Motiva Enterprises prévoit de redémarrer la grande unité de cokéfaction de sa raffinerie de Port Arthur (Texas), d'une capacité de 626 000 barils par jour (bpj), au cours des deux prochaines semaines, ont déclaré vendredi des personnes au fait des projets de la société.

L'unité de cokéfaction DCU-2, d'une capacité de 110 000 bpj, devait redémarrer le 15 février après une révision planifiée qui a débuté le 8 janvier, selon les sources. Le redémarrage a été retardé pour effectuer des réparations nécessaires sur les vannes et les fûts de coke après la fin de la révision.

Un porte-parole de Motiva n'était pas immédiatement disponible pour discuter des activités de la raffinerie.

Motiva pourrait commencer le redémarrage du cokeur dès ce week-end et l'achever en une semaine, mais la société est prête à prendre jusqu'à deux semaines pour remettre l'unité en pleine production, ont indiqué les sources.

DCU-2 est la plus grande des deux unités de cokéfaction de la raffinerie Motiva, qui transforme le pétrole brut résiduel des unités de distillation en carburant ou en coke de pétrole, qui peut être utilisé comme substitut du charbon. (Reportage d'Erwin Seba ; Rédaction de Leslie Adler et Marguerita Choy)