Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Actualités
Toute l'actualitéSociétésIndicesDevises / ForexMatières PremièresCryptomonnaiesETFTauxÉconomieThématiquesSecteurs 

Les inquiétudes liées à la récession pourraient soutenir le dollar après le monstrueux rallye de 2022

08/12/2022 | 13:18
FILE PHOTO: U.S. one hundred dollar notes are seen in this picture illustration taken in Seoul

Une flambée vertigineuse du dollar américain a piétiné les devises étrangères, grignoté les bénéfices des entreprises et offert aux investisseurs l'une des rares opérations gagnantes de l'année. Bien que le billet vert ait trébuché ces dernières semaines, les inquiétudes liées à la récession pourraient le maintenir à un niveau élevé en 2023.

À son sommet de septembre, le dollar se situait à son plus haut niveau en près de deux décennies après avoir augmenté de quelque 20 % par rapport à un panier de devises. Ces gains depuis le début de l'année ont été à peu près réduits de moitié, les investisseurs pariant que la Réserve fédérale est plus proche de ralentir le rythme des augmentations de taux qui ont contribué à alimenter les gains du dollar.

GRAPHIQUE-Dollar puissant, https://www.reuters.com/graphics/GLOBAL-MARKETS/gdpzqyzekvw/chart.png Si la hausse des rendements américains a été un catalyseur essentiel de la reprise du dollar, d'autres facteurs ont joué un rôle important dans la relance du dollar. Les investisseurs ont afflué vers le dollar - une destination populaire en période d'incertitude - pour se protéger de la volatilité des marchés provoquée par l'inflation mondiale galopante, la flambée des prix de l'énergie et l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

L'attrait du dollar a également été renforcé par la force comparative de l'économie américaine à une époque où les craintes d'une crise énergétique ont frappé les actifs européens et où les contrôles stricts de COVID-19 ont nui à la croissance de la Chine.

Même après avoir réduit certains de ses gains, le dollar est toujours en passe de réaliser sa meilleure année depuis 2014. Les gestionnaires de fonds interrogés par BoFA Global Research l'ont désigné comme la transaction la plus encombrée du marché pour le cinquième mois consécutif en novembre et un nombre record de participants au sondage ont déclaré que la devise était surévaluée.

Pourtant, un sondage Reuters auprès de 66 stratèges de change a suggéré que le dollar s'échangera à son niveau actuel dans environ un an, beaucoup s'attendant à ce que le resserrement de la politique des banques centrales mondiales nuise à la croissance et renforce à nouveau l'attrait du billet vert en tant que valeur refuge.

POURQUOI C'EST IMPORTANT

Il est essentiel pour les investisseurs de bien connaître le dollar, car sa trajectoire influence tout, des bénéfices des entreprises aux prix des matières premières telles que le pétrole et l'or.

Un dollar plus fort rend les produits des exportateurs américains moins compétitifs à l'étranger tout en nuisant aux multinationales américaines qui doivent échanger leurs bénéfices en dollars. L'exposition à l'étranger du S&P 500 est d'environ 30 %, selon Bank of America, les secteurs de la technologie et des matériaux étant les plus vulnérables.

Nike, IBM et Meta Platforms font partie du large éventail de sociétés qui ont mis en garde contre les conséquences d'un dollar plus fort cette année. La hausse du dollar a réduit d'environ 8 % les bénéfices du S&P en 2022, selon Tom Lee, responsable de la recherche chez Fundstrat Global Advisors.

Pour le reste du monde, une devise américaine plus forte fait pression sur le prix du pétrole et d'autres produits de base libellés en dollars en les rendant plus chers pour les acheteurs étrangers, tout en rendant également plus coûteux le service de la dette pour les entreprises et les gouvernements étrangers qui ont emprunté en dollars.

Et si un billet vert fort peut faire baisser les prix à la consommation aux États-Unis, il fait également baisser les devises des autres pays, contribuant ainsi à exacerber l'inflation dans le monde. En moyenne, la répercussion d'une appréciation de 10 % du dollar sur l'inflation est estimée à 1 %, selon le Fonds monétaire international en octobre.

GRAPHIQUE-Sélection de monnaies mondiales par rapport au dollar, https://www.reuters.com/graphics/GLOBAL-MARKETS/gkplwgrzwvb/chart.png QU'EST-CE QUE ÇA SIGNIFIE POUR 2023 ?

Certains signes indiquent que le sentiment de Wall street sur le dollar pourrait être en train de changer. Des données montrant que les prix à la consommation ont baissé moins que prévu en octobre ont contribué à alimenter une chute de 5 % du dollar par rapport à un panier de devises le mois dernier, sa plus forte baisse mensuelle depuis 2010.

Sur les marchés à terme, les traders spéculatifs sont passés à une position courte nette sur le dollar américain pour la première fois en 16 mois en novembre, selon les calculs de Reuters basés sur les données de la Commodity Futures Trading Commission américaine.

La poursuite de la baisse du dollar pourrait dépendre de la capacité de la Fed à contenir suffisamment l'inflation pour pouvoir éventuellement assouplir sa politique monétaire. Une autre lecture bénigne de l'inflation dans les données américaines prévues la semaine prochaine pourrait renforcer les arguments en faveur d'une nouvelle baisse du dollar.

Les investisseurs attendent également la conclusion de la réunion de politique monétaire de la Fed le 14 décembre, au cours de laquelle on s'attend généralement à ce que la banque centrale ralentisse le rythme des hausses de taux en procédant à une augmentation de 50 points de base.

À plus long terme, les inquiétudes économiques pourraient prendre le relais comme moteur des mouvements du dollar. Près de 80 % des stratèges interrogés par Reuters ont déclaré qu'il y avait peu de possibilités de hausse du dollar en fonction de la politique monétaire.

Découvrez le tour d'horizon Reuters des nouvelles qui ont dominé l'année, et les perspectives pour 2023.


© Zonebourse avec Reuters 2022
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AUSTRALIAN DOLLAR / US DOLLAR (AUD/USD) -0.10%0.69129 Cours en différé.1.53%
BANK OF AMERICA CORPORATION 0.83%36.43 Cours en différé.9.99%
BRENT OIL -0.09%79.91 Cours en différé.-7.24%
BRITISH POUND / US DOLLAR (GBP/USD) 0.09%1.20558 Cours en différé.-0.35%
CANADIAN DOLLAR / US DOLLAR (CAD/USD) -0.15%0.7444 Cours en différé.1.00%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) -0.18%1.07716 Cours en différé.0.85%
INDIAN RUPEE / US DOLLAR (INR/USD) -0.56%0.0121 Cours en différé.0.62%
META PLATFORMS, INC. -1.19%186.53 Cours en différé.55.00%
NEW ZEALAND DOLLAR / US DOLLAR (NZD/USD) -0.25%0.6308 Cours en différé.-0.37%
NIKE, INC. -1.12%127.61 Cours en différé.9.06%
US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB) -0.04%70.5472 Cours en différé.-2.01%
WTI -0.71%73.452 Cours en différé.-8.79%
Dernières actualités "Économie"
10:31Luca de meo : la valorisation de l'unité électrique ampère de re…
RE
10:27Ukraine-Visite du chef de l'AIEA à Moscou cette semaine, dit la Russie
RE
10:26BCE/Taux-Faire trop peu est encore plus risqué que d'en faire trop, dit Holzmann
RE
10:22Factbox : Renault et Nissan détaillent des projets communs pour relancer l'alliance
ZR
10:11Exclusif - Une grande partie des plantes et des animaux des États-Unis sont menacés d'extinction - rapport
ZR
10:09EY choisit le groupe australien de batteries comme soumissionnaire privilégié pour Britishvolt
ZR
10:05Les incertitudes monétaires et géopolitiques pèsent sur les Bourses mondiales
AW
09:56Allemagne: rebond des commandes industrielles en décembre
AW
09:54Luca de meo : le nouvel accord avec nissan permet à renault de r…
RE
09:53Une nouvelle alliance Renault Nissan pour les 15 prochaines années
RE
Dernières actualités "Économie"