Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Les soldats français en Algérie après 1962 reconnus combattants

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
27/05/2018 | 21:00

(Bien lire au premier paragraphe "secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées")

PARIS, 27 mai (Reuters) - Les soldats français présents en Algérie jusqu'à deux ans après la fin de la guerre de 1954-1962 seront désormais reconnus comme combattants et pourront bénéficier des avantages liés à ce statut, annonce dimanche la secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq.

Les militaires français déployés en Algérie à la suite des accords d'Evian vont bénéficier de la carte du combattant, qui ouvre notamment le droit à une retraite spécifique dès 65 ans et à un statut fiscal amélioré d'une demi-part de quotient dès 75 ans.

Cette reconnaissance se fera dans le cadre du projet de loi de finances pour 2019, précise Geneviève Darrieussecq dans un communiqué.

"Plusieurs dizaines de milliers de jeunes Français de l'époque furent en effet déployés dans ce pays entre les mois de juillet 1962 et de juillet 1964 à la suite des accords d'Evian. Ils n'ont jamais pu bénéficier de la carte du combattant et des avantages qui s'y attachent", écrit-elle.

"Demandée depuis des années par les associations du monde combattant et jamais accordée par les gouvernements précédents, elle traduit la reconnaissance du gouvernement pour les anciens combattants présents en Algérie", poursuit-elle.

Signe d'une dynamique de reconnaissance élargie du conflit, le Conseil constitutionnel a ouvert en février à toutes les victimes de la guerre d'Algérie un droit à des pensions auparavant réservées aux seuls détenteurs de la nationalité française. (Julie Carriat, édité par Henri-Pierre André)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Guernsey2 - Il y a 1 an arrow option
J.en ai connu mais iks sont tous morts !
  
  
  • Publier
    loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
11:25La livre sterling baisse, pénalisé par les derniers rebondissements du Brexit
AW
11:22La France a émis jeudi pour 9 milliards d'euros d'OAT
DJ
11:02ITALIE : l'excédent commercial en petite hausse en août sur un an
AW
10:39L'Europe hésite, les doutes sur le Brexit dominent toujours
RE
08:12Brexit-Le DUP nord-irlandais rejette les dernières propositions
RE
07:32Faurecia réitère ses objectifs, les ventes du T3 reculent de 3,7% hors changes et Clarion
DJ
07:15Iliad - jpmorgan relève sa recommandation à "surpondérer" contre "neutre" et son objectif de cours à 102 euros contre 85 euros
RE
07:15Le libre-échange en Afrique, au-delà des obstacles, la croissance
AW
07:00L'essentiel de l'actualite a 05h00 gmt (17/10)
RE
07:00Faurecia-la grève des usines gm aux usa a eu un impact négatif de €23 mlns
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"