Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Le pétrole se reprend après une forte baisse, alors que les inquiétudes concernant l'offre reviennent.

06/07/2022 | 02:56
FILE PHOTO: Crude oil storage tanks are seen from above at the Cushing oil hub in Cushing

Les contrats à terme sur le pétrole brut ont augmenté de près de 3 % mercredi, les investisseurs ayant repris leurs investissements après la forte baisse de la session précédente, se concentrant à nouveau sur les préoccupations en matière d'approvisionnement, alors que les inquiétudes concernant une récession s'intensifient.

Les contrats à terme sur le pétrole brut Brent ont augmenté de 2,82 $, soit 2,7 %, à 105,59 $ le baril vers 1222 GMT, après avoir plongé de 9,5 % mardi, la plus forte baisse quotidienne depuis mars.

Le brut West Texas Intermediate américain a grimpé de 2,46 $, soit 2,4 %, à 101,95 $ le baril, après avoir clôturé sous les 100 $ pour la première fois depuis la fin avril.

"Aujourd'hui, c'est en quelque sorte une remise à zéro. Il ne fait aucun doute qu'il y a une couverture à découvert et que les chasseurs d'aubaines arrivent", a déclaré John Kilduff, associé chez Again Capital LLC.

"L'histoire fondamentale concernant le resserrement mondial est toujours là .... La liquidation était définitivement excessive", a-t-il ajouté.

Le secrétaire général de l'OPEP, Mohammad Barkindo, a déclaré mardi que l'industrie était "assiégée" en raison d'années de sous-investissement, ajoutant que les pénuries pourraient être atténuées si des approvisionnements supplémentaires en provenance d'Iran et du Venezuela étaient autorisés.

L'ancien président russe Dmitri Medvedev a également averti qu'une proposition rapportée du Japon visant à plafonner le prix du pétrole russe à environ la moitié de son niveau actuel entraînerait une baisse significative du pétrole sur le marché et pousserait les prix au-dessus de 300 à 400 dollars le baril.

D'autre part, le gouvernement norvégien est intervenu mardi pour mettre fin à une grève dans le secteur pétrolier qui avait réduit la production de pétrole et de gaz, ont déclaré un dirigeant syndical et le ministère du travail, mettant fin à une impasse qui aurait pu aggraver la pénurie d'énergie en Europe.

Samedi, la grève aurait réduit les exportations quotidiennes de gaz de 1 117 000 barils équivalent pétrole (bep), soit 56 % des exportations quotidiennes de gaz, tandis que 341 000 barils de pétrole auraient été perdus, a déclaré le lobby patronal Norwegian Oil and Gas (NOG).

Les craintes d'une récession ont toutefois pesé sur les marchés. Selon certaines estimations précoces, la plus grande économie du monde pourrait avoir reculé au cours des trois mois d'avril à juin. Ce serait le deuxième trimestre consécutif de contraction, considéré comme la définition d'une récession technique.

Les banques centrales du G10 ont été plus nombreuses à relever leurs taux d'intérêt en juin qu'au cours de n'importe quel mois depuis au moins deux décennies, selon les calculs de Reuters. Avec une inflation qui atteint des sommets depuis plusieurs décennies, le rythme du resserrement des politiques ne devrait pas se relâcher au cours du second semestre de 2022.


© Zonebourse avec Reuters 2022
Dernières actualités "Economie & Forex"
18:49CAE chute de 14 %, les problèmes de main-d'œuvre et d'approvisionnement affectant les bénéfices du fabricant de simulateurs 737 MAX.
ZR
18:38La Fed devrait porter l'objectif de taux des "fed funds" entre 3,25%-3,5% d'ici fin 2022-Evans
RE
18:32Point marchés-Les actions montent et les taux reculent après l'inflation US
RE
18:20France-L'incendie en Gironde a brûlé 6.200 hectares, 10.000 personnes évacuées
RE
18:19EXCLUSIF : La société mexicaine Pemex est en pourparlers avec Vitol et souhaite reprendre ses activités après le scandale des pots-de-vin.
ZR
18:17France/incendies-le préfet délégué en gironde annonce que 10.000 personnes ont été évacuées
RE
17:47Pour Pékin, Washington est le "principal instigateur" de la crise ukrainienne
RE
17:44Le rand sud-africain en baisse avant les données sur l'inflation aux États-Unis
ZR
17:41Irak-Sadr réclame la dissolution du Parlement d'ici une semaine
RE
17:40Swissquote continue de miser sur les cryptomonnaies
AW
Dernières actualités "Economie & Forex"