Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Sociétés

Actualités : Toute l'info
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

Le plus gros fonds souverain du monde se désengage de cancres fiscaux

25/02/2021 | 15:06
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Oslo (awp/afp) - Le fonds souverain de la Norvège, le plus gros du monde avec près de 1.100 milliards d'euros d'actifs, a annoncé jeudi s'être désengagé pour la première fois l'an dernier d'entreprises en mettant en cause leurs pratiques fiscales.

Des droits humains au changement climatique en passant par la corruption, le fonds a établi un certain nombre de critères servant, au-delà des considérations purement éthiques ou environnementales, à mesurer les risques financiers de ses investissements.

A l'aune de ces critères, il énonce ses attentes à l'égard des quelque 9.100 entreprises dans lesquelles il a investi à travers le monde, mène des discussions avec elles et, en dernier ressort, les exclut parfois de son portefeuille.

Pour la première fois l'an dernier, il s'est désengagé de sept groupes -- qu'il n'a pas identifiés -- en invoquant la question de la transparence fiscale.

"Notre analyse a montré qu'il pouvait y avoir un risque accru lié à des impôts qui ne seraient pas payés là où la valeur est créée", écrit-il dans un rapport annuel publié jeudi.

"Il s'agit aussi d'entreprises qui rendaient peu ou pas de comptes sur la fiscalité", ajoute-t-il.

Tous critères confondus, le fonds est sorti en 2020 du capital de 32 sociétés dont les pratiques présentaient à ses yeux des risques financiers trop élevés.

Cela porte à 314 le nombre d'entreprises concernées par une telle mesure depuis 2012, dont plus de la moitié (170) pour des considérations climatiques.

Ces décisions de désengagement s'avèrent payantes: selon le fonds, elles ont au fil des années eu une contribution positive de 0,41% sur le rendement de ses placements en actions, soit un apport de 32,7 milliards de couronnes (3,2 milliards d'euros).

La gestion du fonds est aussi régie par des règles purement éthiques, dictées par le Parlement norvégien et qui lui interdisent notamment d'investir dans les fabricants d'armes nucléaires ou "particulièrement inhumaines", dans le charbon ou encore dans les producteurs de tabac.

Malgré les turbulences provoquées par la pandémie de Covid-19, l'énorme bas de laine norvégien a engrangé l'an dernier plus de 100 milliards d'euros de gains.

Placé en actions, en obligations et dans l'immobilier pour faire fructifier les revenus pétroliers de l'Etat norvégien, il pesait jeudi 10.989 milliards de couronnes (1.075 milliards d'euros).

afp/rp


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
18:50GROUPE SEB S A  : Document d'enregistrement universel et rapport financier annuel
PU
18:48ALTEN  : Affectation du résultat 2020
PU
18:48ANNULE ET REMPLACE : Publication des résultats de dassault systemes pour le premier trimestre 2021, webcast et conference telephonique le 28 avril 2021
GL
18:46GIVAUDAN AG  : Opinion positive de Baader Bank
ZD
18:44BOUYGUES  : Telecom ouvre son réseau 5G à Nantes et dans les communes de son agglomération
PU
18:36LEASINVEST REAL ESTATE  : Convocation
PU
18:36LEASINVEST REAL ESTATE  : Procuration
PU
18:34SAMSE  : Formulaire de vote
PU
18:31LVMH MOËT HENNESSY LOUIS VUITTON  : La croissance exceptionnelle de Louis Vuitton stimule les ventes au T1
RE
18:29L'Europe boursière en hausse, soulagée par l'inflation américaine
RE
Dernières actualités "Sociétés"