Le Viêt Nam a importé du riz brun décortiqué d'Inde pour la première fois depuis des décennies afin de traiter le grain et d'exporter la variété blanche raffinée, selon des sources commerciales et gouvernementales, alors que Hanoi tente de profiter de la forte demande mondiale pour cet aliment de base.

Le Viêt Nam, troisième exportateur mondial de riz, a importé au moins 200 000 tonnes de riz brun décortiqué de l'Inde entre décembre et février, ont indiqué les sources.

Le Viêt Nam reçoit de nombreuses commandes d'exportation de riz depuis que l'Inde, premier exportateur mondial, a imposé une interdiction sur les exportations de riz blanc en 2023.

Les expéditions de riz du Viêt Nam ont atteint le chiffre record de 8,3 millions de tonnes métriques en 2023.

L'augmentation des exportations a entraîné une réduction des stocks au Viêt Nam, qui souhaite toujours répondre à la demande mondiale croissante, a déclaré un exportateur de la ville de Kolkata, dans l'est de l'Inde.

Le riz paddy n'étant pas disponible au Viêt Nam pour l'usinage, certains négociants ont importé du riz décortiqué d'Inde et ont réalisé de bons bénéfices en transformant et en exportant le grain, a-t-il déclaré.

Rapidement, d'autres négociants ont suivi l'exemple, a déclaré l'exportateur.

Alors que le riz brun décortiqué indien était proposé à environ 500 dollars la tonne métrique sur une base franco à bord (FOB) sur la côte est, les négociants vietnamiens vendaient le grain poli à plus de 600 dollars, selon les sources.

Le Viêt Nam n'a commencé à acheter du riz brun décortiqué à l'Inde que récemment, et il représente maintenant environ 95 % des exportations totales de riz brun décortiqué de l'Inde, ont-elles ajouté.

Hanoi importe actuellement environ 70 000 tonnes de riz brun décortiqué de l'Inde chaque mois, a déclaré un fonctionnaire du gouvernement, qui a refusé d'être identifié, car il n'est pas autorisé à parler aux médias.

Bien que les approvisionnements de la nouvelle saison aient commencé à affluer au Viêt Nam, le riz indien reste moins cher, a déclaré l'exportateur basé à Kolkata.

Avant que l'Inde n'impose l'interdiction d'exporter du riz, le Viêt Nam importait du riz blanc brisé à 100 % pour fabriquer des aliments pour animaux et de la bière.

Les Philippines, l'Indonésie, le Nigeria, le Sénégal, la Côte d'Ivoire et la Malaisie sont les principaux importateurs de riz et dépendent des exportations de l'Inde, de la Thaïlande, du Viêt Nam, du Pakistan et du Myanmar.

L'Inde n'autorise actuellement que les exportations de riz étuvé et de riz basmati de qualité supérieure. (Reportage de Rajendra Jadhav ; rédaction de Mayank Bhardwaj et Kim Coghill)