Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Bourse de Paris : Le péril jeune ?

09/11/2021 | 09:02
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email

Les marchés actions digèrent manifestement les gains récents qui les ont portés sur des records, comme le montrent les évolutions très modestes des principaux indices hier, à la hausse comme à la baisse. La séance de mardi démarre sur un biais plus prudent alors que les investisseurs continuent à spéculer sur les banques centrales. Sur leurs intentions en matière de politique monétaire bien sûr, mais aussi sur l'identité du futur patron de la plus puissante d'entre elles, la Fed américaine. Qui pourrait être une patronne d'ailleurs, comme nous le verrons un peu plus loin.

Il y a eu des lundis noirs par le passé en bourse, mais il y a aussi des lundis pour rien, comme ce fut le cas hier. La plupart des indices ont évolué dans un canal étroit autour de l'équilibre après l'avalanche de records de la semaine précédente. L'avantage dans ce genre de marché haussier perpétuel, c'est qu'il y a toujours quelque chose à fêter. Alphabet qui rejoint – brièvement – Microsoft et Apple dans le club des 2000 Mds$ de capitalisation, ou le bitcoin qui s'aventure en terra incognita au-delà de 68 000 USD l'unité. A moins que vous n'investissiez sur les marchés émergents où l'ambiance est généralement moins festive, notamment du côté de la Chine ou du Brésil.

J'ouvre ce matin un large volet consacré à la banque centrale américaine, actualité oblige, en démarrant par un document un peu rasoir mais assez riche d'enseignements. La Fed a publié cette nuit son rapport de stabilité financière, une compilation biannuelle des risques pesant sur l'économie américaine et, par ricochet, mondiale. Les grandes menaces sont globalement connues, mais ce qui frappe est plutôt la somme des petits éléments de volatilité sur lesquels la banque centrale américaine reconnaît implicitement ne pas avoir de prise réelle. On note également que l'institution semble à l'aise avec son métier de pompier pyromane, puisqu'elle s'alarme des prix élevés atteints par les actifs à risques alors que cette situation est en partie la conséquence des politiques monétaires ultra-accommodantes. Une expression sophistiquée pour désigner la bonne vieille planche à billets.

Le "Financial Stability Report" de novembre 2021 évoque pêle-mêle parmi les risques le développement des stablecoins, qui ont vraiment l'air de turlupiner les banquiers centraux, ainsi que la multiplication des investisseurs particuliers, notamment les jeunes et leur appétit pour les actions "mème". Et l'immobilier chinois, qui figure parmi les six "risques de court terme pouvant affecter le système financier", alors que Jerome Powell s'était employé en septembre à expliquer qu'il s'agissait d'un épiphénomène pour les Etats-Unis.

Pour faire simple, la Fed continue à naviguer à vue, comme ses homologues à travers le monde, sans trop savoir comment se dépêtrer d'un système qu'elle alimente en permanence. "J'ai du mal à voir un point d'inflexion dans la détermination des banques centrales du monde entier à rendre la race humaine aussi inégale économiquement que possible dans le plus court laps de temps envisageable", ironise l'analyste d'Oanda Jeffrey Halley dans un papier publié ce matin.

Si la Fed s'alarme de l'impréparation des institutions financières à gérer le risque de "la nouvelle approche d'investissement à haut risque" des investisseurs particuliers, comprendre le péril jeune, ceux-ci ont manifestement du souci à se faire pour la sécurité de leurs données. Sous le titre pudique de "Robinhood annonce un incident de sécurité sur des données", le courtier préféré des jeunes américains a révélé avoir été piraté dans la nuit du 3 novembre dernier. Les intrus ont récupéré 5 millions d'adresse email, dont deux millions avec les noms d'utilisateurs complets, mais apparemment pas d'autres données, sauf pour une petite quantité de clients. Robinhood en dira plus une fois une analyse approfondie réalisée.

Pour en finir avec la Fed, les rendements obligataires ont été un peu brassés en soirée à l'annonce d'une rencontre entre Joe Biden et Lael Brainard, qui siège au conseil des gouverneurs et qui pourrait être, aux dires des spécialistes, une sérieuse rivale pour Jerome Powell. Les économistes sont majoritaires à penser que l'actuel président de la Réserve Fédérale sera reconduit par la Maison Blanche à l'issue de son mandat qui arrive à échéance en février prochain, mais Brainard est depuis longtemps citée comme sa dauphine. Le choix final, attendu incessamment sous peu, sera à la fois économique et politique. Lael Brainard passe pour être plus accommodante encore que Jerome Powell, qui est pourtant un modéré au sein de l'institution. De quoi ajouter au suspense qui entoure la future politique monétaire. Laquelle à très court terme sera orientée par les données sur l'inflation d'octobre aux Etats-Unis, publiées demain.

Ce matin, ambiance un peu grise sur les marchés avec un CAC40 qui ouvre en baisse de 0,4% à 7018 points et des places d'Asie-Pacifique qui reculent au Japon et en Australie et qui sont en légère hausse en Chine et en Corée à l'heure où ces lignes sont écrites.

Les temps forts économiques du jour

Le sondage ZEW du moral des financiers allemands en novembre sera publié à 11h00. A 14h30, place aux prix à la production américains d'octobre.

L'euro remonte à 1,1592 USD. L'once d'or est ferme à 1822 USD. Le pétrole recule légèrement à 81,92 USD le baril WTI et 83,40 USD le baril de Brent. Les rendements obligataires sur 10 ans atteignent 1,47% sur le T-Bond et -0,25% sur le Bund. Le bitcoin a dépassé ses records, pour se fixer à 68 500 USD ce matin.

 Les principaux changements de recommandations

  • Brenntag : Barclays démarre le suivi à surpondérer en visant 95 EUR.
  • Ceres Power : Jefferies reprend le suivi à conserver en visant 1150 GBp. HSBC démarre le suivi à alléger en visant 1000 GBp.
  • Fagron : Berenberg reste acheteur avec un objectif réduit de 27 à 25 EUR.
  • Fortum : Citigroup reprend le suivi à neutre en visant 29 EUR.
  • Fresenius : J.P. Morgan passe de surpondérer à neutre en visant 42,30 EUR.
  • Henkel : Jefferies reste à l'achat avec un objectif réduit de 110 à 93 EUR.
  • Hermès : Goldman Sachs passe de neutre à vendre en visant 1250 EUR.
  • ITM Power : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 800 GBp.
  • Korian : Jefferies démarre le suivi à conserver en visant 32 EUR.
  • McPhy : Jefferies démarre le suivi à conserver en visant 22 EUR.
  • Moncler : Goldman Sachs passe de neutre à vendre en visant 61 EUR.
  • Nel : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 23 NOK.
  • Pernod Ricard : AlphaValue reste à accumuler avec un objectif de cours relevé de 222 à 228 EUR.
  • Petrofac : Jefferies passe de conserver à acheter en visant 180 GBp.
  • PowerCell : Jefferies démarre le suivi à l'achat en visant 240 SEK.
  • Royal Dutch Shell : HSBC passe de conserver à acheter en visant 1890 GBp.
  • Sanlorenzo : Berenberg reste acheteur avec un objectif relevé de 35;50 à 41,50 EUR.
  • SGL Carbon : Stifel démarre le suivi à l'achat en visant 11 EUR.
  • Steico : Berenberg démarre le suivi à conserver en visant 121 EUR.
  • Swedish Match : J.P. Morgan passe de neutre à souspondérer en visant 60 SEK.
  • UniCredit : HSBC passe de conserver à acheter en visant 14,20 EUR.
  • Veolia : Oddo BHF reste à surperformance avec un objectif relevé de 28,50 à 43,40 EUR.
  • Verbund : Citigroup démarre le suivi à vendre avec un objectif de 80 EUR.
  • Vestas : J.P. Morgan reste neutre avec un objectif réduit de 195 à 190 DKK.
  • Wärtsilä : HSBC passe de conserver à acheter en visant 16 EUR.

En France

Résultats des sociétés

  • Aramis : les objectifs 2021 sont confirmés après l'annonce des chiffres du T3
  • Eurazeo : l'ANR par action ressort à 99 EUR (non réévalué au T3) tandis que les actifs sous gestion sont en hausse de 44% à 27 Mds€ sur un an.
  • Vilmorin : les revenus du T1 fiscal sont en hausse de 9,7% en organique. Les objectifs sont confirmés.

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Carrefour présente aujourd'hui son plan stratégique à 5 ans.
  • Veolia a émis 500 M€ de dette hybride à 2%.
  • Elis signe une nouvelle ligne de crédit renouvelable pour un montant de 900 M€.
  • EDF Renouvelables (Electricité de France) a remporté trois projets éoliens en Afrique du Sud.
  • Rexel a finalisé l'acquisition de la société américaine Mayer.
  • Euronext a dévoilé ses objectifs financiers pour 2024, qui prévoient notamment de capitaliser sur son acquisition de Borsa Italiana afin de devenir la première infrastructure de marché en Europe.
  • Neoen remporte 130,3 MWc de projets solaires en France.
  • Le trafic de Getlink a augmenté pour les voitures et baissé pour les camions en octobre.
  • Maisons du Monde dévoile ses objectifs 2025.
  • Gaztransport & Technigaz signe un contrat pour la conception de quatre méthaniers en Corée.
  • Envision Digital et Bureau Veritas codéveloppent des innovations liées au Net Zéro pour la production d'énergies renouvelables et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.
  • Tikehau réduit la voilure dans Eurazeo.
  • Sidetrade devient un point d'accès certifié du réseau Peppol.
  • Valneva, Noxxon, Erytech, Sensorion… annoncent des participations à des conférences d'automne.
  • NHOA veut lever 140 M€ à 10,96 EUR l'action.
  • Diagnostic Medical Systems amende le traité d'apport de sa division imagerie à ASIT.
  • Arcure signe ses premières commandes avec un "important constructeur américain de véhicules industriels".
  • BIO-UV finalise l'acquisition de la société Corelec.
  • Delta Plus, Olympique Lyonnais, Cabasse, Altarea, Devernois, Oeneo et Genfit ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Résultats des sociétés

  • AMC Entertainment perd 4,5% hors séance après la publication de ses comptes trimestriels.
  • Bayer relève sa prévision de bénéfice par action annuel.
  • PayPal perd 5% hors séance après la publication de ses résultats trimestriels.
  • Roblox : l'action flambe de 28% après la clôture et la publication de chiffres en vive hausse.

Annonces importantes (et autres)

Lectures


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALPHABET INC. 0.33%122.08 Cours en différé.-15.72%
AMC ENTERTAINMENT HOLDINGS, INC. -0.94%24.21 Cours en différé.-10.99%
ARAMIS GROUP 0.49%4.534 Cours en temps réel.-67.75%
BAYER AG -1.09%53.56 Cours en différé.13.96%
BIO-UV GROUP 3.05%5.4 Cours en temps réel.3.05%
CABASSE GROUP 3.29%3.14 Cours en temps réel.-25.94%
CARREFOUR 0.97%17.165 Cours en temps réel.6.58%
CERES POWER HOLDINGS PLC 4.20%689.8 Cours en différé.-30.78%
COINBASE GLOBAL, INC. 1.64%91.97 Cours en différé.-63.56%
D.R. HORTON, INC. -1.13%78.82 Cours en différé.-27.32%
DELTA PLUS GROUP -0.13%77.2 Cours en temps réel.-17.87%
DEVERNOIS S.A. 3.33%12.4 Cours en temps réel.10.71%
DIAGNOSTIC MEDICAL SYSTEMS -0.43%1.165 Cours en temps réel.-4.51%
DOORDASH, INC. 0.50%77.76 Cours en différé.-47.78%
ELIS 0.41%14.6 Cours en temps réel.-4.07%
ERYTECH PHARMA S.A. 0.00%1.35 Cours en temps réel.-36.32%
EURAZEO SE 0.77%65.55 Cours en temps réel.-14.65%
EURONEXT N.V. 0.95%78.26 Cours en temps réel.-14.24%
FORTUM OYJ 2.08%11.785 Cours en différé.-56.34%
FRESENIUS SE & CO. KGAA 0.28%24.64 Cours en différé.-30.40%
GAZTRANSPORT & TECHNIGAZ 0.69%132.2 Cours en temps réel.60.73%
GENFIT 1.12%4.51 Cours en temps réel.4.49%
HENKEL AG & CO. KGAA 0.52%65.12 Cours en différé.-8.46%
HSBC HOLDINGS PLC -0.64%547 Cours en différé.21.92%
ITM POWER PLC 4.33%250.4 Cours en différé.-36.45%
KORIAN 0.26%15.19 Cours en temps réel.-45.44%
MAISONS DU MONDE -0.18%10.8 Cours en temps réel.-46.95%
MCPHY ENERGY 1.45%14.71 Cours en temps réel.-32.02%
MONCLER S.P.A. -0.76%49.38 Cours en différé.-22.87%
NEL ASA 3.32%15.73 Cours en temps réel.3.42%
NHOA -1.26%12.5 Cours en temps réel.-27.41%
NIO INC. 0.90%21.3 Cours en différé.-32.77%
OLYMPIQUE LYONNAIS GROUPE 0.00%2.9 Cours en temps réel.45.00%
PALANTIR TECHNOLOGIES INC. 0.00%9.91 Cours en différé.-45.58%
PAYPAL HOLDINGS, INC. 0.41%101.51 Cours en différé.-46.17%
PETROFAC LIMITED -1.69%116.3 Cours en différé.0.87%
PHILIP MORRIS INTERNATIONAL, INC. 1.77%101 Cours en différé.6.32%
PORSCHE AUTOMOBIL HOLDING SE -0.20%69.94 Cours en différé.-16.18%
POWERCELL SWEDEN AB (PUBL) 1.88%189.25 Cours en différé.2.24%
ROBINHOOD MARKETS, INC. 0.73%11.01 Cours en différé.-38.01%
ROBLOX CORPORATION -4.28%48.96 Cours en différé.-52.54%
SENSORION -0.84%0.411 Cours en temps réel.-78.66%
SGL CARBON SE -2.31%7.62 Cours en différé.-0.91%
SHELL PLC -1.49%2182 Cours en différé.34.54%
SIDETRADE S.A -0.72%138.5 Cours en temps réel.-19.24%
TIKEHAU CAPITAL 1.00%25.2 Cours en temps réel.8.39%
TME PHARMA N.V. -5.53%4.44 Cours en clôture.-81.03%
UNICREDIT S.P.A. 2.66%10.172 Cours en différé.-24.90%
WÄRTSILÄ OYJ 1.04%8.896 Cours en différé.-28.03%
Plus d'actualités
Dis-donc, ça baisse plus là
Dis-donc, ça baisse plus là
Le consommateur américain sur le gril
Le consommateur américain sur le gril
Petit manque d'énergie sur le marché
Petit manque d'énergie sur le marché