Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie & Forex

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Le Pérou expulse l'ambassadeur du Venezuela, Caracas riposte

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
12/08/2017 | 03:34

(Actualisé avec réaction du Venezuela)

LIMA, 12 août (Reuters) - Le Pérou a ordonné vendredi l'expulsion de l'ambassadeur vénézuélien, devenant le premier pays d'Amérique latine à adopter pareille mesure à l'encontre de Caracas depuis l'éclatement de la crise au Venezuela début avril.

Le Venezuela a ordonné en représailles l'expulsion du chargé d'affaires de l'ambassade du Pérou à Caracas dans le même délai de cinq jours. Le Pérou a déjà rappelé son ambassadeur au Venezuela en mars.

Sous la houlette du président centriste Pedro Pablo Kuczynski, le Pérou est devenu le fer de lance de l'opposition régionale au gouvernement de Nicolas Maduro. Jeudi, le dirigeant péruvien a déclaré que Maduro était un "dictateur".

Le Venezuela a qualifié pour sa part Kuczynski d'"ennemi du pays, pour son ingérence continue dans les affaires intérieures du Venezuela".

"Le gouvernement vénézuélien va continuer d'approfondir ses relations avec le peuple péruvien héroïque, en dépit des actions de l'élite qui gouverne le Pérou", a poursuivi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Les autorités ont précisé en outre que l'ambassadeur vénézuélien au Pérou visé par l'expulsion, Diego Molero, se trouvait déjà au Venezuela.

La crise diplomatique entre Caracas et Lima intervient sur fond de brutale surenchère du président américain Donald Trump. Ce dernier a évoqué vendredi une "possible option militaire" au Venezuela, une annonce qualifiée d'"acte de folie" par Caracas.

Le Pérou a organisé mardi dernier un sommet régional, auquel 17 pays ont pris part, pour discuter de la situation au Venezuela, en particulier de l'élection le 30 juillet d'une Assemblée constituante dotée des pleins pouvoirs.

Douze des pays participants ont jugé cette assemblée "illégitime". Le ministre péruvien des Affaires étrangères, Ricardo Luna, a à cette occasion estimé que le gouvernement du président Nicolas Maduro était une "dictature". (Mitra Taj, Gilles Trequesser et Julie Carriat pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
11:05L'euro baisse encore face au dollar, la livre se reprend
AW
10:55LA MINUTE MACRO : Liban, inflation et dollar
10:45Exclusif-La Chine développe un programme de travail de masse au Tibet
RE
10:26Allemagne-L'institut Ifo prédit une récession moins forte que prévu en 2020
RE
09:26Principales informations de la matinée
AW
09:20Chine-Un détracteur de Xi Jinping condamné à 18 ans de prison pour corruption
RE
09:01Safran gagne 2.05% après que barclays a relevé sa recommandation à "surpondérer"
RE
09:00Bourse - kingfisher gagne 2,04% après ses résultats semestriels
RE
07:56Suez est en avance sur son plan de cessions, pense atteindre €4 mds durant la première moitié de 2021-directeur financier
RE
07:47Suez-la hausse de l'ebitda et les dividendes permettront d'apporter 12 à 13 euros de valeur supplémentaire aux actionnaires d'ici 2022-directeur financier
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"