Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Le PIB du troisième trimestre de la Corée du Sud ne répond pas aux prévisions, les perturbations de l'offre augmentent la pression.

26/10/2021 | 04:40
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
FILE PHOTO: A truck drives between shipping containers at a container terminal at Incheon port in Incheon

L'économie sud-coréenne a progressé à un rythme plus lent que prévu au troisième trimestre, la faiblesse de la consommation privée et des investissements dans la construction et les installations ayant contrebalancé la vigueur des exportations.

Le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 0,3 %, en données corrigées des variations saisonnières, au troisième trimestre, selon les données de la Banque de Corée (BOK), mardi, soit le taux le plus faible depuis cinq trimestres, après une hausse de 0,8 % au cours des trois mois précédents. Elle est également inférieure à la croissance de 0,6 % annoncée dans une enquête de Reuters.

La consommation privée, qui génère près de la moitié du PIB sud-coréen, s'est contractée de 0,3 % au cours du trimestre de septembre après une hausse de 3,6 % au deuxième trimestre, tandis que la construction et les investissements en installations ont également enregistré des baisses de 3,0 % et 2,3 %, respectivement.

Les exportations ont augmenté de 1,5 %, se redressant après une contraction de 2,0 % au trimestre de juin, grâce à de fortes ventes de semi-conducteurs et de produits pétroliers.

"Le durcissement des mesures de distanciation sociale, l'impact de la vague de chaleur et la hausse des prix des matières premières qui se sont poursuivis au cours du troisième trimestre semblent avoir limité la reprise de la demande intérieure... mais les exportations ont soutenu l'économie", a déclaré le ministre des Finances Hong Nam-ki.

Par rapport à l'année précédente, l'économie a progressé de 4,0 %, en partie en raison de la faible base de l'année dernière, tandis que les exportations et les importations ont continué à se redresser grâce à la reprise économique mondiale.

Il s'agit toutefois d'un ralentissement important par rapport à la croissance de 6,0 % enregistrée au deuxième trimestre et d'une croissance inférieure aux prévisions du marché de 4,2 %.

"Les données ne s'écartent pas beaucoup des projections du mois d'août. Une croissance annuelle de 4 % sera possible si l'économie progresse de 1,04 % sur une base séquentielle au cours du quatrième trimestre", a déclaré aux journalistes un haut fonctionnaire de la BOK, Hwang Sang-pil.

La BOK prévoit actuellement une croissance économique de 4 % pour l'ensemble de l'année 2021, après une contraction de 0,9 % l'année dernière.

Les économistes craignent toutefois que les perturbations de la chaîne d'approvisionnement mondiale et les pressions inflationnistes ne fassent peser des risques sur les perspectives du quatrième trimestre.

"Les perspectives à court terme pour les exportations et le secteur manufacturier sont susceptibles d'être assombries par des inquiétudes persistantes concernant le goulot d'étranglement de l'offre mondiale", a déclaré Oh Suk-tae, économiste de la Société Générale.

Mais l'économie pourrait reprendre de la vigueur, car le gouvernement a l'intention de supprimer les restrictions du COVID-19 d'ici début 2022, ce qui pourrait donner un coup de pouce supplémentaire à la consommation. Le programme en trois phases débute le 1er novembre.

"Avec la transition vers un nouveau régime COVID-19 en novembre, l'expansion de la consommation privée contribuera à la reprise économique, tandis que la réduction de la taxe sur le pétrole annoncée plus tôt aujourd'hui aidera également à stimuler la consommation", a déclaré M. Hwang.

Le ministère des finances a déclaré qu'il allait temporairement réduire la taxe intérieure sur les principaux produits pétroliers d'un taux record de 20 % afin de réduire les pressions exercées par la flambée des prix du pétrole.


© Zonebourse avec Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
S&P GSCI PETROLEUM INDEX -7.66%248.8569 Cours en différé.51.64%
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE -7.06%27.265 Cours en temps réel.60.18%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
19:29Un cas suspect de variant Omicron détecté en Italie
RE
19:14La france annonce 37.218 nouveaux cas de coronavirus
RE
18:51Nouvelle nuit de violences en Martinique, neuf interpellations
RE
18:49Coronavirus-Deux cas du variant Omicron détectés en Bavière
RE
18:08La france annonce que 1.617 patients sont en reanimation en raison du covid-19, en hausse de 54
RE
18:08La france annonce que 91.958 personnes sont décédées a l'hopital en raison du coronavirus, en hausse de 34
RE
16:28Coronavirus-L'Afrique du Sud se sent punie pour avoir découvert l'Omicron
RE
15:29Niger-Un convoi militaire français bloqué, au moins deux morts
RE
12:12Coronavirus-Un premier cas suspect d'Omicron en Allemagne
RE
11:23France-Un foyer de grippe aviaire détecté dans le département du Nord
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"