Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Les clients de Microsoft sauront si un Etat tente de les pirater

31/12/2015 | 04:52
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

SAN FRANCISCO, 31 décembre (Reuters) - Microsoft a annoncé mercredi qu'il signalerait aux utilisateurs de son service de messagerie Outlook.com les tentatives d'intrusion dans leurs comptes de la part des Etats.

Il y a une dizaine de jours, Reuters avait demandé au groupe américain ce qui l'avait poussé à ne pas avoir informé les personnes concernées par une affaire de piratage, découverte en 2011, qui visait notamment les dirigeants internationaux des minorités tibétaines et ouïghoure de Chine.

Selon deux anciens employés de Microsoft, les propres experts du groupe informatique avaient conclu il y a plusieurs années que les autorités chinoises étaient derrière la campagne, mais le groupe n'avait pas transmis l'information aux utilisateurs de sa messagerie, qui s'appelait Hotmail à l'époque.

Dans une déclaration à Reuters, Microsoft dit ne pas pouvoir, et le gouvernement américain non plus, déterminer l'origine des piratages qui, ajoute le géant de Redmond, ne viennent pas d'un seul pays.

Ce changement de politique chez le numéro un mondial du logiciel fait suite à des décisions similaires chez les géants de l'internet tels que Facebook, Twitter et Yahoo.

Google, qui a inauguré la pratique en 2012, dit aujourd'hui alerter régulièrement des dizaines de milliers d'utilisateurs .

Au moment des attaques contre Hotmail, Microsoft disait aux victimes de modifier leur mot de passe mais ne leur disait pas qu'elles avaient été piratées. (Joseph Menn; Danielle Rouquié pour le service français)


© Reuters 2015
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ALPHABET INC. -0.57%2872.2 Cours en différé.63.88%
FACEBOOK INC -0.23%373.06 Cours en différé.36.57%
MICROSOFT CORPORATION 0.13%305.22 Cours en différé.37.23%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
09:01Renault gagne 0,5% après l'annonce de la suppression de jusqu'à 2.000 emplois supplémentaires en france
RE
08:46Principales informations avant-Bourse
AW
08:34CARLOS TAVARES : Carlos tavares quittera le conseil d’administration d’airbus en 2022-communiqué
RE
08:30Les Pays-Bas introduiront un 'pass corona' malgré les oppositions
RE
08:22Les banques se méfient, les outsiders déchiffrent le code de la finance
ZR
08:07ADP n'anticipe pas de retour à la normale avant 2025-2027
RE
07:51Bnp paribas fortis annonce avoir cédé 2,2 millions d'actions euronext au prix de 101 euros par action
RE
07:46Le point sur les changements de recommandations à Paris
RE
07:29La Chine demande à adhérer à l'accord commercial transpacifique
RE
07:16Adp-nous n'anticipons pas de retour à la normale avant 2025-2027-pdg
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"