Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs

Le russe Novatek annonce le lancement du gigantesque projet gazier Arctic LNG 2

05/09/2019 | 09:56
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Vladivostok (awp/afp) - Le numéro deux du gaz russe Novatek a annoncé jeudi avoir bouclé le financement de son gigantesque projet de gaz naturel liquéfié, Arctic LNG 2, auquel participent notamment le français Total et des groupes chinois et japonais.

Les participants ont "approuvé la décision finale d'investissement" à hauteur de 21,3 milliards de dollars pour ce projet situé dans le nord de la Sibérie, qui doit produire son premier cargo de GNL en 2023, a indiqué Novatek dans un communiqué.

Arctic LNG 2 est détenu à 60% par Novatek, aux côtés de Total (10%), des chinois CNOOC (10%) et CNPC (10%) et du consortium japonais Mitsui-Jogmec (10%).

Le projet consiste en la construction d'une usine de liquéfaction de gaz naturel sur la péninsule de Gydan, dans la région arctique russe, qui confortera la position de la Russie comme nouveau poids loud du GNL.

L'usine sera composée de trois trains de production. Le lancement du premier est prévu en 2023, et les deux autres respectivement en 2024 et 2026.

Il est prévu qu'Arctic LNG 2 atteigne une capacité de production de 19,8 millions de tonnes par an, soit 535.000 barils équivalent pétrole par jour, en puisant dans plus de sept milliards de barils équivalent pétrole de réserves d'hydrocarbures du gisement onshore de gaz à condensats d'Utrenneïé.

L'ingénierie du projet sera gérée par un consortium composé du franco-américain TechnipFMC, de l'italien Saipem et du russe NIPIGAS.

Le site d'Arctic LNG 2 se situe à une trentaine de kilomètres de Yamal LNG, méga-projet associant déjà Novatek, CNPC et Total, dont la production a démarré en décembre 2017.

afp/op


© AWP 2019
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CNOOC LIMITED 1.33%9.14 Cours en clôture.27.30%
LONDON BRENT OIL 0.16%73.09 Cours en différé.40.72%
MITSUI FUDOSAN CO., LTD. 0.15%2699 Cours en clôture.25.04%
SAIPEM S.P.A. -1.36%2.245 Cours en différé.2.04%
TECHNIPFMC PLC -2.86%9.84 Cours en différé.4.68%
US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB) -0.17%71.85 Cours en différé.-2.32%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Sociétés"
11:44NIKE  : les concurrents du géant cèdent devant ses performances
11:42LORDSTOWN MOTORS  : faillite, problèmes comptables et départ des dirigeants
11:40BOOHOO  : Fort rebond des ventes trimestrielles
11:39GE, SAFRAN  : vers une nouvelle génération de moteurs à réaction, moins polluants
11:38EMMI  : Un projet suisse d'économie d'eau reçoit le Prix du développement durable d'Emmi
PU
11:37ORSTED  : il faut plus de fonds marins pour les parcs éoliens
11:36VODAFONE  : les contrats 5G confiés à des asiatiques et américains
11:34PHILIPS NV  : UBS toujours à l'achat
ZD
11:33Les Bourses européennes toujours sereines avant la Fed
AW
11:31L'économie suisse relève la tête, mais gare à l'excès de confiance
AW
Dernières actualités "Sociétés"