Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony
BONDAIN

Rédacteur en Chef

Du même auteur
Plus d'articles

Le plan de relance redevient tendance aux Etats-Unis

20/11/2020 | 09:03
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Le chassé-croisé s'est poursuivi hier entre les actions américaines et les actions européennes, avec une baisse enregistrée sur le vieux continent, tandis que Wall Street rebondissait. Le contraire de la veille en somme. Ce matin, on parle de plan de relance aux Etats-Unis, des méchants champions de l'évasion fiscale et de sorcières.

Outre-Atlantique, le climat s'est assombri depuis que les investisseurs ont compris que les annonces vaccinales n'empêcheront pas la deuxième vague de coronavirus de frapper le pays. D'ailleurs, New York a fermé ses écoles, la Californie a décrété un couvre-feu - certes tardif mais un couvre-feu quand même - et le Texas a explosé hier ses pics de contamination remontant à juillet dernier. L'agence sanitaire américaine a même recommandé à la population d'éviter les déplacements pour Thanksgiving, jeudi prochain. En parallèle, les chiffres de l'emploi se sont dégradés, une première depuis plusieurs semaines. 

Mais euh, pourquoi ça monte alors ? C'est la magie de la communication. Les Démocrates et les Républicains ont confirmé la reprise de leurs discussions en vue d'un plan de relance. Pour ceux qui avaient lâché ce feuilleton, je rappelle que les deux camps sont partis de montants apparemment inconciliables (les uns voulaient moins de 500 Mds$ de dépenses et les autres plus de 3000 Mds$) pour rapprocher finalement leurs positions dans la zone des 2000 Mds$. Mais l'imminence de l'élection présidentielle avait mis un terme aux débats. Dans la mesure où les Républicains devraient garder le contrôle du Sénat même s'ils perdent la Maison Blanche et que la Chambre des représentants est démocrate, un accord bipartisan reste nécessaire pour sceller un plan de relance. Pendant ce temps, le patron du Trésor, Steven Mnuchin, a refusé de prolonger le programme de lignes de crédit d'urgence co-construit avec la Fed au-delà de 2020, même si la banque centrale aurait préféré qu'il continue. Mnuchin estime que le retour des fonds non-utilisés permettra au Congrès de réallouer 455 Mds$ de budget fédéral. Et de trouver enfin un compromis ?

En période de reprise de la pandémie, le moteur de la hausse des actions américaines redevient l'aide publique : la perspective d'un coup d'accélérateur gouvernemental et la bienveillance de la Fed. Dormez tranquilles, braves gens, en attendant l'arrivée effective des premiers vaccins.

Pour rester dans les affaires de gros sous, je recommande la lecture du rapport de l'ONG Tax Justice Network, 83 pages parues aujourd'hui qui montrent que l'évasion fiscale coûte chaque année aux Etats 427 Mds$, répartis entre 245 Mds$ pour les entreprises et 182 Mds$ pour les particuliers. "Les pays perdent en moyenne l'équivalent de 9,2 % de leurs budgets de santé au profit des paradis fiscaux chaque année", peut-on lire dans le rapport, en écho aux critiques qui pleuvent partout sur l'état des systèmes hospitaliers dans le contexte que l'on connaît. Mais le plus intéressant dans cette enquête, c'est le degré de détail atteint par pays, qui permet de visualiser les profiteurs et ceux qui se font avoir (j'avais un mot plus grossier en tête mais ma maman n'aurait pas validé). Dans la catégorie "plus gros contributeurs au manque à gagner fiscal des autres pays", on retrouve d'abord les Iles Cayman (possession britannique), et immédiatement après le trio Royaume-Uni, Pays-Bas, Luxembourg. Le Royaume-Uni, ses territoires ultramarins et ses dépendances représentent 37,4% du manque à gagner global. En ajoutant les Pays-Bas, le Luxembourg et la Suisse, un quatuor qualifié "d'axe de l'évasion fiscale" par le rapport, on retrouve 55,4% de l'évasion fiscale mondiale. Ça me rappelle la réflexion récente de ce parlementaire néerlandais lucide, qui disait en substance "comment peut-on donner des leçons d'austérité budgétaire à l'Italie alors que l'argent qui pourrait servir à payer son système de santé est détourné au profit du nôtre ?".

Quelle est l'ambiance sur les marchés actions pour la dernière séance de la semaine ? Le CAC40 perdait 0,15% à 5467 points peu après l'ouverture. La semaine dernière, le vendredi 13 n'avait pas effrayé les marchés outre mesure. On reste dans l'ambiance épouvante aujourd'hui avec la séance dite des trois sorcières, c’est-à-dire le débouclage mensuel des dérivés, notamment sur indices.

Les temps forts économiques du jour

Fin de semaine calme en l'absence d'indicateurs majeurs en Europe et aux Etats-Unis. Ce matin, l'indice PMI flash manufacturier japonais a déçu, à 48,3 points, toujours en zone de contraction. Le consensus s'établissait à 49,4 points. Quant à l'inflation nipponne, elle s'est établie à -0,7 % en rythme annualisé en octobre, du jamais vu depuis neuf ans.

L'euro se négocie 1,1875 USD. L'once d'or stagne à 1864 USD. Le baril de pétrole est proche de ses niveaux récents à 44,16 USD le Brent et 41,82 USD le WTI. Le rendement de la dette américaine atteint 0,82% sur 10 ans. Le Bitcoin flirte toujours avec les 18 000 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • ABB Ltd : J.P. Morgan reste à souspondérer avec un objectif de cours relevé de 21,50 à 22 CHF.
  • Applus : Stifel démarre le suivi à conserver en visant 8,40 EUR.
  • Bureau Veritas : Stifel démarre le suivi à l'achat en visant 26 EUR.
  • Grainger : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 330 à 345 GBp.
  • Griffin Mining : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 105 GBp.
  • Intertek : Stifel démarre le suivi à l'achat en visant 7100 GBp.
  • IWG : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 350 à 425 GBp.
  • MTU Aero Engines : J.P. Morgan reste à souspondérer avec un objectif de cours réduit de 150 à 143 EUR.
  • Oncopeptides : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 170 à 200 SEK.
  • Royal Unibrew : Handelsbanken passe de conserver à vendre en visant 650 DKK.
  • Safran : Berenberg passe de conserver à acheter avec un objectif de cours relevé de 98 à 140 EUR.
  • Salvatore Ferragamo : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 15 à 17,50 EUR.
  • SGS : Stifel démarre le suivi à conserver en visant 2450 CHF.
  • Siemens Energy : Oddo BHF démarre le suivi à l'achat en visant 28 EUR.
  • Software : Goldman Sachs reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 43 à 45 EUR.
  • Talanx : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 35,50 EUR.
  • The Swatch Group : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 255 CHF.
  • Tod's : HSBC passe d'alléger à conserver en visant 22 EUR.
  • Wacker Chemie : Berenberg reste à conserver avec un objectif de cours relevé de 80 à 90 EUR.

L’actualité des sociétés

En France

Résultats des sociétés

  • Altice Europe : la maison-mère de SFR a réalisé un chiffre d'affaires légèrement supérieur aux attentes au T3, avec un Ebitda de 1,48 Md€, en progression de 5,1 %. Le management a promis une annonce prochaine sur le projet de sortie du dossier de la cote.

Annonces importantes

  • Le tribunal de commerce interdit l'irrévocabilité de la fondation créée par Suez aux Pays-Bas pour se protéger de l'OPA de Veolia, du moins jusqu'à la tenue de l'assemblée générale de la société, , qui se prononcera sur le montage.
  • Les actionnaires de Capgemini ont répondu présent lors du dernier plan d'actionnariat salarié, auquel ont souscrit 16 % de ses effectifs. Les salariés détiennent désormais plus de 6 % du capital.
  • Electricité de France va arrêter sa centrale nucléaire d'Hinkley Point B au Royaume-Uni avec un peu d'avance, avec un déchargement du combustible d'ici à juillet 2022.
  • Bouygues Telecom et la régie M6 Publicité ont signé un accord sur la "TV segmentée en linéaire", qui permettra aux chaînes du groupe de diffuser des annonces personnalisées aux téléspectateurs abonnés à l'opérateur.
  • Europcar est toujours en pourparlers pour restructurer sa dette, a indiqué le groupe en réaction à la chute de son cours en bourse hier.
  • Guillaume Verschaeve devient directeur général de la filiale en difficulté SLN chez Eramet.
  • Passat signe un partenariat avec Echelon pour se développer dans l'activité physique connectée.
  • Poxel annonce que Metavant renonce à poursuivre le développement de l’Imeglimine en phase III. A défaut de trouver un acquéreur sous 60 jours, les droits seront rétrocédés à Poxel. Cela n’a pas d’incidence sur le partenariat avec Sumitomo Dainippon Pharma.
  • Frasers investit dans la technologie Quadient d'emballage automatisé à grande vitesse.
  • La Cour d'appel de Paris statue en faveur de Biophytis dans le cadre du litige avec NEGMA dans le volet référé. L'affaire reste pendante au fond.
  • Pixium Vision reçoit l'accord de l'ANSM pour lancer l'étude pivot européenne PRIMAvera du Système Prima.
  • Deinove signe une licence d'évaluation et de développement technologique avec Royal DSM.
  • Navya structure son activité à Singapour et en Corée.
  • Néovacs, Amplitude Surgical, Adux, Fountaine Pajot ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Annonces importantes

  • General Motors revoit en hausse ses investissements dans les véhicules électriques, à 27 Mds$ d'ici 2025 contre 20 Mds$ précédemment.
  • Alphabet travaille à crypter sa messagerie sur Android.
  • Amazon.com reporte au 4 décembre le "Black Friday" en France.
  • Blackstone et ClearSky investissent 400 M$ dans FireEye.
  • La Chine maintient l'interdiction de vol des 737 MAX de The Boeing Company.
  • Sumitomo Mitsui va racheter Kenedix pour 100 MdsJPY.
  • BuzzFeed rachète son concurrent HuffPost à Verizon.
  • Swiss Re confirme ses objectifs lors de sa journée des investisseurs.
  • Novartis a conclu un accord de licence exclusive avec l'australien Mesoblast pour un traitement potentiel contre l'insuffisance pulmonaire aigue.
  • Walgreens Boots Alliance renforce son programme de fidélisation après l'irruption d'Amazon.com sur le marché pharmaceutique.
  • La plate-forme de jeu vidéo Roblox postule à une entrée sur le NYSE, avec une offre d'1 Md$.

Ça publie aujourd'hui. Naspers, Thai Beverage, Sage Group, Nationwide, Laurent-Perrier

Lectures


© Zonebourse.com 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ADUX 6.29%1.69 Cours en temps réel.23.26%
ALPHABET INC. -0.02%1731.47 Cours en différé.28.98%
ALTICE EUROPE N.V. -0.56%4.406 Cours en différé.-22.98%
AMAZON.COM, INC. -0.18%3095.48 Cours en différé.67.68%
AMPLITUDE SURGICAL 0.00%2.13 Cours en temps réel.26.04%
APPLUS SERVICES, S.A. 1.16%7.82 Cours en différé.-32.02%
BIOPHYTIS -4.54%0.564 Cours en temps réel.199.00%
BLACKSTONE MORTGAGE TRUST, INC. 2.44%26.8 Cours en différé.-29.58%
BOUYGUES 2.10%34.1 Cours en temps réel.-11.85%
BUREAU VERITAS SA 0.41%21.87 Cours en temps réel.-6.28%
CAPGEMINI SE 2.16%118.4 Cours en temps réel.6.38%
DEINOVE 5.26%0.72 Cours en temps réel.-1.01%
ECHELON FINANCIAL HOLDINGS INC. 3.23%1.6 Cours en différé.0.00%
ELECTRICITÉ DE FRANCE -0.75%11.94 Cours en temps réel.20.92%
ERAMET 8.42%38.31 Cours en temps réel.-23.04%
EUROPCAR MOBILITY GROUP SA 15.40%1.154 Cours en temps réel.-76.63%
FIREEYE, INC. 0.91%15.2 Cours en différé.-9.32%
FOUNTAINE PAJOT -0.27%73.2 Cours en temps réel.-23.22%
GRAINGER PLC -1.28%291.7 Cours en différé.-5.56%
GRIFFIN MINING LIMITED -2.87%86.445 Cours en différé.29.93%
INTERTEK GROUP PLC -5.07%5740 Cours en différé.3.76%
IWG - INTERNATIONAL WORKPLACE GROUP PLC -0.28%354 Cours en différé.-18.44%
KENEDIX OFFICE INVESTMENT CORPORATION 1.40%651000 Cours en clôture.-22.32%
LAURENT-PERRIER 0.00%74 Cours en temps réel.-15.33%
MTU AERO ENGINES AG 5.33%207.7 Cours en différé.-22.66%
NASPERS LIMITED 2.40%3196.2 Cours en clôture.39.52%
NATIONWIDE BUILDING SOCIETY 0.00%164 Cours en différé.0.00%
NAVYA 7.35%4.125 Cours en temps réel.281.00%
NEOVACS -1.87%0.037 Cours en temps réel.-35.34%
ONCOPEPTIDES AB (PUBL) -0.78%152.3 Cours en différé.21.12%
PASSAT -3.25%5.95 Cours en temps réel.28.13%
PIXIUM VISION -2.94%0.66 Cours en temps réel.-2.72%
POXEL 0.00%6.6 Cours en temps réel.-45.90%
QUADIENT S.A. 6.54%15.5 Cours en temps réel.-32.67%
ROYAL DSM N.V. -1.11%138.1 Cours en différé.19.34%
ROYAL UNIBREW A/S -1.56%656 Cours en différé.9.34%
SAFRAN -0.45%121.6 Cours en temps réel.-11.19%
SAGE GROUP PLC 0.35%580.4 Cours en différé.-22.62%
SGS AG -1.92%2607 Cours en différé.0.34%
SIEMENS ENERGY AG 1.24%25.4 Cours en différé.0.00%
SOFTWARE -0.99%35.96 Cours en différé.16.91%
SUEZ SA 0.09%16.26 Cours en temps réel.20.43%
SUMITOMO MITSUI FINANCIAL GROUP, INC. -0.66%3153 Cours en clôture.-21.92%
TALANX AG 2.14%31.42 Cours en différé.-28.84%
THE BOEING COMPANY 4.33%218.2655 Cours en différé.-38.72%
VEOLIA ENVIRONNEMENT 0.75%18.745 Cours en temps réel.-21.66%
VERIZON COMMUNICATIONS INC. 0.70%60.53 Cours en différé.-2.22%
WACKER CHEMIE AG 5.00%102.85 Cours en différé.44.88%
WALGREENS BOOTS ALLIANCE, INC. 0.47%38.04 Cours en différé.-36.35%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader