Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Le Nigeria a perdu 1 milliard de dollars de revenus au premier trimestre à cause du vol de pétrole brut

02/07/2022 | 10:49
A worker pours crude oil into a locally made burner using a funnel at an illegal oil refinery site

Le Nigeria a perdu 1 milliard de dollars de revenus au cours du premier trimestre de cette année en raison du vol de pétrole brut, a déclaré vendredi le régulateur pétrolier, avertissant que cette pratique constituait une menace pour l'économie du premier producteur africain.

Le Nigeria perd des millions de barils de pétrole brut par an en raison de vols et d'actes de vandalisme, y compris le piquage de brut dans un dédale d'oléoducs appartenant à des majors pétrolières, soulignant comment une mauvaise sécurité entraîne de vastes pertes financières pour le pays.

Gbenga Komolafe, le chef de la Commission nigériane de réglementation du pétrole en amont, a déclaré que sur les 141 millions de barils de pétrole produits au premier trimestre 2022, seuls environ 132 millions de barils de pétrole ont été reçus aux terminaux d'exportation.

"Cela indique que plus de neuf millions de barils de pétrole ont été perdus à cause du vol de pétrole brut ... cela équivaut à une perte de recettes publiques d'environ 1 milliard de dollars ... en un seul trimestre", a déclaré Komolafe dans un communiqué.

"Cette tendance constitue une menace existentielle pour le secteur pétrolier et gazier et, par extension, pour l'économie nigériane si elle n'est pas jugulée."

Le vol de pétrole brut a augmenté pour atteindre une moyenne quotidienne de 108 000 barils au premier trimestre de 2022, contre 103 000 barils en 2021, a précisé M. Komolafe.

Le vol a entraîné la déclaration de force majeure au Bonny Oil & Gas Terminal, un oléoduc transportant le brut du delta du Niger, riche en pétrole, vers les navires d'exportation, entre autres, créant un environnement hostile et dissuadant les investisseurs.

Le président nigérian Muhammadu Buhari s'est engagé à faire en sorte que les vols de pétrole cessent et a mis en place des tribunaux spécialisés pour combattre le problème, mais celui-ci persiste.

Le ministre nigérian du pétrole, Timipre Sylva, a déclaré la semaine dernière qu'il s'attendait à une certaine amélioration de la sécurité dans le secteur, ce qui permettrait au Nigeria de respecter son quota de production de l'OPEP d'ici la fin août.


© Zonebourse avec Reuters 2022
Dernières actualités "Economie & Forex"
07:23Point marchés-Les actions européennes devraient poursuivre leur hausse
RE
07:08La Corée du Sud et la Chine s'affrontent sur le bouclier antimissile américain, ce qui complique la conciliation
ZR
06:38MARKETMIND : La Fed ne voit pas assez d'hirondelles pour l'été
ZR
06:30Le président évincé du Sri Lanka va demander un séjour temporaire en Thaïlande
ZR
06:30Les actions indiennes bondissent de 1 %, les technologies de l'information sont en tête
ZR
05:36Le président évincé du Sri Lanka va demander un séjour temporaire en Thaïlande
ZR
05:35La possession de crypto-monnaies en Australie justifie la protection des consommateurs, déclare le régulateur.
ZR
05:32Les rendements obligataires indiens restent stables, l'inflation en ligne de mire
ZR
05:15La société immobilière Longfor Group confirme le paiement de sa dette après la chute des actions.
ZR
05:14Le chef des séparatistes soutenus par la Russie affirme que le procès Azov commencera cet été
ZR
Dernières actualités "Economie & Forex"