Le cabinet thaïlandais a approuvé mardi un plan visant à augmenter le budget fiscal de 2024 de 122 milliards de bahts (3,34 milliards de dollars), pour aider à financer un plan de relance des ménages, a déclaré le vice-ministre des Finances Paopoom Rojanasakul.

Le lancement du plan d'aide de 500 milliards de bahts (13,7 milliards de dollars), le programme clé du parti Pheu Thai au pouvoir pour les élections de 2023, avait été reporté au quatrième trimestre en raison d'un manque de financement et de préoccupations quant à l'impact sur la dette publique.

Le gouvernement avait précédemment déclaré qu'il financerait la politique à partir des budgets 2024 et 2025 et utiliserait des capitaux de la banque publique pour l'agriculture et les coopératives agricoles.

Des économistes et deux anciens gouverneurs de la banque centrale ont déclaré que le programme, qui donnera 10 000 bahts chacun à 50 millions de Thaïlandais pour qu'ils les dépensent dans leurs communautés, est fiscalement irresponsable.

Le gouvernement rejette ces critiques et affirme que ce programme est nécessaire pour relancer l'économie, qui est à la traîne car elle est confrontée à l'endettement élevé des ménages et aux coûts d'emprunt, ainsi qu'à la faiblesse des exportations dans le contexte d'une reprise inégale en Chine, son principal partenaire commercial.

Le Premier ministre Srettha Thavisin a déclaré mardi lors d'une conférence de presse que le gouvernement accélérerait le décaissement du budget fiscal 2024 et que l'économie pourrait croître de plus de 2,5 % cette année.

Lundi, le ministre des finances, Pichai Chunhavajira, a déclaré que le gouvernement prévoyait d'autres mesures de stimulation à court terme pour relancer la croissance, ajoutant que l'économie devrait croître d'au moins 3,5 % par an.

Le mois dernier, le ministère des finances a réduit ses prévisions de croissance économique pour 2024 de 2,8 % à 2,4 %, mais a déclaré qu'elle pourrait atteindre 3,3 % si le programme d'aide est déployé au quatrième trimestre comme prévu.

La deuxième économie d'Asie du Sud-Est a connu une croissance de 1,5 % au premier trimestre par rapport à l'année précédente, ce qui représente un ralentissement par rapport à la croissance de 1,7 % enregistrée au trimestre précédent. La croissance de l'année dernière était de 1,9 %. (Reportages de Orathai Sriring, Kitiphong Thaichareon et Thanadech Staporncharnchai, Panarat Thepgumpanat ; Rédaction de Orathai Sriring ; Montage de Martin Petty)