Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
833
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

Le déconfinement comme remède économique

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
16/04/2020 | 09:04

Séance teintée de rouge vif hier sur les places boursières mondiales, même si les indices américains n'ont pas clôturé sur leurs plus bas du jour. Les investisseurs sont repassés de la douce euphorie pré-pascale à l'angoisse post-chocolat. La poussée de sang-froid aura été de courte durée, mais l'ambiance est toujours à la préparation du déconfinement, dans une avalanche d'indicateurs économiques en déconfiture.

Grâce au coronavirus, tout le monde est en capacité de devenir un redoutable augure. Même moi. D'ailleurs, j'avais prédit que les statistiques macroéconomiques commenceraient à être affreuses à partir des données publiées en avril pour le mois de mars. Et je vous livre au passage ma dernière divination : celles d'avril publiées en mai seront encore pires. Comment ça aucun mérite ? Le fait est que sur ce que j'appellerai la "structure d'évolution de la crise du coronavirus", le chemin semble être à peu près balisé.

Je m'explique. Nous sommes passés d'une phase chaotique à un stade où l'organisation humaine a généralement repris le dessus. Et où les comportements ont gagné en rationalité. Par exemple :

  • Les populations semblent avoir saisi qu'il n'y aura pas de remède-miracle à court terme, mais des moyens de lutte améliorés, indissociables des mesures de distanciation sociale.
  • Les dirigeants politiques cherchent désormais à relancer l'économie en déployant des plans de "déconfinement". Espérons juste qu'ils seront suffisamment matures pour éviter la surenchère du "c'est moi qui ai relancé en premier" (c'est la plus grosse limite à la Raison : quand le politique cherche à regagner du terrain).
  • Les statistiques économiques sont mauvaises. Pas besoin des pénibles superlatifs qui s'accumulent dans nos médias pour s'en persuader (rien que sur les dépêches de grandes agences les plus consultées ce matin sur Zonebourse, étaient présents dans les titres "effondrement historique", "crise sans précédent", "indicateurs catastrophiques").

Le fait de tenir pour acquis que l'économie a subi un coup de frein d'une violence sans précédent n'empêche pas de laisser en suspens énormément d'interrogations. Encore des exemples :

  • Pourquoi les évolutions (à dates comparables) sont ou paraissent disparates entre pays, même quand les réactions sanitaires ont été à priori proches ? De nombreuses pistes sont avancées, mais la réponse viendra probablement après une vaste analyse mondiale.
  • Y-a-t-il un réel risque de résurgence au regard des nombreux déserts de pharmacovigilance sur la planète ?
  • Les pays qui ont adopté des mesures légères ont-ils eu raison de le faire ?
  • Et surtout, dans le domaine qui nous intéresse : quel sera le coût économique et social réel et pendant combien de temps les populations le paieront-elles ?

Pour avoir les premiers éléments de réponse à cette dernière question, il faudra attendre les déconfinements du début du mois de mai – s'ils se confirment – et guetter nos réactions de salariés, de consommateurs, de dirigeants... Et prier pour que les mesures de soutien massives adoptées par les Etats aient permis aux individus et aux activités les plus fragiles de franchir l'écueil.

Le CAC40 gagnait finalement 1,3% à 4409 points peu après l'ouverture, alors que les indicateurs avancés étaient à plat...

Les temps forts économiques du jour

L'inflation allemande (8h00) et la production industrielle européenne (11h00) rythmeront la matinée. Aux Etats-Unis, plusieurs indicateurs à 14h30 : les inscriptions hebdomadaires au chômage, les permis de construire & mises en chantier mensuels et l'indice manufacturier Philly Fed.

L'euro recule à 1,088 USD. L'once d'or a perdu quelques cents à 1714 USD. Le baril reste sous pression, à 28,34 USD le Brent et 20,33 USD le WTI. Le rendement de l'obligation d'Etat américaine atteint 0,64% sur 10 ans. Le Bitcoin s'échange à 6633 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • ABB : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 18 CHF.
  • Air France-KLM : Deutsche Bank passe de conserver à vendre en visant 3,50 EUR.
  • Bouygues : Goldman Sachs passe d'achat à neutre en visant 34 EUR.
  • Compass : Bernstein passe de neutre à surperformance en visant 1500 GBp.
  • Getlink : HSBC passe de conserver à acheter en visant 14,30 EUR.
  • HelloFresh : Main First démarre le suivi à conserver en visant 29 EUR.
  • Hikma : Jefferies passe d'acheter à conserver avec un objectif de cours réduit de 2390 à 2325 GBp.
  • Intesa : Oddo BHF passe de neutre à alléger en visant 1,80 EUR.
  • Nacon : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 6,85 EUR.
  • Osram : DZ Bank passe de conserver à vendre en visant 27,10 EUR.
  • Paradox Interactive : ABG passe d'acheter à conserver en visant 180 SEK.
  • Piraeus Bank : J.P. Morgan passe de surpondérer à neutre en visant 1,80 EUR.
  • Premier Foods : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 52 à 41 GBp.
  • Stora Enso : SEB Equities passe d'acheter à conserver en visant 10 EUR.
  • Swisscom : J.P. Morgan passe de souspondérer à neutre en visant 521 CHF.
  • Valeo : Goldman Sachs reste négatif avec un objectif de cours réduit de 15 à 14 EUR.
  • Vifor Pharma : UBS passe de vendre à neutre avec un objectif de cours relevé de 120 à 150 CHF.
  • Vodafone : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 150 à 148 GBp.
  • Washtec : HSBC passe de conserver à acheter en visant 45 EUR.

L’actualité des sociétés

La France, l'Autriche, l'Espagne, la Belgique et la Grèce ont étendu la période d'interdiction de la vente à découvert sur décidée auparavant (jusqu'au 18 mai pour l'hexagone). Le trafic des aéroports parisiens a plongé de 58,5% en mars, a annoncé Groupe ADP. Lagardère conteste la candidature de Patrick Sayer à son conseil de surveillance, en dépit de sa démission de sa fonction de juge consulaire au tribunal de commerce de Paris. Nexity dément le départ de son directeur général Jean-Philippe Ruggieri. Le dirigeant a en effet été hospitalisé après avoir contracté le Covid-19. C'est le président Alain Dinin qui assure l'intérim avec les directeurs généraux délégués. L'activité de bioMérieux a été dopée au Covid-19 au 1er trimestre, mais les objectifs 2020 sont abandonnés faute de visibilité sur les autres divisions. Virbac a enregistré un recul de son chiffre d'affaires au premier trimestre 2020, et prévoit une contraction de l'activité et de la rentabilité au second trimestre, tout en renonçant ses objectifs annuels. Ils réagissent aux conséquences du Covid-19 : Elior (activité, dividende), Manitou (assemblée générale, dividende), Infotel (objectifs), Bic (assemblée générale), Devoteam (activité, objectifs), Installux (activité), SergeFerrari (assemblée générale). Gaussin a levé 1,2 M€ par placement privé conformément à ce qui avait été annoncé la veille. Electricité et Eaux de Madagascar en procédure de sauvegarde. Mainstay veut quitter la cote en profitant d'une procédure de concordat. DBT tire une seconde tranche d'OCEANE. Parrot va produire son prototype de drone de reconnaissance à courte portée pour le Département de la Défense aux États-Unis. Novacyt poursuit l'accroissement de ses capacités de production. Thermador, Adomos, Catana, Manutan, Drone Volt, Pharmasimple, Supersonic Imagine, Don't Nod ont publié leurs comptes.

Volkswagen va rouvrir le 20 avril une première usine en Allemagne, tandis que Toyota s'est mis d'accord avec ses syndicats pour une reprise "très progressive" de la production dans le Nord de la France. Une commission indépendante valide la procédure d'attribution à Microsoft du contrat cloud géant du Pentagone (dit "JEDI"), contesté par Amazon.com, son rival malheureux. Apple va commercialiser un iPhone SE à 399 USD, pour une première incursion du groupe dans cette gamme de prix. Costco Wholesale augmente son dividende. Bed Bath & Beyond vend One King Lane. Les Etats-Unis enquêtent sur British American Tobacco Plc pour un possible viol d'embargo. Les difficultés se confirment pour J. C. Penney Company, qui a suspendu le paiement des intérêts d'une partie de sa dette. Occidental Petroleum va honorer le dividende promis à Berkshire Hathaway en actions plutôt qu'en numéraire. L'antitrust britannique ouvre une enquête sur les acquisitions de Viagogo et Stubhub par eBay. Gilead discuterait d'une entrée au capital d'Arcus Biosciences. Lalique et Zur Rose ont publié leurs comptes.

Ça publie. LVMH, Abbott Laboratories, L'Oréal, BlackRock, Christian Dior, Intuitive Surgical, bioMérieux, Zalando, Barry Callebaut, CHR. Hansen, Rentokil

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ABBOTT LABORATORIES -1.18%100.04 Cours en différé.15.17%
ADOMOS 0.25%0.394 Cours en temps réel.-40.21%
AIR FRANCE-KLM 5.88%4.071 Cours en temps réel.-58.98%
AMAZON.COM, INC. -0.61%3148.16 Cours en différé.70.37%
ARCUS BIOSCIENCES, INC. 5.56%22.96 Cours en différé.127.33%
BARRY CALLEBAUT AG -0.68%1887 Cours en différé.-11.74%
BERKSHIRE HATHAWAY INC. 1.43%318830 Cours en différé.-7.44%
BIOMÉRIEUX -2.41%137.5 Cours en temps réel.73.28%
BLACKROCK, INC. -1.36%580.2 Cours en différé.15.42%
BOUYGUES 1.95%32.42 Cours en temps réel.-14.41%
BRITISH AMERICAN TOBACCO PLC 2.05%2542.5 Cours en différé.-21.29%
CAC 40 0.41%4909.51 Cours en temps réel.-18.21%
CHRISTIAN DIOR SE -1.00%337 Cours en temps réel.-26.23%
COMPASS GROUP PLC 0.09%1177.5 Cours en différé.-37.70%
DEVOTEAM S.A. 0.00%98.1 Cours en temps réel.3.81%
DON'T NOD ENTERTAINMENT -2.00%12.25 Cours en temps réel.-22.86%
DRONE VOLT 0.56%0.0714 Cours en temps réel.-26.69%
ELIOR GROUP 2.40%4.958 Cours en temps réel.-62.15%
EURO / BRITISH POUND (EUR/GBP) 0.05%0.89809 Cours en différé.6.76%
GAUSSIN SA 30.93%3.425 Cours en temps réel.1,678.30%
GROUPE ADP 3.51%87.05 Cours en temps réel.-50.57%
HELLOFRESH SE -5.32%46.3 Cours en différé.148.12%
HSBC HOLDINGS PLC 1.40%330.15 Cours en différé.-44.08%
J. C. PENNEY COMPANY, INC. 19.32%0.3687 Cours en différé.-67.08%
L'ORÉAL -0.58%276 Cours en temps réel.4.55%
LAGARDÈRE SCA 5.80%14.6 Cours en temps réel.-24.86%
LALIQUE GROUP SA -5.37%28.2 Cours en différé.-27.32%
LONDON BRENT OIL 0.64%45.26 Cours en différé.-32.36%
LVMH MOËT HENNESSY - LOUIS VUITTON SE -0.66%371.55 Cours en temps réel.-10.30%
MAINSTAY MEDICAL INTERNATIONAL 0.00%Cours en clôture.-42.65%
MANITOU GROUP 2.13%15.32 Cours en temps réel.-28.58%
NACON -1.10%6.32 Cours en temps réel.0.00%
NOVACYT -3.06%3.49 Cours en temps réel.1,965.09%
OCCIDENTAL PETROLEUM CORPORATION 6.67%16.48 Cours en différé.-60.01%
OSRAM LICHT AG 0.82%44.09 Cours en différé.-0.14%
PARADOX INTERACTIVE AB (PUBL) -1.67%236 Cours en différé.57.33%
PARROT 1.01%3 Cours en temps réel.12.36%
PHARMASIMPLE 0.00%9.5 Cours en temps réel.46.15%
PIRAEUS BANK S.A. -7.56%1.1 Cours en différé.-63.21%
PREMIER FOODS PLC 0.35%85.8 Cours en différé.126.68%
RENTOKIL INITIAL PLC -1.28%539.4 Cours en différé.19.07%
SERGEFERRARI GROUP -1.06%5.6 Cours en temps réel.-8.20%
STORA ENSO OYJ -0.18%11.105 Cours en différé.-14.35%
SUPERSONIC IMAGINE 0.00%1.36 Cours en temps réel.-6.46%
SWISSCOM AG 1.04%486.8 Cours en différé.-5.03%
THE GOLDMAN SACHS GROUP, INC. 0.53%209.38 Cours en différé.-9.42%
THERMADOR GROUPE -0.71%55.6 Cours en temps réel.4.91%
VALEO 1.93%23.19 Cours en temps réel.-26.17%
VIFOR PHARMA -0.51%127.9 Cours en différé.-27.60%
VODAFONE GROUP PLC -0.10%116.62 Cours en différé.-20.54%
VOLKSWAGEN AG 0.20%133.12 Cours en différé.-24.47%
WASHTEC AG 0.00%34.75 Cours en différé.-35.29%
ZALANDO SE -1.62%65.68 Cours en différé.45.37%
ZUR ROSE GROUP AG 0.96%263.5 Cours en différé.146.26%

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2020
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
boyaert - Il y a 3 mois arrow option
apres -30 % sur le cac en 1 mois, je pense que les problem eco des Entreprise sont quand meme un peu pricé
  
  
  • Publier
    loader