Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Actualités  >  Economie / Forex  >  Toute l'info

Actualités : Economie / Forex
Toute l'infoSociétésIndices / MarchésEconomie / ForexMat. PremièresTauxBarons de la boursePro. de la financeAgendaSecteurs 
Toute l'infoEconomieDevises / forexStatistiques MacroéconomiquesCryptomonnaiesCybersécuritéCommuniqués

Manifestation de la droite extrême dans l'est de la Hongrie

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
21/05/2019 | 23:12

TOROKSZENTMIKLOS, Hongrie, 21 mai (Reuters) - Plusieurs centaines de militants nationalistes ont manifesté mardi dans une petite localité de l'est de la Hongrie contre la présence de Roms après une bagarre le mois dernier dans un bar entre un membre de la communauté et un ressortissant local.

La manifestation s'est déroulée dans le village de Torokszentmiklos, à l'est de Budapest, et a provoqué une contre-manifestation de la part des plusieurs centaines de Roms, principalement des hommes.

Les Roms entendaient commémorer la mort par balle d'un membre de leur communauté il y a une décennie.

Aucune violence n'a été à déplorer dans la localité.

Les tensions entre la communauté Roms et des nationalistes hongrois se sont accrues le mois dernier l'occasion d'une bagarre dans un bar local dont la vidéo a été publiée sur les réseaux sociaux.

La vidéo est devenue virale et la page Facebook sur laquelle elle apparaissait a été fermée alors qu'elle comptait plus de 200.000 abonnés.

Une nouvelle formation politique baptisée Mouvement Notre Patrie, émanation du parti d'extrême droite Jobbik, a appelé à des manifestations qui ont alimenté les tensions avec la communauté Roms dans cette localité désargentée.

"Les Roms qui prétendent être menacés nous menacent tous", a déclaré Laszlo Toroczkai, président du mouvement Notre Patrie. "Nous voyons des centaines de nos compatriotes hongrois qui vivent dans la peur de ces criminels", a-t-il ajouté.

Toroczkai a quitté le parti Jobbik lorsque celui-ci s'est montré incapable d'infléchir la ligne politique du parti Fidesz au pouvoir et a fondé le mouvement Notre Patrie qui s'est ouvertement allié avec des groupes radicaux et néo-nazis.

Ces organisations extrémistes demandent au gouvernement du Premier ministre Viktor Orban de s'opposer aux "crimes Roms", selon l'expression qu'ils emploient.

(Pierre Sérisier pour le service français)

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
0
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Dernières actualités "Economie / Forex"
20:09Shell favori pour acheter Eneco, Total et Enel se retirent-sces
RE
19:41Polémique à Nantes après l'évacuation musclée d'une "free party"
RE
19:27Joe Biden défend les "Dreamers", critique la stratégie de Trump
RE
19:08TAUX : détente, Trump exige une FED encore plus accommodante
CF
19:00L'essentiel de l'actualite a 17h00 gmt (24/06)
RE
18:54Cap gemini ne pense pas avoir à céder des actifs pour des raisons de concurrence dans le cadre de l'acquisition d'altran-pdg
RE
18:52Les actions en Europe varient peu dans un climat prudent
RE
18:42Trump inflige de nouvelles sanctions à l'Iran
RE
18:32Polémique à Nantes après l'évacuation musclée d'une "free party"
RE
18:05Brésil-Les prévisions de croissance 2019 encore revues à la baisse
RE
Dernières actualités "Economie / Forex"