Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Laurent Pignot

Analyste
Suivre
Diplomé de Montpellier Business School et de Paris 1-Sorbonne, passé par les univers de la banque et de l'assurance, Laurent Pignot entretient une telle passion pour les cryptomonnaies qu'il ambitionne, un jour, de lancer un média dédié à la vulgarisation de ces actifs alternatifs. Ce qui attire ce fan de sport et de gastronomie ? En bon représentant de sa génération, la dimension décentralisée et désintermédiée de ces devises. Ce qui l'anime ? L'adrénaline liée au jeu de l'investissement.

Les parcelles virtuelles gagnent du terrain

03/12/2021 | 10:51
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Les discussions autour du metaverse bourgeonnent. Étiqueté par les médias internationaux comme étant la prochaine révolution numérique, le metaverse, propulsé par Mark Zuckerberg a largement profité à l'industrie des cryptomonnaies. Bien soutenue par la blockchain, la cryptosphère à su saisir l’opportunité pour étinceler sous le feu des projecteurs du metaverse. Adulée par certains, décriée par d’autres, la valeur actuelle des terres virtuelles dépasse les 4 milliards de dollars, faisons le point sur le phénomène.

Les prix des terrains virtuels des applications : The Sandbox, Decentraland, CryptoVoxels, Republic Realm ou encore Somnium Space ont flambé en sept jours. Plus de 100 millions de dollars de parcelles ont été vendues la semaine dernière. The Sandbox en fer de lance avec plus de 86 millions de dollars de transactions sur une semaine : 

Volume de ventes en millions de dollars des parcelles virtuelles sur une semaine
Source : Crypto-france.com

Pour rappel, The Sandbox permet aux utilisateurs de construire, posséder et monétiser leurs expériences virtuelles de manière totalement décentralisée sur la blockchain Ethereum. Cette tendance  appelée le “Play To Earn” est une véritable économie virtuelle où les ressources sont collectées par les joueurs (soit par l’achat une sur marketplace soit en jouant) puis échangées entre eux. Ces terrains permettent aux joueurs d’y intégrer des expériences, de les héberger, de les publier mais aussi et surtout de les monétiser. S'il vous manque une dose de créativité vous pourrez visiter ceux des autres utilisateurs. Il existe exactement 166 464 LANDS et malheureusement pour vous, ils ont tous été vendus et sont donc détenus par d’autres utilisateurs. Fort heureusement, vous pouvez en acheter un certain nombre si vous êtes prêts à débourser plusieurs milliers de dollars en cryptomonnaies.

Marketplace des parcelles virtuelles (Land)
Source : opensea.io

Les autres projets, à l’instar de Decentraland, offrent à quelques exceptions près la même promesse : devenir propriétaire d’une parcelle virtuelle (représentée par un NFT). Cet engouement a fait exploser la capitalisation boursière des NFT fonciers virtuels, avec une augmentation de plus de 900% entre septembre et novembre :

Capitalisation boursière des NFT collectibles et des NFT fonciers
Source: Dappradar

Pourquoi acheter une parcelle virtuelle? 

Déjà, nous pouvons considérer que l’influence de l’annonce de Mark Zuckerberg a été colossale sur l’univers metaverse. L’impact d’une personnalité aussi forte et l’intention de transformer une des entreprises les plus en vogue de ces dernières décennies dans la direction du metaverse a eu pour effet, qu’on le veuille ou non, de crédibiliser cet univers. 

Decentraland : Metaverse Experiences
Source : Grayscale_Metaverse_Report_2021

Si notre avenir doit être virtuel, vous voudrez y prendre part rapidement. Si l’avenir du divertissement, du commerce et des affaires doit se dérouler dans une ruelle virtuelle, vous voudrez y faire votre shopping ou même, pourquoi pas, y tenir une boutique. Metaverse Groupe, un filiale de Tokens.com, a d’ailleurs acheté un terrain virtuel pour 2,4 millions de dollars en crypto-monnaies sur la plateforme Decentraland. Il s’agit clairement d’un investissement spéculatif, car le groupe à la volonté d'héberger des événements de mode numériques et vendre des vêtements virtuels sur la propriété acquise en estimant que “La mode est le prochain grand domaine de croissance dans le metaverse” a déclaré la société dans un communiqué. Les prévisions de croissance sont explosives pour ces mondes virtuels :

Croissance des revenus mondiaux des mondes virtuels
Source : Grayscale_Metaverse_Report_2021

Ont-ils raison? Ont-ils tort? Le changement de nom de Facebook en Meta indique que potentiellement, un jour, une partie relativement importante de la population se mêlera au metaverse. En termes d’investissement, les récompenses ne sont pas immédiates car le metaverse est loin d’être implanté dans la société, et nous avons encore du temps devant nous avant qu’une fréquentation massive d’un metaverse se développe. Cela sera peut-être plus perceptible lorsque les appareils de réalité virtuelle et de réalité augmentée se démocratiseront et deviendront financièrement plus abordables.

Un investissement à haut risque 

Considérons que nous achetons un immeuble 100 ETH et que le cours de l’Ethereum passe de 4000$ à 100$ en quelques mois, alors, il existe un risque fondamental extrême en comparaison d’un bien immobilier physique. Un grand nombre d’entre nous n’est pas prêt à affronter cette volatilité inhérente aux cryptomonnaies, surtout avec des sommes d’investissement aussi importantes. Pour de nombreux experts du secteur, la fameuse loi de l’offre et de la demande est remise sur la table : “Quelqu’un est prêt à payer cela ? Alors c’est ce que ça vaut.”. Nous pourrions débattre longuement de cette loi, mais ce qui est sûr c’est que des gens ont fait fortune et des gens perdront des fortunes. Boom pétrolier, boom internet, boom crypto et maintenant boom metaverse. Ce dernier ne sera probablement pas différent des autres. Beaucoup de parcelles virtuelles vont perdre de leur valeur, même les partisans les plus optimistes sont d'accord sur ce point, mais il est probable que les cas d'utilisation convaincants resteront. 

Le Meta-pump

Pour finir, observons la répercussion de l’annonce de Mark Zuckerberg sur le cours de The Sandbox (SAND) et Decentraland (MANA). Pour rappel, l’annonce du changement de nom de Facebook en Meta a eu lieu le 28 octobre au soir.

Cours du jeton SAND (septembre - décembre 2021)
Source : CoinMarketCap

Pour le jeton SAND de The Sandbox, le cours est passé entre l’annonce de Zuckerberg et aujourd'hui de 0,75$ à plus de 6,50$, soit une hausse de plus de 700% en un peu plus de un mois.

 

Cours du jeton MANA (septembre - décembre 2021)
Source : CoinMarketCap

Pour le jeton MANA de Decentraland, le cours est passé entre le 28 octobre et aujourd'hui de 0,75$ à plus de 4,25$, soit une hausse de plus de 450% sur la même période.

Les investisseurs/traders de la première heure pourront se risquer à ce type d’investissement. Nous en sommes encore à une étape spéculative concernant le metaverse et le développement d’applications dans cet univers en est à ses balbutiements.  Si votre avenir est la frontière entre le réel et le virtuel, jusqu’où irez-vous pour aménager votre parcelle virtuelle ? Qui sait, nous serons peut-être voisins, vous et moi, dans un monde alternatif.

 

 


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ETHEREUM (ETH/BTC) 0.37%0.06723 Cours en temps réel.-15.74%
ETHEREUM (ETH/EUR) -0.72%2184.14 Cours en temps réel.-32.15%
ETHEREUM (ETH/USD) -1.55%2431.35 Cours en temps réel.-33.07%
META PLATFORMS, INC. 0.29%295.3 Cours en différé.-12.40%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader