Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex

Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a la cote

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
10/10/2018 | 17:52

ROME, 10 octobre (Reuters) - Inconnu il y a encore cinq mois, le président du Conseil italien Giuseppe Conte a la cote auprès des électeurs, selon plusieurs sondages récents.

Une enquête Ipsos publiée samedi dernier lui accorde une note d'approbation de 67, bien plus que ses prédécesseurs à la tête du gouvernement et devant les deux poids lourds de la coalition, les vice-présidents du Conseil Matteo Salvini et Luigi Di Maio.

Salvini, chef de la Ligue, obtient une note de 57, et Di Maio, dirigeant du Mouvement 5 Etoiles (M5S), une note de 52.

D'autres sondages menés par Demos&Pi et GPF montrent que Conte jouit d'une bonne popularité. Cet avocat de 54 ans, proche du M5S mais non encarté politiquement, semble être notamment apprécié pour son ton mesuré et ses talents de conciliateur.

"Conte, que personne ne connaissait, a réussi à se faire une place et à jouer un rôle fondamental", estime Francesco Galietti, politologue qui dirige l'agence de conseil Policy Sonar.

"Il a jeté des ponts, trouvant un équilibre entre d'un côté ce qu'on peut faire et ce qu'on ne peut pas faire par rapport aux institutions, et de l'autre les ambitions des 'bêtes politiques' anti-système."

Le sondage Ipsos accorde au gouvernement dans son ensemble une note d'approbation de 64.

"Plus de cent jours après la formation du gouvernement, c'est toujours, et de plus en plus, la lune de miel", constate Nando Pagnoncelli, qui dirige Ipsos Italia. (Gavin Jones; Guy Kerivel pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
00:06Netflix déçoit avec son chiffre d'affaires, repli du titre
RE
17/01American Express plombé par ses coûts au 4e trimestre
RE
17/01REVENU DE CITOYENNETÉ ET RETRAITE : le gouvernement italien adopte ses deux réformes phares
RE
17/01Le secrétaire au Trésor convoqué au Congrès pour s'exprimer sur le "shutdown"
RE
17/01Arrestation à Moscou d'un mannequin qui a affirmé avoir des informations sur Trump
RE
17/01L'émissaire américain en Afghanistan reçu à Islamabad
RE
17/01Gordon Brown pour un report du Brexit et un débat citoyen
RE
17/01Mnuchin s'oppose à la résistance du représentant fédéral au commerce, robert lighthizer, et n'a pas encore soumis son projet à trump - wsj
RE
17/01Mnuchin discute d'une levée partielle ou totale des droits imposés à la Chine - WSJ
RE
17/01Le prince Philip victime d'un accident dans l'est de l'Angleterre
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"
Publicité