Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Patrick
Rejaunier

Analyste marchés

179
Publicité
Du même auteur
Plus d'articles

Le point hebdo de l'investisseur : Une accalmie favorisant le retour du risque

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
1
11/01/2019 | 16:26
Vendredi 11
janvier
Le point hebdo de l'investisseur
intro
Les places financières ont nettement repris des couleurs cette semaine, avec les données rassurantes concernant l'emploi US, les propos plus accommodants des banquiers centraux (Fed et BCE), mais surtout en raison de la reprise des négociations sino-américaines pour tenter de tirer un trait sur le conflit commercial. Quelques dégagements interviennent néanmoins ce vendredi, avec les tensions politiques américaines persistantes liées au shutdown.
Indices

Les principales zones géographiques ont ainsi enregistré une performance hebdomadaire positive.
En Asie, le Nikkei et le Hang Seng ont engrangé 4.1% alors que le Shanghaï Composite a difficilement repris 0.8%.
Aux Etats-Unis, le Dow jones, le S&P500 et le Nasdaq100 performent respectivement de 1.7%, 2% et 2.4%.

En Europe, les gains sont moins significatifs. Le CAC40 gagne seulement 0.8%, le Dax 0.9% et le Footsie 1.2%. Pour les pays périphériques de la zone euro, le Portugal s'adjuge 1.45%, l'Espagne 1.35% et l'Italie 2.2%.
Fonds EUROPA ONE

Le fonds Europa One est géré par Commerzbank sur nos conseils exclusifs.
Fonds Europa One
Performances 1 semaine Historique
EUROPA ONE 5.94% 9.16%
STOXX600 NR 3.13% 6.99%
ECART 2.81% 2.17%
Encours sous gestion : 19,1M€
Performances calculées sur la base de la Valeur Liquidative au 09/01 - Source Morningstar
Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.
Matières premières

La volatilité marque nettement ce début d'année sur les marchés pétroliers. Les variations journalières sont importantes et cristallisent parfaitement les interrogations des opérateurs quant à la capacité du marché à se rééquilibrer, dans un contexte de ralentissement économique. Les efforts de l'Arabie Saoudite tendent à apaiser le marché, qui salue ses promesses de réduction de ses exportations de brut. Le Brent progresse ainsi de près de 8% pour se traiter aux alentours de 62 USD le baril.

Les métaux précieux ont toujours le vent en poupe et ce, malgré une bonne tenue des actifs risqués. L'or et l'argent profitent effectivement d'un repli du dollar pour s'apprécier. A ce titre, le métal doré s'adjuge 0,6% à 1293 USD l'once tandis que l'argent progresse de 0,2% à 15.7 USD. Ce contexte profite aussi au palladium, qui conserve une trajectoire haussière affirmée, lui permettant de dépasser les cours de l'or (voir graphique).

Le compartiment des métaux de base reprend des couleurs, grandement aidé par une reprise des négociations sino-américaines sur la thématique commerciale. De ce fait, le nickel progresse de 7.5% depuis le 1er janvier tandis que le cuivre gagne 1.2% à 5908 USD la tonne.

Graphique du palladium et de l'or

image
Marchés actions

Netflix : récompensée

La compagnie se distingue, avec une hausse de 22% depuis début janvier. Son couronnement, lors de la cérémonie des "Golden Globes", qui sert de répétition pour les Oscars, lui a permis de se distinguer aux yeux des investisseurs.
Le géant de la vidéo en streaming, dont le nom provient de « Net - Flicks » soit « film sur le net », consacre chaque année des milliards de dollars à la production d'oeuvres originales. Il repart avec cinq distinctions dont un film « Roma » qui, en France, n'est disponible que sur sa plateforme, ainsi que « Bohemian Rhapsody ».

Fin 2018, le titre avait baissé de 40% dans la lignée des GAFA, pour rebondir violemment lors des premières séances de la nouvelle année. Sa valorisation se monte désormais à 140 milliards de dollars, soit l'équivalent de L'Oréal et sur 10 ans le titre connait une trajectoire incommensurable de 6840%. Encore une belle « story » californienne.

Evolution du titre Netflix

image
Marché obligataire

Le marché des emprunts souverains reste soutenu en ce début d'année du fait d'une aversion au risque dominante. Les rendements s'orientent plutôt à la baisse, à l'image du 10 ans américain à 2.7%. Ces arbitrages en faveur des titres offrant plus de sécurité, permettent également au Bund et à l'OAT française d'être recherchés d'où la baisse de leur taux, à respectivement 0.23% et 0.65%. L'Italie en profite aussi (2.75%) ainsi que l'Espagne (1.43%).
La Suisse et le Japon se démarquent, avec pour la Confédération helvétique un rendement largement négatif sur la référence à 10 ans (-0.22%), alors que le pays du soleil levant voit ses emprunts générer un rendement nul (0.05%).

Graphique du TBond

image

Depuis le double top à 3.25% (A), le 10 ans américain reste corrélé à l'évolution des indices actions, confirmé par un léger redressement sur les dernières séances (B).
Marché des changes

La livre sterling reprend quelques couleurs sur le dollar à 1.28 USD (+300 points de base), malgré les incertitudes sur les prochaines échéances du Brexit et, notamment le 15 janvier prochain, avec le vote du Parlement.
Le dollar canadien connait une forte reprise suite au rebond du pétrole, la devise outre-Atlantique gagne 500 points de base face à l'euro (1.52 CAD) et autant contre sa devise cousine, le dollar US à 1.32 CAD. La monnaie européenne confirme son redressement face au yen à 125 JPY (300 points) et contre le billet vert à 1.152 USD.
Statistiques économiques

En Europe cette semaine, nous avons pris connaissance de l'indice Sentix ainsi que des ventes au détail, supérieurs aux attentes (à respectivement -1.5 et 0.6%). Le taux de chômage a également bien publié, à 7.9% contre 8.1% prévu.
Outre-Atlantique, l'indice PMI non-manufacturier de l'ISM a déçu (à 57.6). L'indice des prix à la consommation est ressorti comme attendu, à -0.1%. Les stocks de pétrole brut se sont repliés de 1.7 million de barils (-2.4M de consensus) et les inscriptions au chômage ont agréablement surpris (216K vs. 226K).

La semaine prochaine, la production industrielle, la balance commerciale et l'indice des prix à la consommation seront dévoilés en zone euro.
Aux Etats-Unis, nous connaîtrons le niveau des prix à la production, les indices manufacturiers de la Fed de New York et de Philadelphie, ainsi que les prix à l'importation, le taux d'utilisation des capacités de production, la production industrielle et l'indice du Michigan. Enfin comme chaque semaine, les stocks de pétrole brut et les inscriptions au chômage seront publiés.
Notons également que la Fed publiera son "Beige Book" puis le sommet du G20 débutera jeudi.
Une accalmie favorisant le retour du risque

Les feux ne sont pas éteints, loin de là, mais ils ne progressent pas davantage. Les négociations intensives entre les américains et les chinois auxquelles se rajoute le récent discours de Powell montrant plus de patience dans sa normalisation monétaire, ont effectivement permis l'ouverture d'une fenêtre de prise de risque sur les marchés.
Les représentants des deux premières puissances économiques voyagent beaucoup pour édifier un accord commercial alors qu'en parallèle, le statu quo sur les taux devient, en effet, envisageable au vu d'indicateurs montrant une stabilité de l'inflation.
Il n'en fallait pas plus pour activer des achats à bon compte sur les actions ayant retrouvé des valorisations attrayantes, suite au stress optimum atteint récemment. Néanmoins, la volatilité devrait perdurer sur le premier trimestre, au vu d'un calendrier très fourni.

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CAC 40 0.14%5412.83 Cours en temps réel.14.26%
DAX -0.25%11657.06 Cours en différé.10.67%
DJ INDUSTRIAL 0.04%25854.79 Cours en différé.10.81%
HANG SENG 1.15%29394.86 Cours en temps réel.12.44%
NASDAQ 100 0.09%7311.613907 Cours en différé.15.43%
NASDAQ COMP. 0.76%7688.527434 Cours en différé.15.87%
NIKKEI 225 0.62%21584.5 Cours en temps réel.7.18%
S&P 500 0.22%2828.04 Cours en différé.12.59%
STOXX EUROPE 600 0.27%382.11 Cours en différé.12.87%

Patrick Rejaunier
© Zonebourse.com 2019
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
1
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader