Les actifs extérieurs nets du Japon ont atteint le niveau record de 471 300 milliards de yens (3 000 milliards de dollars) en 2023, augmentant pour la sixième année consécutive, grâce à la faiblesse du yen et aux acquisitions d'entreprises à l'étranger qui ont stimulé la valeur de ses actifs étrangers, a déclaré le ministère des Finances mardi.

En conséquence, le Japon a conservé sa position de premier créancier mondial, suivi par l'Allemagne avec 454 800 milliards d'actifs extérieurs nets et la Chine avec 412 700 milliards de yens à la fin de 2023, selon le ministère.

La faiblesse du yen, associée à une augmentation des investissements directs à l'étranger, a permis au Japon d'enregistrer une augmentation annuelle de 51 000 milliards de yens de la valeur des actifs extérieurs nets détenus par le gouvernement japonais, les entreprises et les particuliers.

Les actifs extérieurs bruts s'élevaient à 1 488 000 milliards de yens et la dette extérieure à 1 017 000 milliards de yens.

Le ministère a également publié des données révisées sur la balance des comptes courants. Pour l'ensemble de l'année 2023, le Japon a enregistré un excédent des comptes courants de 21,4 trillions de yens, contre un excédent préliminaire de 20,6 trillions de yens.

(1 $ = 156,8200 yens) (Reportage de Makiko Yamazaki ; Rédaction de Jamie Freed)