En hausse

Argenx (+8%) : La société de biotechnologie a annoncé que la FDA américaine a approuvé son produit Vyvgart Hytrulo pour le traitement de la polyneuropathie démyélinisante inflammatoire chronique (PIDC). L’étude montre une amélioration clinique chez 69% des patients traités. L’injection sous-cutanée hebdomadaire de ce traitement dure entre de 30 à 90 secondes, ce qui en fait une avancée significative pour cette maladie neuromusculaire.

Hochtief (+8%) : la société de construction allemande a vu sa note relevée de "Neutre" à "Achat" par Jefferies, avec un objectif de cours augmenté de 109 à 124 euros. Le broker estime que les perspectives de croissance sont désormais meilleures. 

Valneva (+6%) : La biotech a obtenu l'approbation de Santé Canada pour son vaccin contre le chikungunya, Ixchiq. Cette approbation fait suite à celle de la FDA américaine en novembre 2023. Valneva prévoit de commencer la commercialisation du vaccin au Canada au quatrième trimestre 2024. Rappelons que la société avait déjà obtenu des recommandations favorables de l'Agence européenne des médicaments.

ALK-Abelló (+6%) : Le groupe danois spécialisé dans les traitements contre les allergies a relevé ses prévisions pour l’année. Il attend désormais une croissance de 12% à 15% en monnaies locales, contre une prévision initiale comprise entre 10% et 13%.

Prudential (+5%) : L'assureur axé sur l'Asie lance un programme de rachat d'actions de 2 milliards de dollars. Le rachat, qui doit être achevé d'ici mi-2026, reflète les progrès de l'entreprise vers ses objectifs financiers de 2027. Le directeur général, Anil Wadhwani, a exprimé sa satisfaction quant à la stratégie de croissance de l'entreprise, soulignant une politique de dividende inchangée avec une croissance annuelle ciblée de 7% à 9%.

Zealand Pharma (+5%) : L’entreprise de biotechnologie danoise continue de profiter des résultats positifs annoncés vendredi dernier pour son médicament expérimental petrelintide dans une étude de phase 1b. Le médicament a montré une réduction moyenne de 8,6% du poids corporel des participants après 16 semaines de traitement. 

En baisse

Eurofins Scientific (-23%) : le groupe de laboratoires scientifiques a été sévèrement critiqué par le fonds spéculatif Muddy Waters, qui a publié un rapport accusant le groupe d'irrégularités financières. Muddy Waters allègue que les états financiers d'Eurofins pourraient contenir des surévaluations importantes des bénéfices, des soldes de trésorerie et d'autres actifs. 

SIG PLC (-10%) : le fournisseur de produits d'isolation, de toiture et de construction a révisé à la baisse ses prévisions de bénéfice d'exploitation pour l’ensemble de son exercice, les situant entre 20 et 30 millions de livres en dessous de la fourchette des analystes. Cette révision est due à une demande plus faible que prévu dans la plupart des marchés du groupe, en particulier en France et en Allemagne, ainsi que dans le secteur des intérieurs au Royaume-Uni.