Le rendement des obligations d'État chinoises à 30 ans est passé sous la barre des 2,5 % mardi en début de journée, atteignant son niveau le plus bas depuis sept semaines, reflétant une demande toujours forte pour les obligations à long terme malgré les avertissements répétés des autorités de régulation sur les risques d'investissement.

Le passage sous la barre psychologique des 2,5 % pour les obligations d'État à 30 ans pourrait renforcer les attentes selon lesquelles la banque centrale chinoise pourrait prendre d'autres mesures pour freiner la fièvre acheteuse, y compris la vente directe d'obligations sur le marché.

Les prix des obligations ont connu une longue période de hausse cette année, poussant les rendements à la baisse, les investisseurs cherchant un refuge dans les produits à revenu fixe dans un contexte d'économie chancelante et de marchés boursiers volatils.

Les rendements à long terme ont rebondi après que la Banque populaire de Chine a déclaré le mois dernier qu'elle vendrait des obligations d'État si nécessaire, invitant les investisseurs à prêter une attention particulière aux risques potentiels sur le marché des bons du Trésor.

Les traders affirment que la nouvelle baisse des rendements est en partie due au fait que l'on s'attend à ce que les taux de dépôt des banques continuent de baisser, ce qui pourrait amener plus d'argent sur le marché obligataire.

"Il y a trop de liquidités", a déclaré un négociant en obligations sous le couvert de l'anonymat. "Toute nouvelle positive déclencherait une vague d'achats. (Reportage de la salle de presse de Shanghai ; Rédaction de Christian Schmollinger)