Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésMarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Les ports pétroliers de l'Est libyen fermés sur ordre des pro-Haftar

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
18/01/2020 | 14:27

LE CAIRE, 18 janvier (Reuters) - La compagnie pétrolière publique libyenne (NOC) a déclaré samedi un état de force majeure après l'arrêt des exportations de brut à partir de tous les ports du centre et de l'est de la Libye, ordonné par des forces loyales au maréchal Khalifa Haftar.

Cette décision va engendrer une perte de 800.000 barils par jour (bpj) de pétrole, a précisé la NOC dans un communiqué. Avant ces fermetures, la production pétrolière totale de la Libye était estimée à 1,3 million de bpj.

Des manifestants ont envahi vendredi le terminal pétrolier de Zoueïtina et annoncé la fermeture, samedi, de tous les terminaux du centre et de l'est du pays à l'appel de chefs tribaux fidèles au maréchal Khalifa Haftar.

Khalifa Haftar a lancé en avril dernier une offensive contre Tripoli, où siège le gouvernement d'entente nationale de Fayez al Sarraj reconnu par la communauté internationale.

Les chefs tribaux accusent le gouvernement de Tripoli de se servir des revenus pétroliers pour payer des mercenaires étrangers.

Cet arrêt des exportations intervient à la veille de la conférence internationale sur la Libye à Berlin destinée à progresser vers une issue au conflit.

"Le secteur pétrolier et gazier est le coeur de l'économie libyenne (...) et ne devrait pas être utilisé comme instrument dans des marchandages politiques", a déclaré le président de la NOC, Moustafa Sanalla, dans un communiqué.

L'état de "force majeure" peut être invoqué dans des circonstances exceptionnelles et permet d'éviter d'être tenu pour responsable en cas de non-respect des contrats de livraison.

(Ulf Laessing, Aidan Lewis, version française Bertrand Boucey et Jean-Stéphane Brosse)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
10:50Coronavirus-Abe promet un plan de soutien sans précédent pour l'économie japonaise
RE
10:40Coronavirus-L'armée française transfère par hélicoptère des patients en Allemagne
RE
10:00Coronavirus-Le bilan grimpe à 48.582 cas et 325 morts en Allemagne
RE
09:56Coronavirus-L'Allemagne n'assouplira pas ses mesures avant le 20 avril
RE
09:40Coronavirus-La Turquie arrête ses trains intercités et réduit les vols intérieurs
RE
09:25France-Pas de fermeture de classe en zone rurale cette année
RE
08:49Coronavirus-Le président mexicain durcit le ton et prône le confinement
RE
07:00L'essentiel de l'actualite a 06h00 gmt (28/03)
RE
06:28USA-Décès d'un chef de file du mouvement des droits civiques des années 1960
RE
06:16Coronavirus-L'Australie renforce ses mesures de distanciation sociale
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"