Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
Actualités : Toute l'info
Toute l'infoNos articlesSociétésMarchésEconomie & ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'actualitéEconomieDevises & ForexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Les investisseurs demandent aux gouvernements de renforcer la comptabilité climatique

20/09/2021 | 08:06
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
FILE PHOTO: Clouds gather but produce no rain as cracks are seen in the dried up municipal dam in drought-stricken Graaff-Reinet

Des investisseurs gérant plus de 2 500 milliards de dollars ont demandé aux gouvernements d'obliger les entreprises et les auditeurs à présenter des comptes financiers conformes à l'objectif mondial de zéro émission nette, selon une lettre consultée par Reuters. Dans une lettre adressée au tsar britannique du climat, Alok Sharma, avant le prochain cycle de négociations mondiales sur le climat qui se tiendra à Glasgow en novembre, le groupe a déclaré qu'il était essentiel de clarifier l'impact financier du changement climatique et d'inciter à investir en conséquence.

Les gouvernements devraient exiger des entreprises qu'elles précisent les conséquences financières d'une trajectoire nette zéro et que les auditeurs signalent les cas où les entreprises ne l'ont pas fait, a déclaré le groupe d'investisseurs dans sa lettre du 14 septembre.

Cette lettre fait suite à une étude récente de Carbon Tracker et du Climate Accounting Project, qui a révélé que plus de 70% des entreprises les plus émettrices au monde n'ont pas divulgué l'intégralité des risques dans leurs déclarations pour 2020, 80% des audits ne montrant aucune preuve que le risque avait été évalué.

"La plupart (des entreprises) continuent d'utiliser des hypothèses qui supposent une décarbonisation faible ou nulle, et présentent donc des résultats financiers fondés sur le fait que les gouvernements ne parviennent pas à mettre en oeuvre leurs engagements déclarés et, dans certains cas, les objectifs légaux", indique la lettre. Le bureau de M. Sharma n'a pas répondu immédiatement à une demande de commentaire.

La prochaine conférence sur le climat, baptisée COP26, est considérée comme la plus importante depuis que les gouvernements ont conclu un accord pour limiter le réchauffement de la planète à Paris en 2015, toutes les parties étant désormais invitées à accélérer leurs efforts.

L'organisme britannique de surveillance comptable a déjà averti les entreprises et les auditeurs de faire un meilleur travail, tandis que les organismes mondiaux de normalisation de la comptabilité et de l'audit ont réaffirmé la nécessité d'évaluer les risques importants, qui peuvent inclure le risque climatique.

Bien que des organismes d'investissement représentant 100 000 milliards de dollars d'actifs aient demandé en septembre que les comptes soient alignés sur ceux de Paris, l'inaction des entreprises et des auditeurs signifie qu'une action gouvernementale est nécessaire, a déclaré le groupe d'investisseurs.

"Si nous choisissons d'attendre que les entreprises répondent à la pression des investisseurs, cela pourrait prendre des années pour fournir les chiffres dont nous avons besoin pour investir d'une manière conforme aux objectifs de Paris", indique la lettre des investisseurs.

Parmi les signataires, figurent un organisme représentant les retraites des collectivités locales britanniques, le régime de retraite suédois AP2 et des investisseurs tels que Sarasin & Partners, qui a coordonné la lettre et la prise de position qui l'accompagne, ainsi que Candriam et Federated Hermes.

Pour des pays comme la Grande-Bretagne, qui ont fait de l'atteinte d'émissions nettes nulles une obligation légale, modifier la loi sur la comptabilité et l'audit serait "tout à fait cohérent" avec d'autres efforts gouvernementaux, a déclaré le groupe d'investisseurs.

Les enjeux sont élevés. L'année dernière, des entreprises telles que BP ont amorti des milliards de dollars après avoir revu à la baisse leurs hypothèses de prix du pétrole à long terme. Sans une comptabilité appropriée, l'argent nécessaire pour financer la transition vers une économie à faible émission de carbone pourrait se retrouver au mauvais endroit.

"Les comptes qui ne tiennent pas compte des impacts climatiques importants informent mal les dirigeants, les actionnaires et les créanciers et, par conséquent, entraînent une mauvaise orientation des capitaux", a déclaré le groupe d'investisseurs.

 


© Zonebourse avec Reuters 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
LONDON BRENT OIL 0.08%86.08 Cours en différé.65.76%
WTI 0.04%84.262 Cours en différé.70.78%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie & Forex"
15/03L'optimisme sur la reprise soutient les Bourses en Europe
RE
15/03Nokia et orange concluent un accord global d'optimisation de 5g
RE
15/03BOURSE DE PARIS : Paris continue sa progression, attend la Fed
AW
15/03Nucléaire-La nouvelle présidence américaine n'a rien fait de plus, dit l'Iran
RE
15/03Iran/nucléaire-nous ne voyons pas l'intérêt de discussions préliminaires, nous voulons que les etats-unis appliquent en premier lieu l'accord nucléaire, ensuite, nous discuterons-zarif
RE
15/03Iran/nucléaire-la nouvelle présidence américaine n'a rien fait de plus par rapport à celle de trump-zarif
RE
15/03Les investisseurs espèrent que Powell saura trouver les mots
15/03Bourse - h&m gagne 3% après ses résultats au t1
RE
15/03Sanofi gagne 1,1% après l'annonce de résultats positif dans un étude sur le traitement du cancer du col de l'utérus
RE
15/03Danone grimpe de 5,4% après la décision du conseil d'administration d'évincer l'ancien pdg emmanuel faber de la présidence
RE
Dernières actualités "Economie & Forex"