois de décembre, les crypto-actifs sont devenus le sujet de préoccupation numéro un (Graphique de gauche). Les demandes adressées à l'AMF ont été depuis fortement corrélées à l'évolution des cours du Bitcoin (Graphique de droite). Cliquer pour agrandir.
 

A gauche, le nombre de demandes adressées à l'AMF (source : présentation AMF du 5 juillet 2018)

Actuellement, le cadre juridique entourant les crypto-actifs est mal défini. Ce ne sont pas des monnaies au sens légal du terme, malgré la large utilisation du terme "cryptomonnaie" et leurs caractéristiques peinent à les faire entrer dans la catégorie des instruments financiers, du moins au regard de l'ordre juridique français. En revanche, l'AMF est compétente pour les produits dérivés sur crypto-actifs, qui sont dès lors soumis aux règles sur les instruments financiers. Elle a dressé une liste noire des plateformes proposant ce type de produits, laquelle est mise à jour régulièrement comme celles qui concernent les autres placements atypiques.
 

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2018
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
1
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader